vendredi 17 juin 2016

Le débat a conquis de nouveaux amants dans le Nord

Dans le cadre d'une journée d'études à l'Université du Roi Henri Christophe, organisé par le club d'art et de culture du Cap Haïtien (CARCCAPH), le club de débat du Cap-Haïtien du Programme Initiatives Jeunes de FOKAL a donné sa participation en présentant le programme.    

Cette activité s'est tenue le 4 juin dernier, avec près d'une centaine de participants, pour la grande majorité des étudiants. Une vingtaine de jeunes du club de débat a pris part à cet événement. Ces échanges d'idées ont eu lieu dans le but de sensibiliser les jeunes étudiants sur l'importance du débat et de l'Université dans notre société. Attirer plus de monde vers l’activité de débat a été l'un des principaux objectifs de la journée. 

En premier lieu, l'animateur principal du club de débat du Cap-Haïtien, Edwin Pierre-Louis a présenté le programme national de débat de FOKAL, le club du Cap et ses activités. Puis, 2 équipes de débatteurs du club ont effectué un match de démonstration autour de la résolution suivante: "Les pays développés ont davantage l'obligation de lutter contre le changement climatique que les pays en développement".      
Beaucoup d’étudiants de l’université ont avoué avoir une nouvelle conception du débat après la démonstration à laquelle ils venaient d’assister. "Jusqu'à aujourd'hui, je n'avais jamais assisté à un échange d'idées aussi réglementé et aussi respectueux, d'habitude cela se termine toujours en queue de poisson", a commenté l’un d’eux.

Tout de suite après, les activités ont continué avec une conférence-débat animée par M. BELL Angelot, ex-ministre, avocat, professeur d'histoire et ancien sénateur de la république, autour du thème:"L'histoire de l'Université en Haïti et sa place dans le processus de développement du pays".
Pendant le déroulement de ce grand atelier de réflexions, l'intérêt du débat dans le développement a été le sujet-clé.        

M. BELL dans son intervention a souligné que "l'université est un espace de débat et de recherche, et c'est cela qui changera le pays." Il a poursuivi en affirmant que "si nos dirigeants pouvaient discuter leurs points de vues comme viennent de le faire ces jeunes, notre pays connaîtrait de meilleurs jours!"   

Les réflexions de cette journée furent très instructives pour les jeunes. Le public a été très attentif et chaleureux. Les questions et les commentaires ne manquaient pas, les échanges ont été riches et assez pertinents ! La journée a pris fin sur une seule idée: "Le débat, une solution pour une meilleure Haïti !"         

Tout le plaisir a été pour moi de voir cette jeunesse capoise intéressée à cette méthode de débattre que nous enseignons et exerçons dans le Programme Initiative Jeunes de FOKAL. Déjà, nous attendons un mouvement de nouveaux membres vers le club du Cap Haïtien.

Alendy Almonor
Animateur du club de débat du Cap-Haitien

17 juin 2016

Aucun commentaire: