mardi 29 mai 2012

Ensemble, gérons les déchets! tel est le message de la Journée de sensibilisation du club des Cayes


Le samedi 31 mars 2012, le club VDF des Cayes a organisé sa journée de sensibilisation (JS) sur la problématique de l'environnement. Les objectifs de cette journée ont été d'inciter les jeunes à devenir des leaders la communauté, d'orienter les jeunes vers des actions positives qui préserveront les générations futures, d'initier chez les jeunes un comportement responsable et respectueux vis-à-vis de l’environnement   en commençant d’abord par la gestion des déchets.
Cent quarante cinq (145) jeunes et jeunes adultes ont partagé cette gratifiante expérience de contribuer à la protection de l’environnement.

Contexte de la journée de sensibilisation
Dans certains endroits de la ville, des piles d’immondices tendent à servir d’adresse pour la population, et ce phénomène on le retrouve presque partout. Tout cela, parce qu’ils n’ont pas été gérés à la maison par les ménages ou par les gens dans les rues. Cette situation d’insalubrité menace les riverains, notamment par les moustiques, les odeurs désagréables et qui peuvent provoquer des maladies. Des efforts ont été consentis tant du côté de l’administration communale que de certains organismes à but non lucratif pour nettoyer la ville. Mais toujours est-il que l’insalubrité revienne.

Ainsi sommes-nous parvenus à proposer d’attaquer le mal par ses racines, une autre manière de voir les déchets : et si on les gérait autrement ? Donc, nous envisageons d’informer et de sensibiliser la population cayenne en passant par les jeunes sur une meilleure gestion des déchets qu’elle occasionne.

Déroulement de la journée
On est le samedi 31 mars 2012, au Kiosque Mutuel Solidarité dans le cadre de la journée de Sensibilisation sur la Gestion des déchets du Club Vague du Futur des Cayes. L’on pouvait remarquer au départ une structure d’accueil établie à l’entrée du Kiosque pour accueillir les participants, puis, à environ 20 mètres un Secrétariat pour l’inscription de ces derniers. Avec seulement 30 minutes de retard le comité organisateur a donné le coup d’envoi de la journée par l’intermédiaire de Sophonie Adras qui jouait à ce moment-là, le rôle de Maitre de cérémonie. 

Avec beaucoup d’élégance et de chaleur, elle a eu les mots agréables pour souhaiter la plus cordiale bienvenue à ce grand public jeune, très intéressé à la cause de l’environnement. : «  Le club Vague du Futur, un projet de la FOKAL et de l’ONG Canadien Droit & Démocratie est fier de vous accueillir ici ce matin au Kiosque Mutuel Solidarité dans le cadre de sa journée de sensibilisation sur la gestion des déchets…Encore une fois bienvenue et bonne participation à tous! » 

Et les participants qui étaient au rendez vous, et qui progressivement remplissent la salle s’étaient montrés disposer à contribuer à la réussite de la JS. Et, pour rentrer d’emblée dans l’agenda du jour et comme l’assistance était composée de jeunes de différents horizons notamment : Université, Ecoles, Eglises, Associations, et d’autres zones avoisinantes comme : Cavaillon, Torbeck, Laurent, Faugasse etc., Jean Hervé Jupiter, animateur du club, s’est fait le devoir de faire une brève présentation du projet Vague du futur et de ses partenaires dans le souci d’éclairer la lanterne des participants sur ce que nous faisons dans le pays et aux Cayes particulièrement. Il a profité pour inviter les jeunes à se joindre au club et à donner leur contribution en tant que citoyen au progrès de leur communauté.

En témoigne cette déclaration : « Le club est là pour vous, comme l’accompagnateur de votre avenir, c’est aussi une Ecole à la citoyenneté…car l’espoir de ce pays repose sur nous, oui l’espoir est là, dans cette salle au cœur même de tout ceux et de toutes celles qui croient en un lendemain meilleur. Mes chers jeunes, voyons le changement qui nous interpelle et ensemble nous devons aller vers lui car pour la gestion des déchets, nous sommes collectivement concernés… bonne participation et bonne journée  à tous et à toutes.»

Les activités de la journée
Après l’intervention de l’animateur c’était le tour d’un jeune artisan du nom de Muriel qui parlait quant à lui sur comment transformer des déchets en fleur, en tableau etc. Ayant avec lui des produits finis qu’il a lui-même préparés et à pendant une trentaine de minutes expliquer aux jeunes les retombées économiques que peuvent susciter la réutilisation des déchets. Certains étaient perplexes quand il a déclaré : « Fatra se lajan ». Pour s’expliquer, il leur a montré que ses tableaux et ses fleurs avec lesquels il gagnait de l’argent proviennent des fatras. : «  Je le répète, les fatras représentent pour moi une source de revenus »

Aussi, deux séances de speaker corner ont eu lieu sur des thèmes relatifs à la question de l’environnement : le premier, Les actions de l’homme sur l’environnement, par Frito St Faveur, et le deuxième, Comment les jeunes peuvent devenir des Ambassadeurs pour une bonne gestion des déchets? par Genéus Ficier.                                                                                                                                  
Après avoir dit ce qu’il fallait pour inciter les jeunes à gérer les déchets et servir de porte-parole pour la protection de l’environnement, les deux intervenants ont terminé l’un après l’autre leur discours par ces slogans: « Enviwonman nou, se nou. Ann proteje l !» «  Jere dechè se dyòb nou tout, sonje di sa tout kote n pase !».

Dans la foulée il y a eu aussi la participation d’un trio de jeunes musiciens qui, en dehors de l’agenda du jour, s’est montré intéressé à jouer une note pour l’environnement. Leur demande a été agréée, ce trio musical a grandement épaté l’assemblée et ce petit moment divertissement n’était autre qu’une compilation d’énergie afin d’être mieux disposé pour les autres point à venir. Les jeunes ont aussi donné un sketch mimique, toujours dan la même optique de sensibiliser leurs pairs sur la gestion de déchets.

Causerie et débat
En outre, l’agronome Jean Yves Banatte professeur à l’Université Notre-Dame d’Haïti a pendant un bon bout de temps entamé un dialogue avec les jeunes sur la gestion des déchets. Il a parlé des différents types de déchets, des techniques de collecte, triage, traitement et recyclage des déchets : «  Pandan tout tan l’homme ap viv ap toujou gen fatra, kidonk se nou ki pou degaje n kou mèt Jan Jak pou n jere yo. Konsa nou dwe dabo colekte yo, trie yo, trete yo epi apre reutilize yo. Nou ka fè anpil bagay ak fatra tankou: Konpos, flè, poubèl, tablo, valiz, gwo kote yo rive fe cuvette, chaise etc. Nou gen obligasyon pou n jere fatra nou yo, sinon se yo ki pral jere nou. Yo se sous maladi, yo degaje move  odè nan nen nou, yo bay moustik, yo kreye erozyon lè gen la lapli. Enfin, li rann kote n ap viv la dezagrayab. Sa vle di li plis ke yon obligasyon pou ke n aprann jere fatra lakay nou, nan lari ak nan lekol nou. »

Après l’intervention de l’agronome Banatte et de ses prédécesseurs, les jeunes pour la plupart s’entaient le désir de se mettre ensemble dans le souci de donner une réponse commune au phénomène de l’insalubrité qui gagne du terrain dans certains endroits de la ville. Ainsi, ils ont pris la décision de créer un Club Ecologique, au sein duquel ils prôneront des messages et mèneront des actions qui peuvent initier chez les jeunes un comportement responsable et respectueux vis-à-vis de l’environnement. Et pour créer en bonne et du forme leur club, ils se sont donnés rendez vous pour la huitaine…
    
Et au soir de la journée, les participants de cette grande journée de sensibilisation ont eu cette chance d’assister à un match d’exhibition des membres du Club sur l’énoncé suivant : «  L’Homme est appelé à cohabiter avec les déchets ». Ce moment de débat avec des joueurs comme : Sophonie, Aurore, John Mary, Djymmi, a eu un impact assez grand sur le public qui pour la plupart assiste pour la première fois à un débat aussi structuré. Le club a offert une collation aux invités. Il y a eu aussi une couverture vidéo et médiatique de la journée.
     
En somme, on peut dire qu’en grande partie les objectifs fixés dans le cadre de la réalisation de la JS du Club des Cayes ont été  atteints. Les jeunes étaient rendez vous, les différents points de l’agenda du jour ont été épuisés et ont eu du même coup des effets probants sur le public-cible. Ils sont sortis avec la décision de créer un club écologique qui aura comme mission de continuer ce travail que le club VDF des Cayes a initié avec eux. Ils auront également à mener des actions concrètes pour l’environnement, selon ce qu’a déclaré l’initiateur de ce club. 

Résultats attendus de la journée
Au terme de cette journée, nous espérons que les jeunes seront conscients de l’impact des déchets sur l’environnement. Les différentes activités qui seront organisées devront les informer des principaux types de déchets qui existent, de la meilleure façon de les collecter, de les stocker, et de s’en débarrasser. 

D’un coté, ce nouveau regard sur les déchets et l’initiative même devront initier chez les jeunes un comportement responsable face à l’environnement et plus particulièrement en ce qui à trait à l’élimination des déchets. D’un autre coté nous espérons que les jeunes inciteront lds membres de leur famille dans la logique de bonne gestion des déchets. Nous espérerons que dans leur sphère d’activités, les jeunes éviteront que les déchets en provenance de chez eux soient déversés directement dans les rues, comme c’était probablement le cas auparavant. 

Et, comme nous l’avons mentionnés ci-avant, les jeunes rentreront chez eux après cette grande journée de sensibilisation  avec des dépliants, des documents qui noir sur blanc décriront les types d’actions ou comportement à adopter chez lui, à l’école ou dans les rues.

Retombées de la journée
Pour l’instant le club Vague du futur des Cayes jouit d’une très grande visibilité dans le département, tout d’abord avec les jeunes qui vont servir de porte-parole pour le club, mais aussi grâce à  la grande diffusion de la JS du club des Cayes dans des médias locales de grande écoute comme radio Lumière, radio Lebon... 

Deux semaines après la réalisation de la JS, la rétroaction des participants est très prometteuse et l’effectif du club vient d’être augmenté. Enfin, le Club remercie les deux partenaires du Projet Fokal et Droit et Démocratie et promet de continuer d’avancer toujours dans la bonne direction.

par Jean Hervé Jupiter
Animateur du club VDF des Cayes

Aucun commentaire: