lundi 15 mars 2010

La vigilance toujours de rigueur


Haïti-Séisme
La vigilance toujours de rigueur face aux risques de répliques du tremblement de terre du 12 janvier, selon l’ingénieur Claude Preptit

Des édifices pourraient bientôt s’effondrer sans secousse, prévient-il

samedi 13 mars 2010,

Radio Kiskeya

Le directeur adjoint du Bureau des Mines et de l’Energie (BME), le géologue Claude Preptit, a de nouveau lancé un appel à la vigilance à la population haïtienne face aux risques de nouvelles répliques du tremblement de terre du 12 janvier dernier, en dépit du fait que la réduction de la fréquence de ces répliques constitue en soi un signal positif.

Le géologue qui mène campagne bien avant le séisme du 12 janvier sur les attitudes à observer en cas de tremblement de terre, suggère à la population de continuer à rester hors des édifices dont l’état n’est pas vérifié par un ingénieur qualifié.

Concernant les secousses enregistrées au cours de la semaine à la frontière entre Haïti et la République Dominicaine, M. Preptit indique que c’est probablement la faille géologique du Nord qui en est à la cause. Pour lui, de telles secousses paraissent normales, il ne faudrait verser dans aucune forme de panique. Il n’écarte toutefois pas la possibilité qu’elles puissent représenter des signes précurseurs d’un séisme.

En tout état de cause, vu que la faille du Nord a accumulé suffisamment d’énergie pour, éventuellement, provoquer un séisme, le géologue recommande l’observance de mesures appropriées dans toute la région septentrionale du pays.

Claude Preptit prévient par ailleurs que, dans les 3 mois à venir, certains des édifices qui avaient été sérieusement affectés par le séisme du 12 janvier pourraient s’effondrer, même sans secousse tellurique.

Il recommande enfin que les opérations de démolition d’édifices endommagées soient supervisées par des spécialistes de la question. Des édifices contigus à un édifice en démolition pourraient être affectés par la vibration engendrée, prévient en conclusion le Directeur adjoint du Bureau des Mines et de l’Energie. [jmd/Radio Kiskeya]

Aucun commentaire: