mercredi 20 février 2013

Le « Pouvoir des mots » pour convaincre dans un débat


Le samedi 16 février 2013, a été projeté pour les jeunes du club de débat de Jérémie, le film documentaire « Pouvoir des mots ». Quinze jeunes ont assisté à la projection du film au Centre Numa Drouin de Jérémie.
Cette projection a servi de support à une formation au en apprenant aux jeunes le pouvoir qu’ont les mots, comment les utiliser dans leur contexte et comment les prononcer pour pouvoir faire naître le sentiment attendu chez l’interlocuteur  (compétiteur et juge, dans notre cas).


Ce film présente quelques grands orateurs mondiaux comme Martin Luther King Jr, Barack Obama, Nicolas Sarkozy, Adolph Hitler, Fidel Castro, Bill Clinton, John Fitzgerald Kennedy… Il explique pourquoi ces personnalités sont qualifiées de grands orateurs. Ils arrivent à toucher le cœur de l’auditoire par des mots, à se faire comprendre en utilisant de courtes phrases, utilisent les mots avec facilité et aisance… Bref, ce documentaire nous montre le pouvoir qu’ont les mots sur un auditoire.

Après la projection du film qui a duré une cinquantaine de minutes, la co-animatrice a posé une question sur laquelle les jeunes ont eu à réagir : « Qu’est-ce que vous avez appris du film ? »

Réaction des jeunes : apprentissage rassuré

Alexandre Josué a dit : « On a appris quelques grands orateurs qui peuvent dans une certaine mesure nous servir de modèle: Barack Obama (le Cicéron des temps modernes), Nicolas Sakozy, Bill Clinton, Jean Marie Lepin, Adolph Hitler, Fidel Castro dont les discours sont plus étudiés dans le monde, John Fritzgérald kenedy, Martin Lutherking Junior… »

La jeune Antoine Dolorès a répondu : « Moi, j’ai appris qu’on n’a pas besoin d’avoir beaucoup de mots dans une phrase, d’une phrase trop longue parce qu’avec c’est difficile de se faire comprendre. J’ai aussi appris qu’il ne faut pas être trop agressif ».

A l’inverse, il faut utiliser des phrases simples et courtes a rétorqué le jeune Alexandre Josué. La jeune Guerline a affirmé que « nous avons aussi appris qu’il ne faut pas utiliser de gros mots dont ne peut comprendre le sens si on veut être réellement compris ».

Le jeune Junior a ajouté qu’« Il faut également tenir compte de l’interlocuteur avant de parler, sinon on ne va pas lui toucher le cœur et dans notre contexte le cœur des juges et que chaque mot utilisé a une grande importance dans le débat ».

Le jeune Numa Junior Daniel a souligné l’importance des gestes en ces termes : « Il y a un autre aspect important dans la prise de parole : ce sont les gestes. Ces derniers donnent de la force et plus de sens aux mots. Et Bogout, dans ce film, en est un véritable modèle ! ».

« Il faut aussi tenir compte des mots dans leur aspect polysémique pour pouvoir les utiliser dans leur juste contexte et les prononcer comme il faut pour pouvoir trouver le sentiment recherché chez l’interlocuteur », a renchéri Dolorès.

Dalou a rajouté pour conclure : « Si nous arrivons à appliquer tout ce qui est appris dans ce film nous pourrons parler de manière à ce que nos mots puissent être appréciés bien que ce ne soit pas facile dans notre cas de le lire sur le visage des juges qu’il faut vaincre».

Waldinde et Joanna souhaitent partager cet intéressant documentaire avec tous les autres clubs.

Waldinde GERMAIN & Joanna Barthèlemy ANTOINE
Animateurs du club de débat de Jérémie

Aucun commentaire: