mercredi 9 mai 2012

Compte-rendu de la journée de sensibilisation du club de Santo

L’ACCES DES JEUNES AUX LOISIRS


31 Mars 2012
CLUB VDF DE SANTO


Construire Aujourd’hui l’Haïti de Demain !


Comme c’était prévu, la journée de sensibilisation du club VDF de Santo s’est déroulée le 31 mars dernier autour du thème : l’Accès des Jeunes aux Loisirs. Cents jeunes venus de plusieurs coins de la région métropolitaine ont pris part à ces activités qui se sont déroulées de 8h am à 6h pm.


La journée s’est repartie en quatre (4) grands moments pendant lesquels nombre d’activités ont eu lieu. Le premier moment s’est déroulé au centre Culturel Dorcely avec la cérémonie d’ouverture. Un discours de circonstance a eu pour mérite de lancer l’activité, de faire ressortir le sens des actions qui seront posées dans le symbolisme de cette journée.


Ce discours d’ouverture s’est suivi d’une série déclamatoire, d’un sketch présenté par le groupe K-Mera et d’une réflexion : "Plaidoyer pour une nouvelle politique de jeunesse" présentée par Stéphanie George, un membre du club VDF de Santo. S’ensuivit la distribution des maillots et képis fabriqués pour la circonstance. Cette première série d’activités prenait fin avec un théâtre de rue, visant à intégrer et sensibiliser la communauté sur la cause que nous défendions. A 10 h, c’était le moment de monter les bus pour se diriger au Village du fer découpé à Nouailles où une deuxième série d’activités allaient se dérouler.


Une visite au musée George Liautaud où Iselande Florestal a Présenté un speech sur l’importance du loisir dans la vie. C’était ensuite le tour du sculpteur Eddy de s’entretenir aux jeunes sur l’importance de la sculpture du fer pour la communauté ainsi que les services offerts par le musée. Plusieurs ateliers d’art ont été visités et les jeunes ont pu poser certaines questions aux artisans et les regarder en œuvre.


Notre prochaine destination était Source Zabette. Après la visite de ce site naturel, il s’est tenu un atelier de réflexion autour du thème : Qu’est-ce qui pourrait être fait pour établir une meilleure politique de loisirs pour les jeunes haïtiens ?



Au cours de cette séance, les jeunes ont d’abord défini le loisir comme une activité d’épanouissement qu’on fait au cours des heures libres. Parmi ces activités, ils ont retenus la lecture, l’excursion, le sport, la musique, le cinéma comme des activités indispensables à la croissance du jeune.

Selon eux toute amélioration d’une politique de loisirs pour les jeunes devrait prendre en compte les actions suivantes :

- définir clairement une politique de loisirs : cette politique dira ce qu’est le loisir, son importance et comment l’Etat s’engage à travers des actions et institutions à la promouvoir.

- Réhabiliter les centres déjà existants : Plusieurs centres sportifs, de places publiques de bibliothèques communautaires et de centres multimédia sont dans un état de délabrement. Réhabiliter ces espaces permettrait à beaucoup de jeunes d’en profiter et de grandir.

- Création de nouveaux centres de loisirs : beaucoup de localités en Haïti et même des écoles sont dépourvues de toute infrastructure pouvant permettre aux jeunes d’accéder aux loisirs.

- Faire la promotion de ces espaces : Dans plusieurs émissions culturelles et sportives ces espaces de loisir pourraient être diffusés afin de permettre aux jeunes de connaitre leur existence.

- Garantir le loisir dans le milieu scolaire: Le jeune passe la majeure partie de son temps à l’école. L’une des mesures importantes à prendre est de créer des infrastructures destinées à cet effet dans les écoles et de financer des activités de loisir pour les jeunes.

- Coopération entre les Ministères Culture, Éducation et Jeunesse : ces trois Ministères ont pour commun de s’intéresser aux jeunes. Ils peuvent monter une structure transcendantale qui s’occuperait de développer et de garantir le loisir en Haïti.


Les retards causés par le service chargé de la restauration n’ont pas permis aux participants d’avoir leur diner a midi comme prévu. Pour faire face à ce contretemps, on a dû se rendre pour le parc Canne à sucre où allaient se dérouler les dernières séries d’activités, laissant sur place un bus chargé d’apporter les repas au parc. Les jeunes ont fait montre d’un grand sens de leadership et de compréhension ce jour là.


Arrivé au Parc Historique de la Canne à Sucre à 4h, ont eu lieu la restitution des ateliers où chaque groupe de jeunes envoyait un rapporteur pour partager aux autres l’ensemble des idées émises au sein du groupe lors de la tenue des ateliers. Après la restitution des ateliers, un sketch : les parents et nos loisirs, a mis sur scène un groupe de jeunes qui racontent leurs loisirs, leur désir ainsi que la manière dont leurs parents les perçoivent.


A 5h, un match de débat public forum mettait en présence deux équipes autour de l’énoncé : Les émissions sportives sont plus instructives que les feuilletons télévisés. Ce débat a eu pour mérite d’engager la réflexion sur certains loisirs et de permettre aux jeunes d’affirmer leur position. A la fin du débat, plusieurs jeunes sont intervenus pour dire ce qui les avait marqué et ce qui méritait d’être renforcé.
Une série de déclamations de poèmes a mis fin à cette grande journée de sensibilisation. A 5h 45, tous les participants se sont dispersés joyeusement pour se rendre chez eux.


Remerciements


De concert avec tous les jeunes qui ont pris part à ces activités nous tenons à remercier :
- Le Staff de la FOKAL et de Droits et Démocratie pour avoir conçu ce programme pour les jeunes d’Haiti.
- Elizabeth Pierre-Louis, la directrice des Programmes de FOKAL, dont les conseils ont été vitaux dans la réussite de notre journée de sensibilisation. Assurément il n’y a pas comme elle !
- Jean Gérard Anis, le coordonnateur du projet VDF, qui s’est mis disponible jour et nuit pour nous accompagner de manière exemplaire pour la réalisation de cette journée.
- Le centre Culturel Dorcely qui héberge le club et qui ne cesse de nous accompagner.
- Aux différents associations de jeunes (Sosyete koukouy, Apolec, Tanbou literè, PAJ, Moderne club littéraire) avec qui nous partageons beaucoup, avec qui nous comptons changer les choses.
- Au sculpteur Eddy Jean Rémy pour nous avoir accueilli et partagé avec nous ses expériences de l’art.


Ce sont des gens comme vous qui font changer le monde !


Bellegarde Wisguerby & Louis-Jean Francklin
Animateurs du club VDF de Santo

Aucun commentaire: