mardi 9 décembre 2014

Le club de Camp-Perrin, 10 ans déjà !

Historique du club de débat de Camp-Perrin

Intervention d'Alex Sylné à la formation d'animateurs à Jacmel
Le club de Camp-Perrin, comme tant d’autres clubs du pays, a pris naissance à l’issue d’un séminaire sur le débat organisé par FOKAL à l’hôtel Cyvadier de Jacmel, en janvier 2005. Trois animateurs de Camp-Perrin ont été recrutés : Alex Sylné actuel animateur principal, Marc-Aurel Ambroise et Sergo Ostève, décédé dans un tragique accident de la circulation, le 18 mai 2010. On se rappelle bien notre enthousiasme en découvrant le débat à travers la formation animée par Jean-Gérard Anis et Gérald Barreau, animateurs du club de Jacmel et formateurs nationaux, et également de Jean-Marie Pierre. Des jeunes du club de débat de Jacmel nous avaient gratifiés d’un excellent débat d’exhibition.

Revenus à Camp-Perrin, nous avons  tôt fait de mettre le club sur pied à la grande joie des jeunes qui ont vu dans le débat à la fois un moyen de s’instruire et de s’amuser. Nos premières réunions se tenaient au local de l’Organisation pour la Réhabilitation de l’Environnement (ORE). On comptait à cette époque cent dix jeunes. Quelque temps après, les clubs formés dans le pays à l’occasion du séminaire de Jacmel ont commencé à péricliter. Plusieurs d’entre eux avaient même cessé d’exister.
Atelier de formation au camp national Été 2008 à Camp-Perrin 

Mais le club de Camp-Perrin, même avec  un effectif assez réduit - une vingtaine de jeunes – a su tenir bon. A l’époque, les clubs ne recevaient pas encore de frais de fonctionnement, mais si grand était notre amour pour cette activité que nous assumions personnellement les dépenses impliquées par le fonctionnement du club. Un noyau dur est resté jusqu’à ce qu’en 2008, année du camp national de débat organisé à Camp-Perrin pour tous les clubs. Puis le club a pu reprendre normalement ses activités grâce à une assistance financière de la FOKAL.


Les grands moments du club

Excursion à Ore, lors du camp national aux Cayes Été 2009
Il y eut naturellement le camp national de 2008 organisé à l’auberge «  La Distribution » à Camp-Perrin. En tant que club hôte, nous tenions beaucoup à ce que ce camp fût une réussite. Et effectivement, le camp a si bien réussi qu’on en parle encore parmi les plus anciens membres des clubs qui y ont participé. On n’oubliera pas la randonnée à la grotte de Kounoubwa, la visite du champ de manguiers greffés de ORE. On n’oubliera pas surtout le zèle de cet employé de ORE, « Commis » ainsi connu qui, à lui seul, avait greffé un champ de mille manguiers ! Les jeunes avaient été vraiment impressionnés par son immense travail et le zèle avec lequel ce technicien travaille à la protection de l’environnement par la multiplication des arbres fruitiers à Camp-Perrin.

Journée de sensibilisation à Camp-Perrin en avril 2012
Autre grand moment a été la journée de sensibilisation organisée par le club en avril 2012, sous le thème  « Proteje pyebwa se pwoteje lavi ». Une soixantaine de jeunes avaient participé à cette journée et le coordonnateur des programmes « Initiatives Jeunes » Monsieur Jean-Gérard Anis en personne était là, accompagné de Magalie Civil du club de Cote-Plage, des jeunes et des animateurs du club des Cayes. Les jeunes ont visité ORE, « haut-lieu » de la protection de l’environnement à Camp-Perrin où ils ont écouté les interventions de l’agronome Eliassaint Magloire et de Madame Mousson Finigan sur la protection de l’environnement.

Deux autres moments forts ont marqué la vie du club : notre premier titre de champion gagné au tournoi national de débat (Public forum) à Hinche, en juillet 2011, et l’année suivante nous avons encore été sacrés champion national au tournoi Karl-Popper au Cap-Haïtien en août 2012.

Témoignages des jeunes

Il est difficile qu’un jeune ait goûté au débat pour laisser ensuite définitivement le club. La plupart de ceux qui ne vivent plus à Camp-Perrin témoignent de la façon dont leur passage dans le club les a aidés par la suite soit dans leurs études, soit dans leurs relations avec autrui. Ils ne cessent de nous encourager à continuer à aider les autres jeunes à pérenniser cette activité pour l’épanouissement de ces derniers. Quand ils ont l’occasion de visiter le club, ils les encouragent  à prendre au sérieux cette activité.
Camp-Perrin, champion national du tournoi de débat Public Forum Été 2011 à Hinche

Pour Dunex Gustave, ex-membre du club et étudiant en Sciences-informatiques, « celui qui ne fréquente pas un club, tel que celui-ci, ne saura jamais ce qu’il perd. Dans mes relations avec autrui, je ne crains plus de faire passer mon opinion et j’apprends à respecter l’opinion des autres. »

Camp-Perrin, champion du tournoi national de débat Karl Popper Été 2012 au Cap
Quant à Laurenceau Berline, elle affirme que sa participation au club a été une étape importante non seulement dans sa carrière d’étudiante, mais surtout dans sa façon de comprendre la vie. Elle a pu débattre dans le club certains sujets qu’elle n’aurait jamais eu la chance de débattre, à l’école par exemple.

Perspectives

Le club de débat de Camp-Perrin, comme nous l’avons souligné dans un précédent article, a connu des moments difficiles, notamment en 2013 quand l’animateur principal est tombé gravement malade. Mais le club reprend vie peu à peu, grâce aux contributions du nouvel animateur adjoint, Pierre Sony Daudier, pour qui l’initiative lui donne une belle occasion de travailler avec les jeunes.
Une jeunesse camperrinoise prète à relever le défi du débat
Pour célébrer notre dixième année d’existence, nous comptons organiser beaucoup d’activités, entre autres un tournoi de débats avec huit équipes dont l’énoncé est le suivant : La suppression du baccalauréat première partie en Haïti est justifiée, et une conférence-débat sur le thème : Les nouvelles technologies et les opportunités qu’elles offrent aux jeunes.

Alex Sylné

Animateur du club de Camp-Perrin

Aucun commentaire: