lundi 5 octobre 2015

Groupe ECHO Haïti à la 2e édition du Forum international des jeunes à Istanbul

Katie-Flore Fils-Aimé au Youth Forum 2015
Du 15 au 17 septembre 2015, j’ai eu l'opportunité de représenter le Groupe ECHO Haïti à la deuxième édition du Forum international des jeunes à Istanbul, en Turquie. Cette manifestation annuelle, organisée par "Open Society Foundations" (OSF), est une occasion pour des jeunes leaders et activistes du monde entier d’engager des dialogues, de partager des expériences et des compétences pratiques pour des actions à mener avec et pour des jeunes. Plus de 90 participants venant de plus de quarante pays, d’Europe, du Moyen-Orient, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique ont pris part à ce forum.

Un forum d’un genre nouveau

Trois jours d’intenses débats, de réflexions, de création, de travaux en équipe ont abouti à divers projets concrets et des partenariats multiples. La méthodologie priorisée par les organisateurs cette année répond à une logique participative en ce sens que l’agenda détaillé n’était pas défini à priori et que la participation de chacun a été requise pour constituer celui-ci. Les participants ont créé leur propre contenu, ont décidé d’eux-mêmes des sujets de discussion. La seule règle était de faire ressortir la vision de la jeunesse dans le cadre du soutien à une société ouverte à travers l'artsivisme, les médias et les nouveaux récits.

Par ailleurs, l’originalité du forum tient également du fait qu’il n’était pas question d’une succession infinie d’experts ou de conférenciers venus exposer leur point de vue sur des sujets spécifiques. Il s’agissait plutôt d’entendre la voix des jeunes leaders et de mettre à profit leur créativité naturelle.
Katie-Flore, présentant le Groupe ECHO et le projet Elan Haiti 2016
Néanmoins, trois pistes de réflexions ont été soumises par OSF pour mieux faciliter les discussions: Justice, Santé publique et Activisme dans les sociétés fermées. Les participants devaient choisir leur atelier de travail en fonction de la piste thématique qui reflète le mieux leurs travaux dans leur communauté respective ou leur intérêt de participer aux débats sur de nouveaux paradigmes.

"Hackathon", ou une autre façon d’inventer le monde

Une autre innovation apportée au forum cette année est la collaboration d’OSF avec Hackastory, une équipe de journalistes et de développeurs (personnes qui écrivent des codes informatiques pour tout type d’applications) qui utilisent le monde numérique pour créer de nouvelles stratégies et approches narratives pour le bien et l'avancement des communautés, à travers des "Hackathons". Les Hackathons, (fusion des mots hack = pirater et de marathon) sont des événements où des développeurs et des porteurs de projets se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sans interruption, dans un délai très court (généralement quarante-huit heures).
L'équipe hackathon de Katie-Flore en plein travail
En effet, au-delà des trois pistes de réflexions mentionnées plus haut, un espace a été offert aux participants pour engager, dans un esprit d'exploration, des activités de création combinant la technologie et le service à la communauté.

Je suis arrivée au forum avec un sentiment d'excitation doublée d'une soif aigue d'apprendre. J'ai choisi de participer au "Hackathon" d'abord par curiosité et par esprit d'aventure compte tenu de l'aspect mystérieux qu'il présentait. A l'instar de la plupart des participants, je n'avais aucune idée de ce que ça pouvait être, en dépit de nombreux documents et informations transmis par OSF et l'équipe de Hackastory durant la semaine précédant le forum.

Des applications numériques innovantes utiles aux communautés

J'ai été agréablement surprise de voir l'aspect très pratique de l'atelier "hackathon", encore plus que les autres ateliers liés aux pistes thématiques de discussion proposées par OSF. Une vingtaine de participants environ, répartis en quatre équipes, ont pris part à l'espace Hackathon.  Le défi était de créer en quarante huit heures, un projet concret, innovant et potentiellement utile à la communauté.

L'équipe dont je faisais partie était constituée de deux développeurs venant des Pays-Bas et de la Turquie (pays-hôte du forum) ainsi que de trois autres jeunes activistes, dont deux originaires du Kirghizstan et l'autre du Kazakhstan. Les activistes et moi faisions office de porteurs de projet et nous nous occupions de la conceptualisation et des recherches nécessaires à la mise en forme du projet pendant que les développeurs s'occupaient de la programmation.
Katie-Flore avec son équipe de hackathon a gagné un prix pour leur projet
Après deux jours de travail assidu et quasiment sans répit, mon équipe a eu le mérite de gagner le prix du projet le plus potentiellement utile à la communauté pour la création d'une application mobile qui permet aux citoyens d'une ville de rapporter de manière instantanée et quasi systématique à leur municipalité les principaux problèmes d'intérêt public (lampadaires brisées, mauvais stationnement, détritus sur la voie publique, danger dans un quartier, etc.). Les utilisateurs n'ont qu'à se connecter à l'application qui leur propose une carte sur laquelle ils peuvent localiser le problème identifié et le notifier aux autorités concernés qui sont elles-mêmes connectées à l'application. Cette dernière propose également un onglet de hiérarchisation des problèmes qui permet aux utilisateurs de participer au processus de priorisation des interventions des autorités.

Il s'agit non seulement de favoriser une réponse plus rapide de la part des autorités en ce qui a trait à la fourniture de services publics mais aussi d'encourager la participation citoyenne dans le fonctionnement et la gestion de la chose publique.
Katie-Flore intervenant au Yout Forum
Dans un monde désormais dominé par les nouvelles technologies, une telle application serait utile et adaptable dans une ville comme Port-au-Prince où la plupart des citoyens disposent d'un téléphone intelligent et où les autorités sont généralement lentes à répondre aux problèmes journaliers de la communauté, en partie faute de manque d'informations. L'application est disponible à travers le lien suivant: 

Les projets des trois autres équipes sont aussi innovants qu'intéressants: un jeu de cartes digitales permettant de classer les pays en fonction de leur degré de tolérance, leur stabilité politique et économique (http://app.rodey.nl/state-co); une application permettant de tuer des tweets effarouchants (http://ttt.wnmm.nl); un autre jeu où les utilisateurs expérimentent, selon leurs propres perspectives, les durs choix des personnes à statut de réfugiés (http://slides.com/frankbosma/invasion).

FOKAL et Groupe ECHO Haïti, un partenariat gagnant au service des jeunes en Haïti

Cette expérience aura été l'une des plus édifiantes que j'aie jamais vécues : du partage d'expériences avec des jeunes et de dynamiques leaders venant de plus de quarante pays avec des profils aussi variés que remarquables, des récits aussi impressionnants qu'inspirants.

J'ai pu, par ailleurs, présenter brièvement le Groupe ECHO et ses activités, en particulier l'événement Elan Haïti qui a suscité des intérêts significatifs chez certains participants. Un tête-à-tête fructueux a également été réalisé avec la nouvelle Senior Manager d'Open Society Foundations qui a été très impressionnée par le travail du Groupe ECHO en Haïti et s’est montrée très intéressée à collaborer avec nous.
Katie-Flore, Rachele Tardi et J-G Anis
Je suis revenue du forum plus motivée et plus engagée que jamais à continuer à travailler avec la jeunesse haïtienne dans le sens de l'avancement d'Haïti. Ma participation à ce forum constitue sans doute un nouvel acquis pour le Groupe ECHO Haïti dans la mesure où il suscite déjà de nouvelles idées qui nous permettront d'alimenter nos interventions. Nous pensons d'ailleurs organiser, entre autres, un Hackathon en Haïti, qui fera partie du nouveau plan stratégique du Groupe. Ce forum permet également au Groupe ECHO Haïti d'identifier de nouveaux partenaires pour l'exécution de projets communs.

Au nom du comité du Groupe ECHO Haïti, je tiens à remercier la FOKAL et particulièrement le coordonnateur du programme Initiatives Jeunes, Jean-Gérard Anis, pour sa confiance et son intérêt pour le Groupe et qui nous a valu cette excellente opportunité.

Katie-Flore Fils-Aimé
Présidente Groupe ECHO Haïti

28 septembre 2015

Aucun commentaire: