lundi 8 février 2016

Activités autour du livre « Paroles de Jeunes » à Jérémie

Dans l’objectif de faire connaître et de vulgariser le contenu du livre « Paroles de Jeunes », le fruit du travail d’un échantillon de quatre cent cinquante jeunes sous la conduite de certains cadres de FOKAL, publié en décembre 2015, les animateurs du club de débat de Jérémie ont organisé plusieurs activités autour du livre avec des jeunes de la communauté.
Dans un premier temps, les jeunes de la ville qui ont participé à la consultation sur le livre dans le club en mai 2014 ont été conviés à une grande rencontre au Centre Numa Drouin pour leur rappeler le projet, leur présenter le résultat des consultations nationales et les recueillir leurs réactions sur le livre blanc.

Présentation du livre "Paroles de Jeunes" à la communauté jérémienne

Dans un second temps, un exemplaire du livre a été remis à certains cadres et autorités de la ville dont le directeur départemental de l’Education nationale de la Grand-Anse, de certains inspecteurs de l’éducation, le maire fraichement élu, le délégué départemental du département, deux candidats à la députation, des directeurs d’école et des enseignants de la ville.

Les 2 animateurs du club, Waldinde Germain et Madrine Gay, ont effectué pour la jeune assistance un résumé du livre « paroles de Jeunes » en s’inspirant d’un article* publié par Jean-Gérard Anis, le coordonnateur du Programme Initiative Jeunes de FOKAL en charge de cette initiative, de l’introduction de Michèle Duvivier Pierre-Louis, Présidente de FOKAL et de la préface de Danièle Magloire, vice-présidente du conseil d’administration de la fondation, on a résumé le livre ainsi à ces personnalités :

Ce livre « est un projet réalisé par le PIJ de FOKAL qui a mobilisé 22 collaborateurs et cadres de la fondation et 450 jeunes qui ont collaboré à cet ouvrage. Comme le dit Madame Magloire à la page 11, le livre permet de répercuter une parole et d’interpeller ceux et celles qui prétendent conduire la destinée nationale. Les dires de Madame Pierre-Louis ne sont pas différents : « A l’écoute de cette parole, nous avons voulu qu’elle se dise pour la répercuter et la porter le plus loin possible » (p. 9) [] Qu’elle s’incarne, qu’elle ne reste pas vaine, mais se traduise par un engagement », a-t-elle ajouté. « Les résultats de leurs réflexions et de leurs propositions (les jeunes) sont aujourd’hui, l’objet de ce livre », a conclu le coordonnateur du PIJ (p.13).

Le livre a été également présenté à une trentaine de professeurs d'écoles faisant partie de deux associations d’enseignants de Jérémie. De la même manière. le livre a été introduit à nos élèves et aux membres du club avec lesquels les 2 animateurs ont procédé à une lecture-survol.

Dans les salles de classe où nous enseignons Waldinde et Madrine enseignent (10 classes pour les 2), « Paroles de Jeunes » n’est pas passé inaperçu. Au contraire, après l’avoir présenté à chaque classe, un exemplaire y a été remis pour lecture.

Une visite inattendue mais très bénéfique

Ce même samedi 16 janvier, pendant que les animateurs faisaient une lecture collective avec les jeunes du club, ils ont reçu la visite inopinée de Jennyfer Desrosiers, l’animatrice du club de Martissant, champion du tournoi national réalisé à Jérémie en Juillet 2015. Dans le cadre de son travail, elle était venue faire dans le département une campagne de sensibilisation sur le choléra (son origine, ses symptômes, sa prévention et son traitement) qui frappe en cette période les habitants dans la Grand-Anse. Ce qu’elle fit avec joie, pendant en 15 minutes environ, pour les jeunes du club dont les parents et amis sont frappés par le cholera ces derniers jours.

Brève présentation de Jennyfer

Origine du choléra : Le choléra provient du microbe vibrio cholerae. Le choléra existe déjà au Népal, un pays d’Asie, bien avant qu’il fasse la une depuis 5 ans dans le pays. Le choléra, propagé dans un premier temps dans l’Artibonite par un contingent de soldats népalais de la MINUSTAH en Haiti, puis s’est vite propagé dans tout le pays. De toute façon, nous n’avons pas à le craindre mais à le prévenir.

Symptômes : le choléra se manifeste par la diarrhée, le vomissement.

Prévention : Il est l’ami de la saleté et l’ennemi des règles d’hygiène. Pour le prévenir, il faut :
-          Toujours se laver les mains. La moindre négligence peut entraîner le choléra.
-          Traiter l’eau soit avec de l’« Aquatab », du chlore ou par filtration. On utilise cette eau purifiée trente minutes après le traitement.
-          Eviter le vomissement et les matières fécales des gens qui ont contracté le choléra
-        Une maison où il y a eu une personne qui a contracté le choléra doit être décontaminée dans 24 heures de temps.
Si on contracte le choléra, on n’a qu’à se rendre en urgence à l’hôpital ou au centre de santé le plus proche. Pour éviter la déshydratation, on prend du sérum oral.

Réaction des jeunes

« Nous savons entendre des informations sur le choléra, sa prévention mais pas aussi méthodique à la façon dont vous venez de le faire. Ma question, pourquoi les fous qui mangent et boivent n’importe quoi ne contractent-ils pas le choléra ? », a demané Féguerson.

« Parce que tout simplement le microbe n’est pas à leur portée. Il ne faut pas mettre en tête qu’ils sont immunisés par rapport au choléra. », a répondu Jennyfer.

« Après un long trajet, ne devrait-on pas se laver le corps avant de pénétrer dans la maison ? » demanda Laguerre Woogensky, le débatteur espoir de l’année.

Oui, mais ce n’est pas seulement pour le choléra : pour éviter les autres microbes aussi.

« Les animaux peuvent-ils contracter le choléra ? », a voulu savoir un autre débatteur.

Honnêtement, Jennyfer a répondu : « Je n’ai jamais entendu parler de ça ! »

Pourtant, Woogensky avait la réponse : « Dans une émission entendue à la Radio France Internationale animée par Emmanuel Bastille, j’ai entendu dire qu’on a injecté le microbe choléra dans un cochon mais il n’a pas été infecté ».

C’est comme dans mon club, personne n’a la science infuse. Les jeunes apprennent des animateurs, comme ces derniers apprennent d’eux, dixit l’animatrice Jennyfer du club de Martissant.

Donc, ce fut une rencontre inattendue mais très bénéfique !

Waldinde Germain
Animateur du club de débat de Jérémie


Aucun commentaire: