lundi 11 mai 2015

Martissant, nouveau champion du tournoi régional de l’Ouest

La roue continue à tourner

Un nouveau champion a émergé samedi 9 mai 2015 dans le programme de débats de FOKAL : le club de Martissant a été sacré Champion de la 3ème édition du tournoi régional de débat de l’Ouest. Son équipe composée de Johanna Joseph, de Samuel CangÉ et de Neissa Gravil, ont battu en finale l’équipe de Christ-Roi formée de Christelle Jolicoeur, Lourdya Blaise, et de Ludwich Parfait, sous le score de 3 à 2 (3 des 5 juges ayant voté pour le champion). Martissant a fait un coup double, car leur débatteur Samuel Cangé a raflé le titre tant convoité de « Meilleur débatteur du tournoi ».
Neissa Gravil, Samuel Cangé, Johanna Joseph de l'équipe de Martissant,
Chamopionne de la 3e édition du tournoi régional de l'Ouest
Le club de Martissant connait un renouveau certain et une progression fulgurante en un an dans le palmarès des 14 clubs du réseau, grâce au leadership de ses 2 animatrices, Jennyfer Joseph et Miranda Pierre-Louis, et une nouvelle génération de jeunes débatteurs. Jennyfer et Miranda ont multiplié les initiatives dans le club (campagne de recrutement de nouveaux adhérents dans les écoles de ce vaste quartier, formation continue des débatteurs, coaching des anciens débatteurs pour les nouveaux, tournois de débat dans le club) qui l’ont porté finaliste au tournoi national 2014 aux Gonaïves.

Record de participation pour ce tournoi

Vingt-quatre (24) débatteurs dont 11 filles et 13 garçons, répartis dans les 8 clubs engagés dans la compétition (Cap-Haïtien, Gros Morne, Santo, Christ-Roi, BMC, Martissant, Diquini, Cote-Plage) se sont affrontés autour de 2 résolutions sur les élections en Haïti. La première, « Patisipasyon anpil pati politik nan eleksyon jeneral lane sa a ap ranfòse demokrasi nan peyi a » a été annoncée un mois avant le tournoi, tandis que l’autre, un sujet-surprise « Patisipasyon anpil kandida nan eleksyon jeneral lane sa a ap ranfòse lejitimite moun ki eli yo » a été dévoilé au moment de la compétition.
Une partie du public de la finale
Vingt-trois (23) juges, dont 11 nouveaux juges formés en mars dernier par FOKAL, ont été mobilisés pour arbitrer les 17 matches de la compétition. Plus d’une centaine de jeunes ont assisté à ce tournoi entièrement en créole, qui a lieu à l’école congréganiste des Filles de Marie de Christ-Roi. Chaque équipe était accompagnée d’une délégation de supporters (entre 12 et 30 par équipe de la capitale) venus soit pour applaudir leurs camarades soit pour satisfaire leur curiosité, mais surtout pour apprendre de cette initiative du débat en créole.

Les filles, la locomotive du débat

Les filles-débatteurs ont été encore une fois la locomotive du tournoi régional. Même minoritaires dans l’effectif des compétiteurs (à l’inverse du tournoi régional du grand Sud, il y a 2 semaines à Léogane), elles ont quand même dominé les débats : cinq (5) d’entre elles sur 6 débatteurs possibles, ont disputé la finale ; quatre (4) se sont hissées dans les 5 premières classes du classement des débatteurs. Une performance exceptionnelle qui mérite d’être saluée.

Elles ont offert une finale d’anthologie tant le match a été intense, avec deux battantes extraordinaires Neissa Gravil (MAR) et une Christelle Jolicœur (CXR) aux discours enflammés, maniant la rhétorique créole et l’argumentation avec brio, et une Lourdya Blaise (CXR), pleine de punch au contre-interrogatoire face à un Samuel Cangé (MAR) déterminant dans ses réponses, qui a été certainement l’artisan de la victoire de son équipe.

Une nouvelle génération de débatteurs

Une nouvelle génération de jeunes débatteurs a fait leur apparition dans ce tournoi. Plusieurs nouveaux débatteurs, dans les 8 clubs en compétition, ont fait leurs premières armes dans une compétition d’envergure organisée par FOKAL, à l’exception de Martissant qui a reconduit exactement la même équipe ayant participé au tournoi national 2014. Leur expérience et leur esprit de compétition acquis ont certainement payé.
Un débatteur de Cote-Plage interrogeant une débatteuse de Gros Morne
Non seulement, les nouveaux débatteurs faisaient leur première grande expérience de compétition (même si certains ont débattu dans un tournoi dans leur club cette année), mais aussi ils ont expérimenté en même temps le débat en créole. Même si plusieurs d’entre eux cherchent encore leurs marques, les autres sont déjà comme des poissons dans l’eau. Gageons qu’ils seront meilleurs au tournoi national d’été en juillet prochain s’ils se représentent.

La suite est très attendue…

C’est le premier sacre pour ce club créé en mars 2009 dans la zone Martissant. Cette victoire méritée (l’équipe a gagné tous ses matches) leur donne l’opportunité et le droit de concourir pour le titre de Champion des champions de l’année 2015, dans 2 épreuves : l’une contre le club de Camp-Perrin, champion du tournoi régional 2015 du grand Sud, l’autre contre le futur champion du tournoi national en juillet 2015 (s’ils ne la remportent pas bien entendu).
Samuel Cangé (MAR), Meilleur débatteur du tournoi
De nombreux ouvrages, une courtoisie de la fondation, ont été remis aux débatteurs des 2 équipes finalistes et au Meilleur débatteur de ce tournoi régional. Les réactions à chaud des participants (débatteurs, juges, et public) durant et à la fin de la compétition, plébiscitent cette expérience de débat en créole. Nous en saurons davantage au traitement et l’analyse des commentaires recueillis dans un questionnaire d’enquête que les coaches, débatteurs et juges ont rempli durant cette journée.

Continuez à nous suivre …

Jean-Gérard ANIS
Coordonnateur des Programmes Initiative Jeunes

FOKAL

Aucun commentaire: