jeudi 28 juillet 2016

Le programme de débat de FOKAL va de record en record

La presse, et dans une large mesure les médias, ont constitué le principal sujet du tournoi de débat organisé par FOKAL au camp annuel d’été, du 13 au 18 juillet 2016 au Cap-Haïtien. 16 équipes mixtes, déterminées à l’avance mais dévoilées au camp, étaient formées chacune de jeunes de d’origine, de clubs, de sexe, d’expérience de débat différentes. Elles se sont affrontées autour de 2 résolutions sur la thématique annuelle du Programme Initiative Jeunes (PIJ), «Quand la démocratie est en danger…».
Les participants du camp d'été à Vertières, Cap-Haïtien
La première en créole proclamait ceci : « Medya aysyen yo ta dwe sispann difize imaj vyolans nan manifestasyon politik yo » ; la seconde en français affirmait que « La presse devrait être pénalement responsable des discours d’incitation à la violence qu’elle diffuse ». Un compte-rendu des différents argumentations pour ou contre ces 2 énoncés seront disponibles sur le blog du Programme Initiative Jeunes de FOKAL.

L’objectif du tournoi de débat à équipes mixtes, une première à si grande échelle dans le programme de débat de la fondation a été d’éviter les fortes tensions et les rivalités déplorables existant entre clubs dans les tournois, de diminuer la pression sur les débatteurs et les frustrations des coaches des clubs, de faciliter le travail d’équipe entre les jeunes d’origine, d’expérience et de sensibilité différente, de rapprocher les jeunes entre eux, d’améliorer les relations amicales les un(e)s envers les autres, bref de favoriser la détente et la concorde au camp.
Contre-interrogatoire entre 2 débatteurs au tournoi mixte
56 débatteurs, dont 29 filles, étaient engagés au total dans les 2 tournois conduits parallèlement au camp d’été 2016 durant lequel le PIJ célébrait les 20 ans du programme de débat de la fondation. Environ 100 personnes ont participé à ce camp dans la métropole du Nord. Un record. Record de participation donc. Record de débatteuses engagées dans un camp de débat (29). Record de titres gagnés par les filles (6). Record de juges mobilisés pour une compétition de débat (36). Record de matches de débat réalisés dans un camp de débat (42). Record de longévité pour un programme éducatif national (20 ans).

Le débat, nouveau terrain de chasse aux titres pour les filles

Amélie Briana Philémy, du Cap
Jamais une compétition officielle de débat de FOKAL n’a jamais connu autant une domination éclatante et flagrante des filles. 28 des 48 jeunes engagés dans le tournoi de débat à équipes mixtes ont été des filles, soit un pourcentage de  58% de débatteuses. Un record.

En effet, dans les 2 tournois qui étaient réalisés parallèlement au camp d’été, les débatteuses ont été au top de leur talent, raflant tous les titres de performance individuelle : Meilleur débatteur dans les 2 tournois ; Meilleur débatteur Espoir (Angelène JEAN-LOUIS de Martissant), Meilleur débatteur Fair Play (Michaella Rose Derby XAVIER des Cayes) au tournoi mixte. De plus, elles ont été à la manœuvre des victoires des 2 équipes finalistes dans cette compétition.


Michaella Rose Derby Xavier, des Cayes
Amélie Briana PHILÉMY du club du Cap, Michaella Rose Derby XAVIER du club des Cayes ont été époustouflantes, tant leur performance, leur détermination et leur talent d’orateur ont été déterminants pour leurs équipes respectives. Les juges n’ont pas failli en les sacrant chacune « Meilleur débatteur » dans un tournoi. Ayant une aptitude prononcée pour déstabiliser ses adversaires, Michaella, a un sens aigu de la répartie au moment des contre-interrogatoires tandis que Briana réfute à merveille et se joue avec brio des arguments de ses adversaires.


Anizabelle Sanon, débatteuse de Jacmel
Cependant, la palme de la séduction, selon plusieurs animateurs, compétiteurs et observateurs revient à Anizabelle SANON, la débatteuse jacmélienne. Elle a éclaboussé de son sang-froid, de sa classe les débats avec son équipe. Experte à poser de bonnes questions, elle est la rare débatteuse à maitriser réellement le rôle du 3e orateur dans un débat. Elle est un modèle dont tous les autres débatteurs devraient réellement s’inspirer.




Le tournoi à équipes mixtes, la compétition d’avenir du programme

La mixité des équipes a connu un succès dépassant les attentes du programme. Il est remarquable de constater combien les jeunes se sont bien retrouvés dans ce modèle de compétition. Le fait que des animateurs ou animatrices sont désignés pour coacher des débatteurs étrangers à leur propre club leur apporte une responsabilité bien plus grande que s’ils/elles avaient à diriger leur propre équipe.
TEAM B, l'équipe championne du tournoi équipes mixtes
Ainsi, les jeunes bénéficient de l’expérience et de l’approche de travail d’un coach qui n’est pas le leur, et les coaches apprennent à composer et à s’adapter avec des jeunes d’origine et d’expérience différente. Un rapport débatteur/coach gagnant-gagnant donc, où chacun apprend véritablement de l’autre à l’intérieur d’une même équipe. Ainsi, l’équipe mixte TEAM B, formée des débatteurs Merline SOMMERVILLE (DAR), Carl-Edens PIERRE (SAN) et Anizabelle SANON (JAC), coachée par Wedly Mozeau (BMC) a été championne de cette compétition.

Une initiative qui sera définitivement adoptée pour les camps futurs, parce que c’est fun (les jeunes se sont surpassés pour désigner leurs équipes), c’est riche (la diversité dans les équipes a été bénéfique pour tous), c’est payant (moins de tensions et de rivalités entre les équipes, pas de clubs indexés). Les objectifs poursuivis par le PIJ ont tous été atteints.

Le débat dans nos têtes, le débat dans nos coeurs

Je veux féliciter et remercier chaleureusement tous ceux et toutes celles qui ont contribué au succès de ce camp d’été 2016 au Cap-Haïtien, particulièrement mes 7 collaborateurs-trices à FOKAL (Karl Foster Candio, Eder Jean Hilaire, Merie Edmonde Jeune, Myriam Jean-Charles, Sacha Telfort, Elizabeth Pierre-Louis Augustin, Thierry Cherizard), les 5 intervenant(e)s extérieurs (Jean-Marie Pierre, Stéphanie Balmir, Rose-Berline Laurenceau, Ronald Andris, Jérome Jean-Claude), les 9 juges invités (Fritz Jean, Jennaïe Chéry, Franchette Pierre, Djim Guerrier, Modelin Pierre, Valdy Pierre, Reynald StHubert, Nerline Toussaint, Mackenley Rémé), les 26 animateurs et animatrices présents.
Les collaborateurs-trices de FOKAL
J’aimerais également remercier Waldinde et le club de débat de Jérémie qui a produit une chanson, un hymne au programme de débat pour ses 20 ans.

FOKAL veut rendre un hommage mérité à Jean-Marie Pierre, Alex Sylné, Gutenberg Destin, Magalie Civil, Ronald Andris, Jacob Gateau (vivant actuellement au Canada), Gérald Barreau (vivant actuellement au Canada), Réal (vivant actuellement au Canada) et Thierry Chérizard, pour leur dévouement et leur contribution inestimable  au développement du programme de débat de la fondation, pendant ses 20 dernières années dans le pays.  
20 lane nap debat!
Au nom des fondatrices de ce programme en Haiti Michèle D. Pierre-Louis, la présidente de FOKAL, Lorraine Mangonès, la directrice exécutive, Elizabeth Pierre-Louis Augustin, la directrice des programmes, je vous dis à toutes et à tous, Merciiiii !!!

1996-2016 : 20 lane nap debat !

Jean-Gérard ANIS
Coordonnateur du Programme Initiative Jeunes
FOKAL – Open Society Foundations Haiti

Aucun commentaire: