mercredi 27 novembre 2013

Journée de mutualisation du club de débat de la BMC à Léogane

C
omme les années précédentes, le club de débat du centre-ville de Port-au-Prince a réalisé, le jeudi 17 octobre 2013, sa journée de mutualisation, sa cinquième (5e) depuis son existence, cette fois-ci à Léogane (Taciana Hôtel). Une quarantaine de personnes ont été à cette journée dont une trentaine de membres du club, d’anciens débatteurs du club et les animateurs des clubs de Mon Repos et de Darbonne.

La journée de mutualisation vise à renforcer les liens entre les membres du club, et à intégrer les nouveaux membres dans notre communauté de débatteurs et du réseau des clubs de débat de FOKAL. Cette activité a été effectuée dans le but d’initier les nouveaux membres au débat contradictoire, dans une ambiance décontractée, différente de celle du club par nature plus appliquée.

Apprendre à débattre en jouant

Une fois à Léogane déjà à neuf (9) heures du matin, pendant 15 minutes, nous avons visité la ville, dévastée par le tremblement de terre du 12 janvier 2010, mais qui est en train de se relever peu à peu des ravages du séisme. Le visage, la joie de vivre des Léoganais en témoignent. Ensuite, les activités se sont enchainées. Au programme : des jeux mettant en pratique la prise de parole en public et les principes du débat contradictoire (balloon debate, speaker corner), des témoignages, baignade et sport collectif sont animés par l’animateur du club, Ricardo Nicolas.

Après  la visite guidée  de l’hôtel avec le manager, arriva le moment des jeux. Nous avons débuté avec le « balloon debate », avec l’objectif de faire comprendre aux participants que les activités du club ne se résument pas seulement aux formations, exhibitions et compétitions de débat, mais que le club tolère ou entreprend d’autres activités qui permettent aux membres de s’épanouir autrement tels des jeux de rôle.

Le balloon debate

Des chefs d’Etat et des ministres haïtiens se sont retrouvées dans un bateau. Des difficultés font que le bateau ne pourra pas conserver tous ses passagers à son bord. Alors il est question pour chaque personnalité de convaincre le public que c’est lui qui mérite de rester à bord. Le nombre de passagers diminue jusqu’à conserver une seule personne, la personnalité la plus convaincante, selon le public.

Le « balloon debate » est un exercice de prise de parole en public qui fait appel à la capacité d’improviser, de raisonner pour convaincre son public grâce aux idées, le tout dans une atmosphère ludique. Le participant joue le personnage de son choix, et c’est le public qui décide de qui reste ou pas sur le bateau imaginaire.

Les speaker corner

Le « speaker corner » est une manière unique de donner libre cours à la parole. C’est l’occasion où chacun peut prendre la parole librement et assumer un rôle temporaire d'orateur devant l'assistance du moment. L’orateur traite un sujet quelconque qui le tient à cœur et qu’il accepte de débattre avec l’assistance.

Deux « speaker corner » sont produits. Le premier par César Wilkenson, ancien membre du club, qui a tenu à témoigner auprès des jeunes toute sa gratitude envers ce programme qui a participé énormément à sa formation. Membre du club depuis le secondaire, il affirme que ce programme lui a apporté ce que l’école, ici en Haïti, pourrait ne jamais lui apporter, l’esprit critique. Aussi, dit-il que ce programme est un espace d’apprentissage des pratiques et valeurs démocratiques, comme la tolérance et la responsabilité citoyenne.

Le deuxième « speaker corner » est porté sur l’engagement des jeunes et leur responsabilité dans le devenir de la nation. Le discours est prononcé par Noel Nerva Abraham. Selon lui,  « Jeunesse, responsabilité, citoyenneté » doivent être les slogans avant-gardistes de cette génération, au même titre que l’union ou la liberté. Il dénonce la passivité d’une bonne partie de la jeunesse de ce pays face aux problèmes et fléaux qui le frappent. Il achève sa présentation par un appel à l’engagement, au sens de responsabilité, de leadership de la part de chaque jeune de ce pays, plus particulièrement aux jeunes présents à cette activité.

Une journée d’activité réussie pour des membres qui rêvaient de sortir un peu du cadre formel de l’espace de réunion du club. Les jeunes ont su bénéficier des expériences d’anciens débatteurs, qui leurs ont fourni encouragement et conseils. Cette journée a aussi vu une parfaite adéquation entre l’apprentissage et le loisir, le plaisir d’être avec des amis. Mais surtout tout le charme et la réussite de cette journée reviennent au sens de responsabilité des membres du club et des autres participants invités.

Remerciements

Nous remercions pour leur support et leur franche collaboration,  Brunel Francois, animateur du club de débat de Mon repos, Max et Maxandre, du club de débat de Darbonne, James Vangelis, responsable du programme American corner de la FOKAL, Frisman Floritan, le manager de Taciana Hôtel.

Ricardo Nicolas

Animateur du club de débat de la BMC/FOKAL

Aucun commentaire: