lundi 7 février 2011

Les jeunes de Vague du futur à la célébration du 7 février à FOKAL

Cinq clubs de la région métropolitaine de Port-au-Prince (Cote-Plage, Mon Repos, Martissant, Centre-ville et Christ-Roi) et le club de Darbonne ont participé à la grande manifestation organisée par FOKAL, le samedi 5 février, dans ses locaux.

Les jeunes issus de ces clubs, portant pour la plupart des T-shirts estampillés "Vague du futur", ont fait forte impression sur le public nombreux participant aux différentes activités. Leur présence était remarquée:
- par leur nombre (80% des jeunes présents venaient de ces 6 clubs, Darbonne, Cote-Plage et Martissant remportant la palme),
- par leur discipline et l'intérêt affiché pour les activités de la journée,
- par les interventions de certains d'entre eux, au cours de la Table Ronde avec un appel de diverses personnalités haitiennes venus témoigner de la dictature duvaliériste.

Les panélistes de la Table Ronde sont sortis ravis des questions que les jeunes ont posé, des échanges entretenus avec eux après la conférence.

Félicitations donc à ces clubs, aux animateurs-trices, à leurs jeunes qui ont montré, par leur participation à ce grand événement réussi de FOKAL, qu'ils sont la Vague du futur!

Le coordonnateur

16 commentaires:

Projet Vague du Futur a dit…

C’était un programme super intéressant. On nous a décrit l’ancien régime dictatorial des Duvalier, un régime sanguinaire. Avec les Duvalier, c’était la peur, la fuite des intellectuels, la torture. Les documentaires étaient si importants, les intervenants ont bien abordé le sujet. Enfin je suis satisfait à 500%. Jeankenson Z., club de Pyepoudre

Projet Vague du Futur a dit…

Ce fut une journée très riche. Il y a eu beaucoup de témoignages sur les injustices du régime duvaliériste. Frankétienne nous a carrément ordonné de ne jamais choisir l’avoir, mais plutôt l’être, et surtout de ne jamais avoir peur ! Le plus important, c’est qu’il y a eu deux parfaites questions de 2 jeunes des clubs Martissant et Cote-Plage. Ce fut une journée réussie. Sachernka A., club de Pyepoudre

Projet Vague du Futur a dit…

Le débat a été très enrichissant. Moi-même personnellement, j’ai appris beaucoup de choses. J’ai vraiment apprécié les approches de Frankétienne ; c’était d’une droiture excellente. Kassantia C-P., club de Cote-Plage

Projet Vague du Futur a dit…

La journée a été intéressante, chargée. J’ai appris beaucoup de choses sur le régime dictatorial duvaliériste qui était sans pitié. C’était comme si j’étais dans les années 50 à subir les répressions et oppressions du pouvoir en place. La liberté d’expression en ce temps n’existait pas encore. Joël L., club de Pyepoudre

Projet Vague du Futur a dit…

Cette journée a pu nous mettre en contact avec la réalité d'un passé dictatorial, qui de fait, était un grand coup, un coup fatal pour la liberté, la démocratie et la dignité humaine. C'était une journée contre l'amnésie, 25 ans après un régime de terreur de plus d'un quart de siècle où des hommes et des femmes ont osé dire "non" et ceci même au prix de leur vie. Hodson F., club de Mon Repos

Projet Vague du Futur a dit…

Cet événement pour moi constituait un voyage dans le temps, où la salle polyvalente de FOKAL était la machine, et chaque intervenant(e) une fenêtre ouverte sur cette tragique époque ou même parler de liberté était signer sa condamnation de mort. Je félicite le courage des intervenants, car il n'est pas du tout facile de parler de moments aussi pénibles. Brunel F., club de Mon Repos

Projet Vague du Futur a dit…

A l’occasion du 25e anniversaire de la fin du régime dictatorial de Jean-Claude Duvalier, l’activité organisée par la FOKAL, le samedi 5 février nous a donnés l’opportunité de savoir les mécanismes mises en place par le dictateur et ses compagnons pour torturer la population haïtienne. Cette journée nous montre que la mémoire doit être inéluctable, combien nos frères et sœurs ont été affamés et mouraient, or la présidence détournait des millions de dollars et de gourdes, et comment les libertés d’expression, de réunion ont été violées. En effet, elle a été une journée d’apprentissage pour les jeunes sur le droit, la démocratie,, la liberté… jusqu’à déduire que contre l’injustice qui toujours tente de renaitre, il faut planter des jardins du souvenir. Orlando, club de BMC

Projet Vague du Futur a dit…

Ce samedi, j’ai beaucoup appris sur le régime duvaliériste : 10 violation des droits de l’homme ; 2) meurtres et exil des écrivains et des hommes politiques qui s’opposaient au régime ; 3) détournement de fonds, etc. En conclusion, on peut dire que le régime duvaliériste fut sanguinaire. Lorentz, club de Cote-Plage

Projet Vague du Futur a dit…

Ce genre d’activité trouve son importance dans le fait que notre génération doit connaitre les erreurs des générations précédentes pour mieux les éviter. Samuel T., club de Cote-Plage

Projet Vague du Futur a dit…

Ben…j’ai de tout cœur salué l’initiative car sans elle, à part des manifestations de rue contre Préval, ce jour passerait inaperçue dans la mémoire de plus d’un. D’ailleurs, on ne saviat pas vraiment d’où venait cette histoire d’investiture le 7 février. Donc, je souhaite que ça ne reste pas là et que ça continue. Gasner F., club de Martissant

Projet Vague du Futur a dit…

Je pense que cette activité doit être le prélude d’une série d’activités qui auront non seulement à mettre en mémoire la période duvaliériste, telle qu’elle a été dans la société haïtienne, mais aussi doit servir d’exemple justiciable à la génération future. May France P-L., club de Martissant

Projet Vague du Futur a dit…

A vrai dire, j’ai appris tellement de choses pouvant m’aider davantage à consolider ma position, mais du même coup, une satisfaction profonde du fait que notre Ken (un camarade du club qui souhaitait une dictature forte en Haïti) ait enfin décidé de me rejoindre dans mon monde de démocratie. Et je suis sûr qu’à partir de ce moment, il est prêt à mener avec nous la campagne pour une Haïti démocratiquement démocratique. Jeff, club de Cote-Plage

Projet Vague du Futur a dit…

J’avais des idées préconçues sur la dictature. La causerie de samedi a tout changé. De par le visionnement d’un ensemble de documentaires, et en écoutant attentivement ceux et celles qui ont vécu la dictature, j’ai pu comprendre que la dictature est contre nature : elle abêtit l’homme en lui enlevant toute dignité. La démocratie, même branlante est mieux qu’une dictature. Ken P., club de Cote-Plage

Projet Vague du Futur a dit…

J’ai appris pas mal de choses, et maintenant je sais vraiment quel monstre était Duvalier. Et du coup, j’aimerais que de telle conférence ait lieu tous les 3e samedis. Rachelle, club de Cote-Plage

Projet Vague du Futur a dit…

Dés mon arrivée, j’étais un peu stupéfait de l’endroit, et aussi du confort qu’on a trouvé là-bas. Les documentaires nous ont aidé à mieux comprendre la réalité durant le règne duvaliériste. D’après Frankétienne, cette période était la base de la criminalité en Haïti. Je pense que les jeunes, de même que moi, ont beaucoup appris. Marc Enroe P., club de Darbonne

Projet Vague du Futur a dit…

Cette journée a été un succès pour plus d’un, et particulièrement pour moi. Nous avons pris conscience du passé et voulons nous engager à faire des recherches pour savoir beaucoup plus sur cette période de notre histoire récente. Babys L., club de Darbonne