vendredi 22 octobre 2010

Attention! Epidémie de Choléra en Haiti! Conseils

Il semble que c’est confirmé : épidémie de choléra dans l'Artibonite.

Choléra: prévention et lutte

Source: Organisation Mondiale de la Santé
Actuellement, en cas de flambée de choléra, la riposte prend généralement la forme d'une action d'urgence. Si elle permet d'éviter de nombreux décès, elle n'évite pas la maladie. Il faut donc bien souligner l'importance des activités de prévention à moyen et à long termes.
La capacité de prévenir la maladie, la préparation face aux épidémies et la qualité de l'action d'urgence varient beaucoup d'un pays à l'autre. Des stratégies régionales sont nécessaires pour garantir que tous les pays aient la capacité voulue. Les priorités sont notamment les suivantes :
  • obtenir de meilleures données et mieux assurer l'échange d'information ;
  • adopter une approche plurisectorielle coordonnée ;
  • s'efforcer d'améliorer les moyens d'assainissement et l'évacuation des eaux usées ;
  • assurer l'engagement politique et la participation communautaire.

Prise en charge des cas

Le choléra est une maladie diarrhéique provoquée par Vibrio cholerae. qui touche aussi bien l'enfant que l'adulte. Environ 20 % des sujets infectés font une diarrhée aqueuse aiguë, dont 10 à 20 % une diarrhée aqueuse sévère accompagnée de vomissements. Le traitement repose sur la réhydratation et jusqu'à 80 % des cas peuvent être traités avec succès uniquement au moyen de sels de réhydratation orale.
La prise en charge médicale rapide et appropriée des cas permet de réduire sensiblement la mortalité et une bonne prise en charge doit permettre de maintenir le taux de létalité en dessous de 1 %. Chez les cas non traités, le taux de létalité peut atteindre 30 à 50%, un niveau souvent observé dans des situations de crise caractérisées par l'entassement, des difficultés d'accès aux soins de santé et une gestion précaire de l'environnement.
- Traitement du choléra

Systèmes de surveillance

Une surveillance sensible et une notification sans retard contribuent à l'endiguement rapide des épidémies de choléra. Dans bien des pays d'endémie, le choléra est une maladie saisonnière survenant chaque année, généralement pendant la saison des pluies. Les systèmes de surveillance peuvent donner rapidement l'alerte en cas de flambée, ce qui devrait conduire à une action coordonnée ; ils peuvent faciliter la préparation à l'avance de plans d'urgence.
Dans le cadre d'un système de surveillance intégré, un système de surveillance efficace du choléra permet aussi d'améliorer l'évaluation des risques de flambée potentiels. En comprenant la saisonnalité et l'emplacement des flambées, on disposera d'éléments utiles pour améliorer les activités de lutte destinées aux plus vulnérables, ce qui contribuera aussi à la mise au point d'indicateurs pour l'usage approprié des vaccins anticholériques oraux.
- Surveillance du choléra et nombre de cas - en anglais

Approche plurisectorielle

Une approche plurisectorielle et coordonnée est essentielle pour lutter efficacement contre une flambée de choléra. Les secteurs clés à associer sont la santé, l'eau et l'assainissement, l'agriculture et la pêche, et l'éducation. Un comité de coordination doit être en place dans les pays où les flambées sont récurrentes. Les différents secteurs concernés ainsi que les organisations non gouvernementales et les partenaires internationaux présents dans le pays doivent y être représentés. Les représentants de la communication et de l'information jouent également un rôle important.

Approvisionnement en eau et assainissement

Le choléra est généralement transmis par des aliments ou par l'eau ayant subi une contamination fécale. Les flambées peuvent survenir sporadiquement partout dans le monde où l'approvisionnement en eau, l'assainissement, la sécurité sanitaire des aliments et l'hygiène laissent à désirer. Selon les recommandations de l'OMS, améliorer l'approvisionnement en eau et l'assainissement constitue l'approche qui permet le mieux de lutter durablement contre le choléra et les autres maladies diarrhéiques épidémiques à support hydrique. Elle n'est toutefois pas réaliste dans le cas des nombreux groupes pauvres les plus touchés.
- Les maladies diarrhéiques aiguës dans les situations d'urgence complexes : mesures essentielles
-
Cholera and other epidemic diarrhoeal disease control - Technical cards on environmental sanitation [pdf]
-
Environmental health in emergencies and disasters - en anglais

Hygiène personnelle, préparation des aliments et éducation pour la santé

Plusieurs autres mesures permettent d'atténuer les flambées et le taux de létalité et beaucoup se prêtent à une participation communautaire. Les comportements humains liés à l'hygiène personnelle et à la préparation des aliments contribuent beaucoup à l'apparition et à la gravité d'une flambée.
L'éducation pour la santé visant à modifier les comportements constitue donc une composante importante de la prévention et de la lutte.

Vaccins

L'OMS évalue l'utilisation de nouveaux instruments afin de compléter les mesures traditionnellement recommandées pour la lutte anticholérique. Des vaccins anticholériques oraux sûrs et efficaces peuvent être utilisés aux fins de la vaccination individuelle et par le personnel de santé et des efforts sont en cours pour déterminer le rôle de la vaccination de masse comme stratégie de santé publique pour la protection des populations à risque. On se préoccupe notamment de la logistique, du coût, du moment choisi pour la vaccination, de la capacité de production de vaccins et des critères pour l'utilisation de la vaccination de masse aux fins de l'endiguement et de la prévention.


NB: Il faut au moins 22 litres de sérum NACL 0.9 pour sauver une victime en 24 heures.

Lien:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Cholera

Aucun commentaire: