jeudi 9 février 2017

Camp-Perrin, un club en plein réveil

C’est un fait certain. Beaucoup de clubs à la fin de l’année 2017 ont connu une certaine léthargie. Celui de Camp-Perrin n’a pas fait exception à la règle. De plus, le passage de l’ouragan Matthew, dans le Sud et la Grande-Anse, n’a pas aidé à améliorer la situation, les jeunes étant occupés, qui à déblayer la cour de sa maison, qui à aider au lavage des maisons ou ce qui en restait, qui à aider aux divers travaux communautaires de sa  localité. Mais aujourd’hui, le club commence à reprendre ses couleurs des grands jours.

LA GRANDE REPRISE 

On a eu certes des réunions après Matthew, mais la vraie reprise des activités, c’était le vendredi 30 Décembre 2016, jour consacré aux festivités du 14e anniversaire du club. On n’a pas eu de match de débat comme on procède habituellement. C’était plutôt un après-midi consacré aux témoignages de récents débatteurs du club, et de ceux qui en font partie depuis plusieurs années. Pour Lucie Dominique, l’une des plus anciennes, qui a déjà participé à plusieurs compétitions, le club joue un grand rôle dans sa vie : « J’apprends à mieux défendre mes opinions et à déceler les failles d’une argumentation incohérente de mes interlocuteurs. Le débat a eu un impact même sur ma performance académique ».
Et dire que beaucoup de jeunes pensaient que leur participation au club influencerait négativement leur travail scolaire, par le temps qu’il leur en couterait. Soulignons en passant que Lucie est en Philo au Collège Cœurs Unis de Camp-Perrin (CUC) qui héberge depuis à peu près quatorze ans les réunions du club et qu’elle en est l’une des meilleures élèves. Pour Fenley, l’un des meilleurs débatteurs qu’on ait connus jusqu’ici et étudiant actuellement à l’IHECE, c’est le club qui lui a finalement montré que débattre relève d’un art. Il réalise qu’on a toujours quelque chose à apprendre dans le débat ; on ne sera jamais trop fort. Il a encouragé les cadets à prendre au sérieux cette activité qui, dit-il aura un impact positif sur toutes les facettes de leur vie. 

Fenley comme beaucoup d’autres anciens débatteurs ont fait le déplacement tout spécialement pour venir participer à la fête.

DEUX SERUMS POUR UN CLUB QUI EN AVAIT BESOIN

Cette fête, qui a été en fait une occasion pour stimuler les jeunes à l’importance du débat, et la dernière rencontre des animateurs avec le coordonnateur du PIJ  à FOKAL  en décembre 2016, ont constitué deux boosters à la redynamisation du club de Camp-Perrin. On a au cours de cette rencontre à FOKAL, on a écouté des interventions d’autres collègues dont Alfred de Christ-Roi, Waldinde de Jérémie et Edwin du Cap-Haïtien dont on a partagé les expériences entendues avec nos jeunes. Il fallait donc prendre des décisions : un tournoi de débat a été lancé.

Nous promettons un rapport exhaustif  à toute la communauté PIJ sur les différents arguments qui seront fournis par les jeunes au cours de ce tournoi. Mais sachez que les jeunes, participant au tournoi, ont formé huit équipes réparties en deux groupes. Pour la grande majorité d’entre eux, cela a été leur baptême de feu.

L’énoncé a été le suivant « On devrait interdire la consommation du charbon de bois en Haïti ». Cette résolution a été choisie en raison de la conjoncture post-Matthew qui suscite beaucoup de débats sur les questions environnementales. La compétition a débuté ce dimanche 5 Février en plein air sur le terrain du Collège CUC.  

UN TOURNOI INTERSCOLAIRE EN PERSPECTIVE

Une quarantaine de jeunes des deux sexes y ont assisté. Mais ce qui est certain, c’est que le prochain dimanche ils seront plus d’une centaine. Car beaucoup d’eux ont vu pour la première fois leurs pairs débattre. Ils affirment qu’ils seront là au prochain match. De plus, des invitations sont en cours dans les écoles durant cette semaine pour que davantage de jeunes assistent aux prochains matchs.

L’idée a été lancée à la fin du match, dimanche dernier. Environ six écoles étaient représentées dans l’assistance. On en a profité pour demander aux jeunes ce qu’ils en pensaient. L’idée a été agréablement accueillie, et nous y voyons déjà un moyen d’augmenter l’effectif du club.

UN AVENIR SOURIANT POUR NOTRE CLUB

En fin de compte, nous pouvons dire que le club de Camp-Perrin est revenu en force. L’intérêt des jeunes est à nouveau stimulé. Et s’il y a une leçon que l’on peut en tirer c’est que les jeunes veulent faire partie d’un club principalement pour débattre. Offrez-en leur l’occasion de débattre et ils y viendront comme la fourmi attirée par le miel.

Alex Sylné

Animateur du club de Camp-Perrin

Aucun commentaire: