mardi 20 octobre 2015

De nouveaux débatteurs au club de Jacmel

En septembre 2015, le club FOKAL de Jacmel a repris ses activités après un mois de congé estival. Les animateurs ont soumis à discussion leur plan de travail pour la nouvelle année académique 2015-2016.

Ce plan résulte d’un remaniement du programme de relèvement de l’année précédente adapté aux dernières critiques et souhaits des jeunes débatteurs. Il consiste à  organiser un tournoi local tous les mois, dont un à l’occasion d‘une sortie récréative chaque trimestre. Les jeunes souhaitent avoir au programme de cette année plus d’exercices de débat et plus de loisirs.

Plan de travail pour des combats futurs

Les animateurs proposent alors des activités reparties sur le mois de la manière suivante : Semaine 1 et 3 formation et exercices pratiques (dont un sujet-surprise) autour de la thématique du mois, semaine 2 : rencontre avec un expert et/ou ancien débatteur de Fokal, projection d’un film ou d’un documentaire autour de la thématique du mois. Semaine 4 : Tournoi local. Le sujet est communiqué et les équipes constituées dès la première semaine. Cette planification du club de Jacmel pour la nouvelle l’année reste flexible à celle des activités régionales et nationales de FOKAL.

Les deux premiers tournois (octobre et novembre) coïncident avec la période de recrutement de nouveaux jeunes dans le club. Début septembre, les équipes sont constituées pour le premier tournoi, le premier sujet en créole est communiqué: « Leta ayisyen ta dwe òganize eleksyon sèlman avek resous pwòp peyi a » [L’Etat haïtien devrait organiser les élections seulement avec les ressources propres du pays]. Des invitations sont envoyées aux directeurs d’écoles de la ville à l’intention de leurs élèves des classes de troisième, seconde et rhéto. Les membres du club font passer le message auprès de leurs camarades et collent les affiches dans les salles de classe.

Une démonstration de débat comme première leçon

Le premier tournoi qui devait avoir lieu le 26 septembre, s’est trouvé confronté aux vieux démons de l’année précédente. Il s’est tenu finalement le samedi 10 octobre : quatre équipes doivent concourir, mais seulement deux se présentent au jour J. Un seul match alors les a départagés. L’assistance a été timide en nombre, mais elle s’est prêtée volontiers au jeu. Elle a manifesté beaucoup d’enthousiasme à suivre les contre-interrogatoires, plusieurs personnes du public ont voulu poser eux-mêmes des questions durant le débat. Mais chuut ! On leur a expliqué que cela n’est pas possible, et que leurs réactions seraient prises en compte seulement à la fin du match. 

Composition des équipes : équipe affirmative, Edeline Jean (1a) Claudia Petit Jean (2a) Mardochée David Cothias (3a)/ équipe négative, Joseph Ralph Rodchilde (1n), Abraham Dieulifaite (2n), Querline Bernadeau (3n). L’équipe gagnante est celle qui a défendu le cas négatif. La meilleure débatteuse, Querline Bernadeau, a reçu un roman en récompense à sa prestation.

Le juge et animateur, Réginald Raymond-Fils, félicite les débatteurs et débatteuses pour leurs progrès quant à la présentation de leurs arguments. Ils se seraient améliorés notamment dans le rôle des 3a et 3n.  Il les a invités à travailler davantage leur gestion du stress et l’éloquence. « Cependant, pour y arriver, il faudrait d’abord renforcer la préparation des arguments en équipe », ajouta l’animatrice Bettina Pérono. C’est seulement si le partage de réflexions et de recherche est effectué dans le groupe que chaque membre de l’équipe pourra maîtriser les aspects développés dans l’argumentation et se détacher de la simple lecture de sa copie devant le jury. Les interventions des membres de l’équipe gagneront en cohérence les uns par rapport aux autres ». « C’est pour cela, renchérit Reginald Raymond-Fils, que même si la performance de chaque débatteur est aussi notée, c’est avant tout le jeu d’équipe qui est évalué ».

Un show de débat pour recruter de nouveaux membres

Le lendemain, dimanche 20 octobre, les animateurs sont revenus sur les points faibles identifiés lors du match. Ils ont consacré cette rencontre à éclaircir les points d’ombre à l’aide d’explications, d’exemples et d’exercices pratiques.

Pour sa part, une bonne partie du public au match a été convaincue par le show. Dès le lendemain, de nouvelles têtes ont rejoint le club. Deux semaines plus tard, ils sont 11 filles et 4 garçons à participer déjà aux exercices pratiques de débat. Devant leur intérêt manifeste, les animateurs du club de Jacmel redoublent d’effort pour les préparer au prochain tournoi local, qui aura lieu d’ici décembre. Ravis d’accueillir de nouveaux débatteurs et compétiteurs dans le club, les anciens membres les épaulent volontiers dans la formation et la maîtrise  du débat au cours d’exercices pratiques en groupe.

A mi-parcours des inscriptions pour intégrer de nouveaux jeunes, le club compte aujourd’hui une trentaine de membres. Il va sans dire que l’ambiance aux rencontres se réchauffe : plus on est de fous, plus on rit !

Bettina Pérono & Réginald Raymond-Fils
Animateurs du club de débat de Jacmel
21 octobre 2015



Aucun commentaire: