vendredi 21 octobre 2011

Les jeunes de Darbonne à Value

Grande journée d’excursion à VALUE

« L’homme qui a beaucoup voyagé, a beaucoup vu » disait l’autre, pour montrer l’importance d’un voyage.  Ce Lundi à l’occasion de la mort de Dessalines, le père fondateur D’Haïti, le groupe Vague du Futur de Darbonne a organisé une journée d’excursion à Value, localité proche de la ville de Petit-Goave, perchée sur les hauteurs. Au nombre de 35 jeunes, nous avons laissé la bibliothèque Rasin Lespwa de Darbonne à 8h30 pour nous rendre en bus à Value. 

Au prix de grands efforts, mais avec une joie communicative, nous escaladions la pente qui mène à Value située à 5 kms de Petit-Goave, un tour de force pour lequel les gens de la zone nous ont félicité. Selon un jeune du club, « La volonté que nous avons manifesté pour réussir à escalader ce mont la preuve aussi que si nous voulons réussir dans la vie, nous pouvons ». Nous l’avions voulu, et nous ne nous sommes pas laissés décourager par la chaleur et la fatigue » a renchéri un autre jeune.

Une fois sur place, deux jeunes du club ont chanté la Dessalinienne. L’animateur a pris 3 minutes à pour évoquer la mort de ce grand homme qui avait soif de liberté, mais dont son entourage allait le tuer à cause de conflits de terres et de pouvoir, liés à l’affaire du Sud et de la distribution des terres aux généraux.

Après la présentation de l’animateur, l’Ingénieur Bernard, l’un des responsables de l’Association des Paysans de Value,  a fait une toute petite historicité de ce lieu qui attire pas mal de gens. Il nous a fait savoir que cette association est fondée en 1987 par les habitants de la zone. En 1989, elle a changé de statut pour devenir une ONG locale qui travaille pour le bien-être des habitants. 

Cette association a déjà réalisé un bon nombre de projets de développement, comme la construction de 13 kms de route, de 19 maisons pour les habitants de la zone, et travaille avec des jeunes dans l’artisanat.... Ce qui nous a particulièrement impressionnés est la longévité de cette organisation : 25 ans d’existence !

L’APV se donne pour mission, entre autres de gérer les conflits entre les paysans, de distribuer les plantules et les semences aux habitants, d’accorder du microcrédit aux habitants de la zone, et d’encourager le tourisme local.

Après sa présentation, l’ingénieur Bernard a répondu aux questions des jeunes portant sur divers points. Après des échanges fructueux, le responsable de l’APV a tenu à prodiguer des conseils utiles aux jeunes. Il les exhorte à avoir du courage pour travailler au développement de leur communauté. Il faut attendre à tout : trahisons, prison, traitrise, découragement des autres, etc. Seule la volonté de servir et d’atteindre des objectifs clairs et précis permettra aux jeunes de développer leur communauté, a-t-il conclu.

Après cette présentation, c’était l’heure du goûter. Les jeunes ont partagé les uns avec les autres les repas qu’ils s’étaient préparés. C’était vraiment une journée de partage.

Les jeunes ont entrepris ensuite une courte visite de la zone, avant d’aller se consacrer au but principal de cette sortie en commun. Les jeunes ont soulevé divers problèmes majeurs qui font rage dans leur entourage et sur lesquels ils aimeraient agir et organiser leur journée de sensibilisation. Les problèmes soulevés sont repartis comme suit pour la journée de sensibilisation :

-1-L’éducation sexuelle des jeunes
De nos jours, les jeunes sont sexuellement très actifs, et très souvent ils ne pensent pas aux risques qu'ils encourent : grossesse précoce, maladies sexuellement transmissibles. « Mobiliser d’autres jeunes sur les dangers qui les attendent dans les relations sexuelles, c’est un devoir que nous ne devons pas ignorer. Nous, nous avons la chance d’être membre d’un  groupe qui nous forme et nous informe, nous  ne devons pas tout garder pour nous seuls », a fait savoir une jeune fille du club.

-2-Droit au loisir  et équité de genre
Cependant pour d’autres, le droit au loisir est très important pour le développement mental et physique d’un jeune. Pas d’espace de loisir dans la localité seule Rasin Lespwa, pas d’offre d’activités de loisirs et de détentes pour les jeunes, même pour satisfaire une partie de l’élite de la zone.

En plus sensibiliser notre communauté sur la problématique de l’équité de genre, car les filles ne devaient pas être exclues de certaines activités que s’approprient de facto les garçons, il est temps de savoir comment intéresser les gens sur le problème de loisir et la discrimination sexuelle.

-3-La protection de l’environnement
Les jeunes pensent qu’il est nécessaire de sensibiliser particulièrement les paysans sur les conséquences de la coupe intempestive des arbres. Au cours de cette journée, planter quelques arbres et former les gens pour qu’ils puissent continuer à prendre soin de ces arbres.

- 4-La Jeunesse et les technologies
« Démocratiser » l’accès aux ordinateurs et aux technologies de l’information et de la communication les jeunes doit être une priorité nationale pour permettre aux jeunes d’enter de plein pied dans le 21ème siècle, car le monde bouge.

Vers 4 heures pm, les jeunes ont repris le chemin du retour, fatigués, mais avec le souci du devoir accompli, ils ont pris  rendez-vous pour une autre sortie l’année prochaine, toujours dans le cadre des activités du groupe VDF de Darbonne.

Maxandre Bien-Aimé
Animateur club VDF de Darbonne

Aucun commentaire: