mardi 21 avril 2015

La bibliothèque Rasin Lespwa de Darbonne fête ses 18 ans

Décembre 1991. Seulement quelques mois après le coup d’Etat qui emmène Aristide en exil,  les portes des écoles se ferment. Un groupe de jeunes de Darbonne et des zones avoisinantes brave les interdictions et les couvre-feux et décide de former un club culturel, littéraire et artistique, Rasin Lespwa. Ils sont encore au secondaire. Leur objectif est simple : créer dans la zone un espace de partage de connaissances. Chaque semaine, sous un arbre, on se partage le sujet d’un livre lu.

Les années passent et le rêve tient encore. Entre temps, les jeunes s’organisent. Dans leurs rencontres, ils débattent de l’actualité, des problèmes socio- culturels et politiques du pays. On prend des initiatives comme des jeux de correspondances, des conférences et des séminaires de formation sur le théâtre, la poésie et la vie associative.

Enfin en 1997, leur rêve de doter la communauté d’une bibliothèque allait se concrétiser. Dans une pièce de maison offerte par le prêtre en charge de l’église épiscopale d’alors et des dons de livres d’une association d’Haïtiens résidant en France, ARCHE (Association pour le Rayonnement de la Culture Haïtienne à l’Extérieur), des membres de Rasin Lespwa et d’autres amis, allait naitre la bibliothèque Rasin Lespwa. Sur le moment, pas de financement. La bibliothèque ouvre ses portes seulement les week-ends et les jours fériés.
Michèle Pierre-Louis et Max Saint-Fleur à  la bibliotheque en 2011
En 1998, la Fondasyon Konesans ak Libète (FOKAL) décide de supporter ses activités. Ouf ! La première subvention arrive. Depuis lors, c’est la principale source de financement à laquelle sont joints le don de quelques rares volontaires et la cotisation des membres. Ce qui, depuis, permet à la bibliothèque d’offrir ses services à la population de Darbonne, du lundi au samedi. En 2011, suite au passage du séisme, avec le support financier de la FOKAL, un local flambant neuf a été construit pour loger la bibliothèque.

Aujourd’hui, cela fait déjà 18 ans que ce haut lieu de savoir offre aux jeunes de la communauté et de ses environs l’opportunité d’acquérir des connaissances. Yo gen grandèt majè yo … dirait-on. « C’est une fierté de participer à la formation de toute une génération de jeunes » se réjouit l’air heureux et satisfait, Tham Pierreson, membre fondateur et animateur de la bibliothèque depuis tantôt 18 ans.

Pour célébrer cet événement, l’invitée d’honneur est Michelle Duvivier PIERRE LOUIS.  Elle s’entretiendra ce vendredi 24 avril 2015 dès 11 heures am, au local de la bibliothèque avec les jeunes des différentes écoles de Léogâne. Le thème retenu est: « Le livre et le développement intellectuel d’un individu ».

Ex-Première Ministre et actuelle présidente de FOKAL,  Michèle Duvivier Pierre-Louis est l’une des figures emblématiques de l’intelligentsia haïtienne qui a toujours su mettre son savoir et son savoir faire au service de son pays et surtout des jeunes.

Madame Pierre-Louis n’est pas à sa première visite à Darbonne. En 2007, elle a présenté une conférence autour Jacques Roumain. Elle a pris part aussi en 2011, avec d’autres membres de la FOKAL comme Lorraine Mangonès, à la cérémonie d’inauguration du local de la bibliothèque fraichement construit.

Notons que c’est l’activité dénommée RALE conte aux enfants qui aura lieu le dimanche 17 mai 2015 sur la Place Sainte Rose (Ville de Léogane) qui mettra un terme aux festivités marquant les 18 ans de cette dite bibliothèque.

Max Grégory SAINT FLEUR
Secrétaire adjoint du comité de coordination
Centre Socio Culturel Rasin Lespwa