mercredi 23 mai 2012

La lecture pour s'enrichir: mode d'emploi à la Journée de sensibilisation du club de Martissant


Un coup d’essai, un coup de chapeau...

Il y a de ces initiatives ; journée de sensibilisation, comme celle réalisée  par le club Vague du futur de Martissant, le samedi 7 avril 2012 au Parc de Martissant (Habitation Mangonès) , qui, par sa conception et son exploit  a attiré avec attention, souci et  intérêt le grand monde prévu du début (9H30) jusqu'à la fin (4H) malgré le décalage d’une heure du temps prévu.

Une centaine de jeunes ont pris part à l’initiative ou l’appréciation de la littérature sous le thème : LIRE POUR S’ENRICHIR était à l’ordre du jour.

Il y a évidemment un grand effort de travail continu à faire du cote des jeunes initiateurs afin que des intéressés puissent avoir accès à : des centres culturels, des bibliothèques digne de nom. Car si on considère la journée de sensibilisation de par sa réussite comme un sondage on peut déceler rapidement que ; l’intérêt, l’importance, l’envie de lire est en nous, sauf qu’il nous manque des espaces appropriés et des méthodes pour en faire bon usage. 

Après toutes les dernières mises en place, et un léger retard des participants, la journée de sensibilisation a débuté aux environs de 9hres 30.

Evens de DUMEY, l’animateur principal du club dans le discours d’ouverture  a donné le coup d’envoi avant de faire place à Jean Billy MONDESIR, le premier intervenant du jour, qui seul, dans une causerie sur la lecture, a le secret de son répertoire pour sensibiliser un tel public, soucieux certes, mais venu d’horizons différents, composés essentiellement de jeunes venus des institutions telles que : l’école, l’église, des organisation de base, d'une troupe de théâtre.


Cette causerie autour de thème : LIRE POUR S’ENRICHIR ou l’intervenant, animateur d’un club de lecture à la Bibliothèque Monique Calixte de FOKAL a discouru sur son expérience avec la  lecture supportant son notoriété avec tout un arsenal d’auteurs de référence : (Albert Camus, Jean Jacques Rousseau, Jacques Roumain, Franckétienne etc...), incitant les jeunes participant à découvrir et à apprécier cette géniale source d’enrichissement qu’est le livre

L’intervenant explique qu’on n’est pas obligé dans un espace, attrayant, boisé ou une bibliothèque  de classe pour se mettre à la lecture. L’imaginaire souvent s’installe dans la réalité  nous pouvons être  en plein dans le fantastique et le merveilleux. Et bonjour le gout et l’envie de lire. Voilà comment, d’après  Jean Billy MONDESIR la passion pour la lecture peut Emerger en nous. Un débat très animé sur le thème avec des témoignages variés a suivi la présentation du conférencier. 

La dernière salve d’applaudissement, qui fit lever l’Ambassadeur de la lecture de son panel de conférencier marque ainsi la pause de la restauration. 

  Aprèsplus d’une heure de pause, de retour le public a accueilli le match de débat dont le format est celui de (KARL POPPER) entre les jeunes de l’équipe du club de Martissant et celle d’une équipe mixte composée d’une joueuse du club VDF de Christ Roi, d’une Joueuse du club VDF de Cote Plage,  et d’un joueur du club VDF du Centre-Ville. Deux équipes dans un match de débat dont l’énoncé était : "Le Livre est un objet obsolète", qui dans son sens et son essence à faire montre le pouvoir de la lecture et de la recherche. Le juge de la partie Ricardo NICOLAS, animateur du club de débat du Centre-Ville, considéré comme un intervenant à part entière, commente un argument d’autorité ajoutant à notre plaidoyer pour des jeunes mieux instruit et ayant accès aux œuvres littéraires.
 En dernier lieu l’interview ; avec un écrivain  de la place, Jean Joseph Yvon D. THERONE auteurs de deux livres dont : "Corps et Âme" "Une société en décrépitude" Il est le porte-parole de la Coalition pour l’Application des Rectifications Orthographiques (CARO), il a pour une fois de plus fais la promotion de la nouvelle orthographe. Auprès des jeunes. L’écrivain les a invités à appliquer les rectifications orthographiques apportées par l’académie française et les instances francophones compétentes.

Parallèlement à toutes ces interventions, l’exposition de livre a été entre autres une inspiration très  significatives a l’expression de la Journée de Sensibilisation. Exposant  des  livres haïtiens et étrangers sur des légendes, les jeunes expliquent les raisons pour lesquelles ils ont aimé ces livres.


C’était en avril 2009, que le club de débat Vague du futur  a pris naissance dans le quartier de Martissant ayant pour mission, L’APPRENTISSAGE DE LA DÉMOCRATIE CHEZ LES JEUNES. Avec pour principale outil le DÉBAT et de l’évidence la construction de la pensée, des réflexions, de l’argumentation passant par une appréhension des connaissances, à travers des activités telles que l’ultime réalisation du club, La journée de sensibilisation

Le club regroupe une cinquantaine de jeunes dans sa base de données, dont les plus actifs une trentaine qui ont contribué grandement depuis la fondation du club à travers leur dévouement et leur sens de leadership, a la réussite de nos trois ans d’existence. 
 Par Evens Dumey
Animateur du club VDF de Martissant 

Aucun commentaire: