jeudi 6 janvier 2011

Mon Message au Peuple Haïtien, par Jean-Hervé Jupiter


Chers amis du monde entier,
Jeunes d’ici et d’ailleurs,
Haïtiens/Haïtiennes,
Mesdames/Messieurs,

      Tout d’abord, permettez-moi de remercier à l’aube ce nouvel An le Grand Architecte de l’univers pour sa miséricorde et pour tous ses bienfaits à notre égard. En outre, qu’il me soit permis  de rendre au tout début de mon message un vibrant hommage à tous ceux et à toutes celles qui, d’une façon ou d’une autre, ont toujours montré leur dévouement à l’endroit d’Haïti surtout dans ses moments difficiles. Il n’est de secret pour personne combien notre chère patrie a connu des jours sombres surtout l’année dernière. Toute la République faisait face à une série de catastrophes : le cataclysme qui a frappé le pays à l’aube de 2010, des cyclones qui ont saccagé notre terre, l’épidémie du choléra encore dans nos murs et, dans un passé pas trop lointain, la catastrophe électorale, qui continue de faire des vagues. L’écho de nos bêtises a trop longtemps défrayé la chronique. Cette image, qualifiant Haïti de République de Clochard, ne cesse de se répercuter sur les écrans du monde entier. Pauvre diable !!! Des années s’en vont, d’autres s’en viennent mais le pays n’a toujours pas emboité le pas de ce monde nouveau qui se bâtit et qui garde vivement le cap vers le changement. Au contraire nous avançons à reculons.
           Ce matin, en lever de rideau, nous voyons de chaque coté de la petite Haïti un spectacle répugnant prêt à nous couper le souffle.
Au lieu d’œuvrer à sortir le pays des sentiers battus, l’on préfère de tirer davantage sur la corde ce qui réduit considérablement le pays à une peau de chagrin : En haut on tue l’espoir, en bas on détruit la conscience.
           C’est triste de voir un peuple qui meurt à petit feu, pendant qu’une minorité est assise sur des tonnes de diamants. Haïtiens, Haïtiennes patriotes, il faut que pour ce nouvel an ça change effectivement et que les autorités arrêtent la comédie et optent selon le vœu de la majorité pour une autre Haïti !
           Mes chers concitoyens et concitoyennes, faisons de notre mieux pour que l’année prochaine, nous puissions faire un bilan positif des actions que nous aurons à mener pour sortir notre mère patrie de ce tour d’ivoire. Trop longtemps nous avons priorisé le cavalier seul, l’égoïsme au détriment de la générosité, l’orgueil au lieu de l’humilité, le mensonge pour cacher la vérité l’incompétence, le verbiage, le manque de clairvoyance, l’absence de volonté, le manque de dynamisme, etc. Heureusement tout n’est pas perdu ! C’est vrai, certaine fois, des années de dur labeur partent en fumée en quelques secondes. Des moments enfiévrés de notre époque, la quasi hypothèque de notre quotidien nous lancent trop souvent des coups de projecteurs sur un avenir menaçant. Mais ce qui est certain, il existe encore, sous ce ciel gris et frileux, un morceau de soleil qui nous éclairera sans nul doute un de ces quatre matins.
            Mes frères, sortons de l’imagination, en avant !!! Plus besoin de courir par monts et par vaux. La réponse au problème d’Haïti viendra très certainement d’un mea culpa, d’un changement de mentalité, d’un esprit progressiste, d’un amour pour la patrie, d’une réflexion pour le long terme, d’un peu de tolérance, d’une « Union fait la force » sans hypocrisie ni trahison, enfin dans un « Marchons Unis ! » ferme et patriotique.
           A ces mots, il me plait de vous dire, Haïtiens, Haïtiennes, de garder le sourire. La route qui nous mène ce matin ensoleillé de 2011 n’a pas été facile, les difficultés n’étaient pas des moindres. Alors à cette traversée du désert, faisons de ce nouvel an, l’an 1 de l’autre Haïti !
          Enfin, je vous souhaite au nom de tous les vivants d’ici et d’ailleurs une bonne et heureuse année 2011. Aussi je formule le vœu que cette année soit porteuse que du bien et du bien seulement pour le monde et pour Haïti en particulier. Que Dieu nous envoie maintenant et pour toujours mille colombes et des millions d’hirondelles ! Une salutation fraternelle à vous !

Ke Bondye beni Haïti !!!

Jean Hervé Jupiter
Animateur du club Vague du futur des Cayes
Envoyé le 2 janvier 2011

Aucun commentaire: