mercredi 19 avril 2017

Le club de débat de Christ-Roi a réussi son tournoi d’évaluation

Le débat est une activité intellectuelle valorisée et soutenue par la FOKAL, qui permet à bon nombre de jeunes haïtiens et haïtiennes de développer leur esprit critique, d’augmenter leur savoir sur des thématiques nouvelles, lesquelles ne figurent pas dans le programme des établissements scolaires haïtiens. C’est en ce sens que le club de débat de Christ-Roi, en prélude à sa 4e édition de tournoi inter-scolaire de débat en mai prochain, vient d’organiser son premier tournoi de débat interne.

Nous avons retenu le "changement climatique" comme thème pour le premier tournoi interne du club, duquel nous avons tiré le sujet suivant : « Les pays en développement doivent avoir le droit de polluer ». Nous avons fait choix de cette thématique pour le déroulement de notre premier tournoi interne en 2017 pour diverses raisons. 

Premièrement, c’est dans un souci de mettre tous les jeunes du club au même niveau, car nous avons jugé bon que cette thématique n’ait pas été épuisée. Deuxièmement, il est d’ordre stratégique, vu la corrélation existant entre la thématique de cette année et les réfugiés climatiques. Troisièmement, c’est une thématique d’actualité, et les jeunes méritent d’être sensibilisés là-dessus continuellement.
Comme chaque année, après le processus recrutement des nouveaux jeunes dans les différents établissements partenaires de ce programme, après leur formation aux techniques d’argumentation et de débat, nous procédons à des matches d’évaluation afin de peaufiner leurs acquis. Cette année, étant donné l’augmentation considérable des jeunes du club, nous avons jugé bon d’organiser un premier tournoi. C’est dans ce contexte que nous avons organisé le samedi 8 Avril 2017 et le jeudi 13 Avril 2017 le premier tournoi, dit tournoi d’évaluation au Collège Le Normalien et au Centre Culturel Pye Poudre. Une centaine de jeunes était présents au cours de cette journée, incluant les jeunes débatteurs et débatteuses qui sont au nombre de trente (30) dont six (6) débatteurs et 24 débatteuses.

La première journée a eu lieu au Collège Le Normalien le 8 Avril 2017. Durant cette journée une phase de poule avec dix (10) équipes issues des nouvelles recrues du club. Les dix équipes sont : Phare, Pulsar, KAD, Lynx, Les Authentiques, Vedie, VIP, Saphir, Flambeau, Lumière.  Divisée en deux groupes chaque équipe joue quatre (4) matches, les deux meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiés pour la demi-finale.

De 10 heures AM à 4 heures PM le déroulement des 4 matches de groupe est réalisé avec les commentaires des juges sur la forme et sur le fond « Les pays en développement doivent avoir le droit de polluer ». Il y eu au cours de  la journée  vingt 20 matches au total. Parmi ces équipes, quatre (4) d’entre elles se sont donné rendez-vous au Centre Culturel de Pye Poudre pour la demi-finale. La confrontation au plus haut niveau était au rendez-vous car les quatre meilleures équipes sont présentes. Elles sont Phare, Pulsar, Lynx et KAD. Les deux premières Phare et Lynx avec quatre victoires d’affilée et Pulsar et KAD avec trois matches gagnées et une défaite.
Au cours de cette compétions, il y a eu deux nouveautés. D’abord le tournoi s’est déroulé sur deux journées et ensuite un seul sujet a été débattu tout au long du tournoi. Comme le veut cette nouvelle tradition de tournoi de débat évaluatif, afin de ne pas trop fatiguer les jeunes débatteurs et débatteuses, la deuxième partie prévue pour le jeudi 13 Avril 2017, a eu lieu à Pye Poudre. Trois (3) matches ont été le fruit de cette demi-journée de débat et d’apprentissage.

Suivant le calendrier du tournoi d’évaluation les deux premières équipes affronteront les deux deuxièmes équipes, soit Phare vs Pulsar pour la première demi-finale, et ensuite la seconde demi-finale  Lynx vs KAD.

Les deux équipes finalistes sont Phare et KAD. L’équipe KAD, représentée par Adneïssa Christy ALEZY, Damondy PROPHETE, Kaïcha JEANTY jouant le rôle affirmatif, respectivement 1A, 2A, 3A. L’équipe  Phare, représentée par MARCELIN Cendia, Darline ST HILAIRE, Sarah ZEPHYR respectivement 1N, 2N, 3N.

KAD l’équipe affirmative, soutient qui défend le sujet soutient que ce droit favoriserait le développement durable. Pour expliquer cet argument, elle a mis en évidence un triple aspect : « l’aspect social, l’aspect économique, et l’aspect écologique ». A travers ces trois aspects, l’idée était que les besoins présent seront satisfaits sans pour autant menacer la vie des générations à venir.
De son côté, l’équipe Phare qui était contre l’énoncé, a pris le contre-pied de l’équipe affirmative, faisant valoir que les pays en développement sont incapables de répondre aux conséquences de la pollution. Elles ont fait ressortir dans leur argumentation l’idée que donner la possibilité au pays en développement de polluer, c’est leur donner aussi le pouvoir de tuer comme ils veulent, d’où leur slogan « droit de polluer = droit de tuer. »

Apres une heure de débat intense les cinq (5) juges ont décidé à l’unanimité que l’équipe négative. Durant ce tournoi deux débatteuses ont totalisé le même score 267 point, soit un ratio de 26.7 point par match. De ce fait nous avons pris le temps de féliciter les deux meilleures débatteuses du tournoi. Sarah M. et Adneïssa C., Sarah a été élue 1ère meilleure débatteuse étant donné que son équipe à remporter le tournoi.

Voici les réactions des deux meilleures débatteuses après le tournoi :

Pour Sarah Marlange ZEPHYR , « Le tournoi interne qui a eu lieu dans le club de débat de Christ-roi, ce 13 avril, est ma troisième participation consécutive en matière de tournoi de débat. J'ai donc participé à un tournoi inter-scolaire qu'organisait le club en janvier dernier, j'ai participé également au tournoi interne du club de la BMC en février 2016, pour acquérir un peu plus d'expériences et ma troisième participation a été celle-ci. Un peu indécise au début mais, le choix de participer s'est avéré être une sage décision. 

Les sujets ont été lancés lors d'une réunion habituelle au club, quatre semaines à l'avance.  « Le changement climatique  », telle était la thématique. Mon équipe a été donc constituée au hasard et de la manière qui suit : Un ancien débatteur et deux nouveaux recrus. J'ai pu, le jour même, faire la connaissance d'une de mes alliés et une nouvelle aventure commença. 


En ayant des pourparlers avec les joueurs de mon équipe, j'ai pu comprendre qu'elles voulaient, chacune, augmenter leur capacité à débattre et à convaincre un auditoire. Toujours restée dans ma coquille de première oratrice, je voulais, pour cette fois changer la donne. Pourquoi pas troisième oratrice me suis-je dit ? Un rôle que je redoutais plus que tout. Je voulais à tout prix faire l'expérience du troisième orateur afin d'en savoir les secrets et pourquoi ne pas me perfectionner dans ce rôle. Je n'étais guerre sûre des moyens que j'allais utiliser pour y parvenir. La seule chose que j'avais en tête c'est que je voulais avant tout m'amuser et également utiliser ce rôle pour améliorer mon écoute et mon esprit de synthèse. Ce qui tombait à plomb puisque, Cendia, ma coéquipière, elle, voulait être la première oratrice, et Darline, voulait s'exercer dans le rôle de la seconde oratrice. 


Les préparatifs avant le tournoi s'étaient bien déroulés. Le jour J, mon équipe était au top. Calme, on était prêt à commencer le tournoi. De match en match, on a pu mettre en pratique les conseils des juges. Et moi spécialement, j'ai pu rendre mon travail le plus objectif que possible. On n'a perdu aucun match et c'est ce qui m'a rendu encore plus fière de mon équipe. 


En gros, ce tournoi a été une expérience merveilleuse pour moi. Une toute nouvelle, puisque c'était ma toute première tentative dans le rôle de 3. Je suis à présent très satisfaite et je tiens à mettre en pratique toutes ces bonnes choses que m’a apprises le rôle du troisième Orateur :


1- Un bon débatteur doit savoir aiguiser son sens d'écoute, un simple détail non négligé, peut balancer le débat et vous faire gagner le match 

2- Un bon débatteur doit éviter d'être de mauvaise foi, car certes on veut gagner le match, mais ce n'est pas une raison pour être de mauvaise foi 
3- Être le troisième Orateur a ses avantages. On peut concocter un bon résumé du match et utiliser également cet espace pour rappeler aux juges les impairs que l'équipe adverse a commis au cours du match. 

Être nommée l'une des meilleures débatteuses du tournoi avec le rôle de troisième orateur me ravie et me prouve que j'ai encore beaucoup de travail à faire afin de peaufiner ma capacité oratoire

Pour Adneïssa Christy ALEZY, « Le tournoi interne du club de débat Christ-Roi a été pour moi une grande expérience de réussite en équipe, de dépassement de soi et d'augmentation de savoir. En effet, ce tournoi m'a permis de savoir compter sur mes coéquipiers et que travailler ensemble permet de progresser plus vite. 

Il m'a appris à exploiter les potentiels que j'avais déjà et d'explorer ceux qui étaient cachés en moi. J'ai appris grâce au tournoi, de nouveaux concepts qui font débat dans le monde économique et social et qui méritent que tout un chacun y réfléchisse.


Chaque match a été pour moi un nouveau défi que je voulais absolument relever. Certaines fois j'ai eu à affronter de très bons(nes) amis(es) et ce sont ces matchs qui m'ont le plus marqué. Bien sûr, mon équipe a fait face à quelques mauvaises expériences comme: Rencontrer des équipes pas trop faire Play ou des équipes qui ternissent le match par leur désintéressement, ou encore des commentaires de juges que nous trouvions trop sévères envers nous... Mais tous ces aspects font la beauté du débat et nous avions tout surmonté jusqu'en final. Nous sommes tous les trois très fiers de ce succès. Je suis fière de cette réussite et je suis partante pour de nouvelles aventures en débat. »


Les deux journées de débat ont été une réussite, dans le sens que les jeunes ont débattu avec fougue et motivation pour la plus part, nous avons remarqué les faiblesses de débatteurs et débatteuses et l’amour du débat naisse avec ce premier tournoi.  Je crois que fermement le prochain tournoi sera plus intéressant. Il est vrai que l’on a eu un contre temps lors de la réalisation de la première journée dû au retard des juges. Mais nous ferons les nécessaires pour les autres tournois à venir.

Bravo à mon collègue Alfred DESIR qui a su rester ferme avec les jeunes toute en les motivant, sans quoi ce tournoi d’évaluation ne sera pas possible. Et aussi merci au coordonnateur général pour son soutient dans la réussite de cette activité.

Joël LAZARD
Animateur du club de débat de Christ-Roi

Aucun commentaire: