lundi 2 septembre 2013

Les jeunes de Darbonne en excursion à la grotte Belloc

Haïti est une merveille, dit-on. Son patrimoine historique et culturel souvent inconnu et inexploité fait couler tant de salive. A Léogâne, plusieurs endroits gardent encore les vestiges du passé indien ou colonial. On peut citer la grotte Anacaona à Ti Boucan, les ruines d’un ancien moulin colonial à Darbonne, les forts Campan et bien d’autres encore permettent aux milliers de visiteurs et touristes de remonter dans le temps.


Chaque année, traditionnellement, pour clôturer les grandes vacances, le club organise toujours une sortie, question de sortir de la routine des rencontres hebdomadaires mais aussi resserrer les liens entre les jeunes ou tout simplement faire un peu de touriste local. Ainsi, ce samedi 24 Aout 2013, les jeunes du club de débat de Darbonne ont visité la grotte de Belloc situé à Fond D’oies dans la 10e section de Léogâne.

Cette grotte découverte en 2007 par un groupe de gens vivant dans la zone, attire beaucoup de gens. Selon Chenet Durandisse, guide et membre du comité de gestion de la grotte, c’est au mois d’octobre qu’il y a plus d’affluence. Chaque jour, plus de 200 touristes, haïtiens et étrangers viennent explorer la grotte durant ce période car d’autres activités sont aussi réalisées comme des foires agricoles et artisanales.

La route menant à la grotte est rocheuse et glissante. Il faut faire très attention nous dit Damus, un guide qui nous accompagne et explique tout au long de la route quelques petites histoires et anecdotes liées à cette grotte. Celle que les jeunes retiendront : « isit la, granmoun yo te konn toujou di, se yon tou hinnng, se kote ki gen dyab, lè w te voye yon wòch, ou ta di se sou do kay li tonbe…. ».

À l’intérieur, il fait très noir mais en se servant d’une torche on peut admirer la beauté de ce lieu. Si l’on croit aux témoignages de certains jeunes, cette visite n’était pas seulement une activité de loisirs mais elle leurs a permis de découvrir un autre pan de l’histoire d’Haïti, la façon de vivre de ceux qui ont vécu avant nous sur cette terre.
Le club a visité d’autres projets sur le site que ce comité dirige comme un atelier de cordonnerie et un moulin à maïs. Certains jeunes étaient ébahis car c’était pour la première fois qu’ils ont vu fonctionner une telle machine.

C’est au bord de la mer que le club allait terminer en toute beauté cette journée. Les jeunes se sont bien  régalés. Une bonne et copieuse cuisine créole préparée par un groupe de jeunes a été servi. Il était 4h quand on a pris le chemin de retour avec de nouvelles perspectives : sensibiliser d’autres jeunes à intégrer le club et la formation des nouvelles recrues sur le débat afin d’alimenter notre équipe.

Max Grégory SAINT FLEUR
Co-Animateur du club de Darbonne

Aucun commentaire: