lundi 29 février 2016

Pas de débat sans pratiquer la lecture, un sujet d’intérêt pour le club de Fond Parisien

Le club de débat de Fond-Parisien a concentré sa réunion du samedi 30 Janvier 2016 sur l’importance de la lecture en préparation d’un débat. Une trentaine de jeunes ont pris part à cette rencontre, à la bibliothèque Jean Valbrun Brésil de Fond-Parisien,  qui a conjugué réflexion collective et discussions autour du sujet.

Le débat exige certaines habilités essentielles pour le réussir, à savoir la lecture, l’écoute, l’expression orale et la réflexion. Une bonne argumentation repose en grande partie sur une bonne documentation. C’est pourquoi dans le but de permettre aux jeunes débatteurs-ses) à bien  documenter, ils doivent avoir une culture de la lecture.
Trois objectifs ont guidé cette rencontre : inculquer le gout et le plaisir de la lecture aux jeunes; les inciter les jeunes à fréquenter plus souvent la bibliothèque ; les faire découvrir les différents documents de la bibliothèque et les livres écrits par les écrivains haïtiens ou étrangers. Bref, les faire devenir de véritables lecteurs/lectrices.

Après une brève intervention les dialogues ont lance, la méthode utilisée est celle participative, permettant à tout le monde de prendre la parole à tour de rôle dans le but à ce que toutes les opinions soient véhiculées. Pour se faire on utilise certaines questions à savoir: Qu’est qu’un livre ? En quoi consiste l’importance de la lecture? Utilité de la lecture. Quels sont les avantages de la lecture? Quels sont les éléments qui empêchent les jeunes à développer une pratique pour la lecture ?

Suivant les réponses des jeunes : « Le livre est une source d’information, …on y découvre beaucoup de choses ».  La lecture nous permet de vivre un moment de détente, de plaisir et d’enrichir la mémoire. Elle est le meilleur moyen pour l’apprentissage, le développement mental et l’expression orale ».
Outil prépondérant dans la construction idéologique des jeunes, la lecture leur permet d’avoir une culture plus large sur l’évolution du monde et de mieux s’adapter aux travaux de recherche. Elle crée progressivement une capacité d’intellectuelle beaucoup plus dynamique.

Les participant-es ont identifié les éléments qui empêchent les jeunes de développer la pratique de la lecture. Selon eux, le fait qu’ils n’aient pas souvent de devoirs de recherche, provoque une négligence face à la fréquentation de la bibliothèque. Ils ont également posé le problème lié à la méthodologie des cours des professeurs qui ne donnent aux élèves que des notes sans explication ».

De ce fait, ils ont été très touchés par la problématique la lecture et les mauvaises pratiques des enseignants qui les poussent à étudier pour réciter.  Un bon débatteur doit être passionné par la lecture qui est un élément indispensable pour préparer un débat. Elle donne une quiétude d’esprit au débatteur qui le prépare à bien conduire sa réflexion et son discours.

L’ambiance était intéressante. Les jeunes ne voulaient pas conclure la séance. Ils ont finalement compris à raison leurs erreurs liées au désintérêt pour la lecture. Ils attendent à ce que les animateurs les accompagnent dans leurs travaux de recherches et les encouragent à mieux développer le gout et une capacité pérenne pour la lecture. 

Geordanis JOSEPH et Dieufaite JOSEPH

Animateurs du club de débat de Fond-Parisien

Aucun commentaire: