mardi 8 novembre 2011

Les jeunes du club du Cap ont boosté leur motivation ce week-end

Le coordonnateur du projet VDF était en visite ce week-end, du 5 au 7 novembre au club du Cap-Haitien. Cette visite de 2 jours avait pour objectifs de motiver les jeunes sur la journée de sensibilisation et d’initier pour eux une formation aux techniques de débat Karl Popper, à la demande de leur animateur, Djhimy Régis. Deux rencontres avec les jeunes ont eu lieu durant le week-end : la réunion du samedi 5 novembre était entièrement consacrée à clarifier l’activité de la journée de sensibilisation, celle du dimanche à l’initiation au format de débat Karl Popper.

La séance du samedi (qui a duré trois heures) a démarré à 10h am par une série de questions du coordonnateur aux jeunes sur le fonctionnement du club. Si les 27 jeunes présents étaient en mesure d’expliquer la nature et les objectifs du projet, seulement 8 d’entre eux ont déjà consulté le blog, bon nombre d’entre eux étant nouveaux dans le club. Le coordonnateur leur a expliqué l’importance du blog comme outil de communication et d’expression des jeunes dans le réseau (ils peuvent s’y faire des amis, publier des articles de réflexion, s’informer des activités du projet et commenter les articles postés), et les a vite fait d’encourager à y aller et à s’y inscrire.

La journée de sensibilisation : un exercice revu
La réunion s’est poursuivie avec une séance sur la préparation d’une journée de sensibilisation. Les jeunes ont dit être déçus et frustrés par le fait que leur premier projet n’avait pas abouti, ce qui avait démotivé bon nombre d’entre eux dans le club. Le coordonnateur a pris le soin de leur expliquer les faiblesses qu’il y avait dans leur précédent projet : un problème trop général, des objectifs démesurés, des activités trop nombreuses pour une journée, et des attentes mal exprimées.
Un jeune expliquant sa proposition de journée de sensibilisation
Le coordonnateur leur a expliqué que ce serait plus efficace d’orienter leur projet non pas sur la réalisation d’objectifs, mais plutôt sur la recherche de résultats. Il les a faits effectuer ensuite en atelier l’exercice de préparation d’un projet de JS, tout en leur apprenant à identifier des problèmes concrets dans la communauté capoise, à formuler un objectif clair, à présenter une action réalisable au cours de la JS, et à exprimer un résultat concret. A la fin de l’épreuve, les jeunes ont dit mieux comprendre la démarche méthodologique, le processus à suivre, mais aussi les pièges et les excès à éviter pour planifier et réaliser cette activité si attendue et si importante dans le projet VDF.

Les jeunes du club du Cap décomplexés par le format Karl Popper
Le dimanche matin, de 10h30 am à 3h30 pm, les 27 jeunes de la veille ont encore répondu présents à la rencontre, malgré le déluge de pluie qui tombait sur le Cap. Très enthousiastes à l’idée d’apprendre le un nouveau format de débat, les 4 jeunes de la délégation du club au camp d’été à Hinche ont exprimé d’emblée leur honte et leur frustration par la faible performance de leur équipe au tournoi de débat. Ils ont justifié cette contre-performance par un faible encadrement de leurs animateurs et une mauvaise préparation du sujet. Ils se disent maintenant déterminés à revenir au top au prochain tournoi national en février 2012 à Pétion-Ville.
Une jeune fille du club restituant les résultats de son groupe de travail
Après avoir défini avec l’auditoire le débat et expliqué les qualités d’un bon débatteur et les aptitudes que le débat permet d’acquérir, les jeunes se sont adonnés joyeusement à l’exercice de création de résolutions répondant aux critères appropriés fournis par le coordonnateur auparavant (un énoncé précis, concret, réalisable et controversé). Un sujet d’actualité parmi la douzaine proposée a été retenu pour les exercices pratiques dans la formation : « Le retour de l’armée est une nécessité pour Haïti ». Ensuite, les jeunes ont travaillé en atelier (4 groupes de 7 jeunes étaient créés pour l’exercice) pour formuler des arguments, 2 groupes supportant la résolution, 2 autres étant contre.

La formation au débat Karl Popper : à suivre…
Cinq points du débat Karl Popper ont pu être traités par le coordonnateur au cours de cette session de formation : la construction d’un argument, la méthode de réfutation d’un argument, la reconstruction d’un argument, le déroulement du débat KP et la responsabilité des 6 orateurs de ce format. Chacune de ces étapes a fait l’objet de nombreuses questions des jeunes qui au final ont trouvé ce format moins ardu qu’ils le craignaient. Les animateurs auront la responsabilité de poursuivre et d’achever la formation dans les rencontres hebdomadaires du club et à fournir aux jeunes les documents appropriés sur le format Karl Popper.
Photo-souvenir des jeunes du club du Cap-Haitien
Un repas chaud a été fourni à tous les participants au milieu de la journée qui s’est terminée par la prière et par une séance de photos-souvenirs. Le coordonnateur a eu à s’entretenir avec Jean Pascal, pressenti pour devenir le nouvel co-animateur pressenti pour le club et qui a souvent secondé Djhimy en l’absence de l’animateur principal. Il en a profité pour exhorter le co-animateur à recruter plus de filles dans le club (elle en compte 7), à respecter les échéances du projet, à se montrer plus disponible pour les jeunes et à leur offrir un meilleur encadrement.

Jean-Gérard Anis
Coordonnateur du projet VDF

Aucun commentaire: