vendredi 28 juillet 2017

Le tournoi de débat à équipes mixtes 2017 a ses champions

Le tournoi de débat à équipes mixtes (TDEM) est à sa deuxième édition. Son objectif vise à apprendre aux jeunes d’origine, de club, de milieu, et de niveau différents à travailler ensemble vers un objectif commun : débattre ensemble pour gagner. Chacune des équipes engagées dans ce tournoi a été composée arbitrairement sur place dans le camp d’été, et constituée obligatoirement de jeunes des  2 sexes et de clubs différents, et encadrée par un-e coach qui n’est pas issu-e de leur club d’origine.

Le TDEM facilite singulièrement le rapprochement entre les jeunes, diminue considérablement les tensions dues aux rivalités sourdes ou manifestes entre les clubs, éprouve nettement le coaching des animateurs et animatrices travaillant avec des jeunes non issus de leur club, renforce la responsabilité des coaches, permet à tous les jeunes de participer au tournoi, améliore les relations entre tous les participants et l’atmosphère générale du camp.
L'équipe SAROKI, Championne 2017 du tournoi à équipes mixtes,
entourée de son coach Edwin Pierre-Louis et Michèle D. Pierre-Louis, présidente de FOKAL
Cette année l’équipe de SAROKI, composée d’Anne Kimberley PIERRE (FPA), Roodney BARTHELMY (BMC), Salaéta MONVAL (CPL), coachée par Edwin PIERRE-LOUIS, l’animateur du club du Cap-Haitien, a été sacrée championne de cette édition 2017, à l’issue d’une finale malheureuse pour l’équipe d’ONYX qui s’est effondrée, contre toute attente, à la fin du match. Cependant l’équipe ONYX a tout de même tiré son épingle du jeu, car un membre de l’équipe, Pouchenie BLANC (CAP),  a été désignée Meilleur débatteur de ce tournoi.

Le TDM en quelques chiffres : 14 clubs de débat mobilisés, 16 équipes engagées, 48 débatteurs dont 22 filles (46% de l’effectif), 20 coaches, 33 juges, 39 matches joués, 2 sujets débattus : 1. Les sociétés ouvertes exigent des frontières ouvertes. 2. L’Etat haïtien devrait exiger le retour sur le territoire de tout boursier haïtien à l’étranger durant une période déterminée.

·         Voir tous les résultats et les scores des équipes à : http://vaguedufutur.blogspot.com/2017/07/resultats-et-scores-des-debats-au_26.html
·         Voir le relevé des points et le classement des débatteurs à  http://vaguedufutur.blogspot.com/2017/07/tournoi-de-debat-equipes-mixtes-releve.html
·         Voir le tableau des équipes mixtes à http://vaguedufutur.blogspot.com/2017/07/tableau-des-equipes-du-tournoi-equipes.html

Au-delà de ses chiffres satisfaisants, il faut souligner l’enthousiasme des débatteurs et l’impressionnante motivation de certaines équipes qui ont veillé tard dans la nuit pour préparer leur match. N’était-ce la décision du coordonnateur d’appliquer un couvre-feu à minuit sur le site du camp, elles seraient restées à travailler jusqu’au petit matin, tant la ferveur de la compétition galvanisait les jeunes et mobilisait leurs esprits.
L'équipe finaliste ONYX accompagnée de leur coach Alex Sylné
Malgré tout, la fatigue et l’épuisement ajoutés à la pression psychologique et au stress ont eu raison de certains débatteurs qui ont vu une baisse de leur performance lors des joutes entre équipes, durant le tournoi. Ceci a été fatal pour les résultats de certaines équipes qui avaient le potentiel pour aller en finale, mais dont leur course s’est arrêtée prématurément à leur grande déception.

Le fair play et la défaite assumée ont caractérisé le tournoi à la grande satisfaction des jurys qui n’ont pas eu à endurer des reproches de la part perdants. Le travail des juges est justement à saluer car les décisions prises et les choix des équipes victorieuses à chaque duel ont été correctement motivés dans l’ensemble.

Le seul bémol dans ce tournoi est à rechercher du coté de l’encadrement des coaches envers leurs équipes, qui a montré ses limites. Le coaching des débatteurs a été un peu le maillon faible : peu de ressources documentaires fournies aux jeunes, préparation mal engagée des équipes, raté de certains arguments confus ou mal exprimés, au pire pas convaincants...

Néanmoins, FOKAL adresse ses vigoureuses félicitations à l’équipe SAROKI, championne du tournoi à équipes mixtes et à son coach Edwin Berly Pierre-Louis.
Pouchenie Blanc, au centre, de l'équipe ONYX,
Meilleur débatteur du tournoi à équipes mixtes
La fondation adresse également ses compliments mérités à Pouchenie BLANC, Meilleur débatteur du tournoi.

Bravo à l’équipe ONYX qui s’est hissée en finale !

Rendez-vous à l’année prochaine.

Joyeuses vacances à tous et à toutes !

Jean-Gérard ANIS
Coordonnateur Programme Initiative Jeunes

FOKAL

Aucun commentaire: