jeudi 29 juillet 2010

L'accès à l'eau potable décrété droit de l'Homme

L'ONU a voté une résolution consacrant ce droit fondamental.

L'eau est enfin un droit fondamental. L'ONU a en effet voté mercredi 28 juillet en faveur d'une reconnaisance de l'accès à une eau de qualité comme un droit humain. Une "avancée historique", a salué Chantal Jouanno ce jeudi 29 juillet.

Après plus de 15 ans de débats sur la question, 122 pays ont voté une résolution rédigée par la Bolivie et consacrant ce droit. Plus précisemment, ce texte déclare "que le droit à une eau potable propre et de qualité et à des installations sanitaires est un droit de l'homme, indispensable à la pleine jouissance du droit à la vie".

"Cela implique que tous les pays qui ont une ambition démocratique doivent maintenant essayer de se donner les moyens (...) pour répondre à cette attente", a déclaré Chantal Jouanno.

"Ce n'est pas le manque d'eau qui tue, c'est l'eau sale. C'est le fait qu'on ait pas organisé l'entretien des puits et l'assainissement autour des communautés locales", a ajouté la secrétaire d'Etat à l'Ecologie.

884 millions de personnes dans le monde n'ont pas accès à une eau potable de qualité, dénonce la résolution. Plus de 2,6 milliards ne disposeraient pas d'installations sanitaires de base.

Environ deux millions de personnes, pour la plupart des jeunes enfants, meurent chaque année des suites de maladies causées par une eau impropre à la consommation et l'absence de sanitaires.

Le texte presse ansi les Etats et les organisations internationales à fournir une aide financière et technologique aux pays en développement pour "augmenter les efforts afin de fournir à tous une eau de qualité, propre et abordable ainsi que des installations sanitaires".

Aucun commentaire: