lundi 16 janvier 2017

OPEN UP! CONNECTER LES JEUNES À LA SOCIETE

Promu par IDEA NL, l’initiative "OPEN UP! apporte la voix des jeunes adultes, des volontaires et des animateurs de jeunes de différentes communautés à travers l'Europe dans un débat enthousiaste où ils auront l'occasion de présenter leurs points de vue et solutions aux défis actuels auxquels l'Europe est confrontée.

Après un intense débat sur leur territoire, ces groupes de jeunes adultes talentueux ont développé des MESSAGES CLÉS et transmettent ces messages à «Bruxelles» pour d'autres débats. Ils renforcent l'importance de développer les compétences essentielles clés et de promouvoir la pensée critique lorsqu'on envisage l'avenir des nouvelles générations.

FOKAL est l'un des partenaires de cette initiative d'IDEA NL dont elle est membre. Jean-Gérard Anis, le coordonnateur du Programme Initiative Jeunes de la fondation, a été présent au lancement de OPEN UP! le 29 novembre 2016, au Parlement européen à Bruxelles.

Messages-clés

OPEN UP! est une initiative des organisations de droits de l'homme, de jeunes et de débat, d'entraîneurs de débat, d'artistes et de jeunes. Les partenaires d’OPEN UP! travaillent ensemble pour relier les jeunes avec moins d'opportunités à la société, à travers des méthodologies éducatives de débat logiques et créatives, axées sur l'action. IDEA NL a créé le réseau d'OPEN UP! depuis 2012.

OPEN UP! est actif dans plus de 9 pays européens. Les entraîneurs de débats ont recueilli des messages-clés s'adressant aux décideurs et responsables politiques, aux directeurs d'école, au bien-être des jeunes et au secteur des entreprises à tous les niveaux en Europe auprès de jeunes avec peu d'opportunités.
Ces messages sont les suivants :

1. Les jeunes doivent être entendus et les autorités doivent accorder le poids voulu aux questions des jeunes (Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, article 12). Réaliser cet important droit de participation permettra la construction de la citoyenneté à un âge précoce.

2. L'autonomisation et l'inclusion des jeunes avec peu d'opportunités

Lorsque vous commencez à exclure des personnes de la société, par exemple les jeunes dès le plus jeune âge, en faisant taire leur voix et en leur donnant le sentiment qu'ils ne devraient pas être entendus, ils trouvent d'autres voies et moyens de s'exprimer, le plus souvent par des activités négatives qui ne profitent à personne. Après avoir été longtemps intimidés, ignorés et mis à l'écart, ils veulent juste trouver quelqu'un qui croit en eux. Et oui je crois en eux, j'écoute, je leur donne la chance de constamment prospérer. C'est la seule façon de vaincre les réseaux négatifs qui gâchent leur vie ”.  (UN PARTICIPANT D'OPEN UP! PENDANT UNE FORMATION À NAPLES, SEPTEMBRE 2016)

2a. La jeunesse en général, avec un accent particulier sur les jeunes avec peu d'opportunités.

2b. Offrir davantage de possibilités aux jeunes d'accéder au marché du travail. Cela devrait être axé spécifiquement sur ceux qui ont moins de possibilités.

2c. Offrir plus d'opportunités aux jeunes (en particulier à ceux qui ont moins de possibilités) d'accéder au marché du travail, afin de prévenir leur radicalisation.

3. L'éducation au débat, incluant les jeunes ayant moins d'opportunités, est l'une des réponses À ces problèmes car:
·         Cela soutient la parole en public de manière confiante.
·      Cela crée une plate-forme et des réseaux positifs pour les jeunes par rapport aux tendances négatives dans leur développement.
·      Cela offre diverses perspectives sur un problème, qui approfondit la compréhension et fournit des solutions sur la façon de traiter les problèmes quotidiens dans un contexte diversifié et complexe.
·      Par le biais de débats publics, nous réunissons différentes parties prenantes sur certaines questions (NDR : dont FOKAL), en les analysant sous des angles différents, mais ils permettent également d'inclure toutes les parties prenantes pertinentes pour ce problème.
·    Cela offre aux jeunes le sentiment d'être entendus, ce qui aboutira éventuellement à l'interconnexion entre des jeunes d'horizons différents.
·     Cela crée une compréhension de la démocratie et stimule l'engagement civique afin que tous les jeunes - quelle que soit leur origine- soient entendus.
·         Cela crée un espace sûr pour discuter de questions intéressant les jeunes.
·         Compétences pour le travail et un avenir positif comme :
a. Confiance en soi
b. Amour propre
c. Travail d'équipe
d. Leadership
e. Pensée critique
f. Capacité d’analyse
g. Définition de vos objectifs
h. Communication interculturelle
i. Développement d’arguments
j. Discours et présentation
k. Écoute active
l. Recherche
C’est le genre d’initiative dont FOKAL a déjà fait l’expérience sous une forme et une méthodologie différentes, mais avec les mêmes objectifs (faire en sorte que les jeunes soient entendus en s’adressant aux décideurs du pays, pouvoirs publics, ONG, organisations de la société civile) et les mêmes outils (les discussions et le débat).

Le projet « 400 voix », réalisé par FOKAL de 2013 à 2015, qui a donné lieu à la publication en décembre 2015, d’un ouvrage illustré « Paroles de jeunes » qui recueille les préoccupations de la jeunesse pour leur avenir et leurs propositions d’initiatives, de pistes de résolutions à toutes les organisations et institutions  nationales publiques et privées œuvrant pour la jeunesse haïtienne.

Pour en savoir plus sur cette initiative, cliquer sur : www.openupconnect.org ou www.nl.idebate.org  

Aucun commentaire: