mercredi 26 novembre 2014

Charlancia Rémy, l’enfant terrible du débat !

Charlancia, au tournoi national de débat aux Gonaives
« Oh mon Dieu ! Je viens enfin de réaliser mon grand rêve celui de gagner le titre de meilleure débatteuse », s’est réjouie Charlancia Rémy, une fois le verdict prononcé à l’issue du duel des champions régionaux, samedi 22 novembre 2014. Ce match de débat qui a opposé au Centre culturel Katherine Dunham l’équipe de Darbonne à celle de Diquini, a vu le sacre des Léogânais.

Portrait de cet enfant terrible du débat

Charlie, de son sobriquet est seulement en 4e année fondamentale, lorsqu’elle commença à fréquenter la bibliothèque Rasin Lespwa à Darbonne, commune de Léogane, et à y emprunter ses premiers livres. Aujourd’hui âgée de 17 ans, elle est déjà en Rhéto et garde toujours la première place de sa classe.
Chalancia avec ses coéquipiers  Kindro & Gayle Sloane lors du duel Diquini/Darbonne
Inscrite au club à la fin de l’année 2012, elle a pris part à la formation réalisée pour les nouveaux inscrits et a représenté du même coup l’équipe de Saint-Esprit, école qu’elle fréquente, à une compétition de débat inter-scolaire à Darbonne. Delà, elle a su montrer ses grandes capacités d’expression orale et son esprit de synthèse a attiré du même coup l’attention des ses pairs et aussi des animateurs.

Depuis lors, elle s’est créée une place incontournable au sein de l’équipe de Darbonne et forme un trio hors pair avec Gayle Sloane Saint-Louis et Kindro Cadet, ses 2 coéquipiers lors du duel de samedi. Elle a participé au tournoi national débat de 2013 à Jacmel, et cette année encore, elle a fait très bonne figure au tournoi régional du sud en Juin, et aux Gonaïves en juillet dernier lors du tournoi national.

Son expérience avec le débat

Charlancia avoue qu’elle vit l’expérience du débat. « Cela m’a permis non seulement de chasser la timidité qui était en moi mais aussi de développer mes capacités intellectuelles. Lors des préparations des matchs, j’apprends beaucoup de choses qui peuvent me servir aujourd’hui et durant toute ma vie. J’apprends aussi à prendre position et à défendre mes opinions ».
Charlancia interrogeant un adversaire au tournoi régional du grand Sud
A la question « que représente [pour elle] ce prix de meilleure débatteuse ? », elle a répondu : Ce prix est pour moi le couronnement du travail assidu et des efforts personnels que j’ai toujours consentis lors des préparations des matchs de débat. C’est aussi celui du support des autres camarades du club et de toute l’équipe, mais aussi des mots d’encouragement de mes parents et des animateurs qui ont toujours cru en mes capacités ».

Gayle Sloane Saint-Louis, sa coéquipière et ancienne meilleure débatteuse au tournoi régional du grand sud en juin dernier, voit en Charlancia un chef d’orchestre. « Elle est toujours prête à nous motiver. Lors des matchs, sur la table, elle mène le jeu, discute des questions à poser, des nuances à toucher. Rien n’est à négliger », a-t-elle ajouté.

Une jeune fille polyvalente au débat …et dans la vie

La petite Charlie a de grandes ambitions. Elle rêve de faire une spécialité en médecine, car elle se sent toujours interpellée par la souffrance des gens. « Je veux me sentir au service des autres », a-t-elle fait savoir. Elle a un penchant aussi pour le mannequinat. Mais pour l’instant, elle s’intéresse et s’essaie à la poésie, à la danse, au théâtre et à d’autres activités artistiques.
Charlancia, meilleure débatteuse du match Darbonne/Diquini
Charlancia est l’une des toutes meilleures joueuses de l’équipe de Darbonne. Dans les matchs, elle peut jouer n’importe quel rôle, mais elle croit qu’elle est plus à l’aise en jouant le troisième orateur, « car le dernier coup cela fait vibrer ». Son esprit de synthèse, sa ténacité et sa perspicacité sont être autres ses plus grands qualités.

Max Grégory SAINT FLEUR

Animateur du club de débat de Darbonne

Aucun commentaire: