jeudi 22 mars 2012

Journée de senbilisation du club VDF de Gros Morne


Date                            : dimanche 25 mars 2012
Heure                          : 10 h 30 Am
Lieu                             : Auditorium Eulalie Durocher
Initiateur                     : Club Vague Du Futur de Gros-Morne
Thème                        : Environnement (Gestion des déchets)
Problématique            : Mauvaise gestion des déchets dans les écoles de la ville de G-M
Durée                          : 4 heures

Introduction

            La gestion des déchets aussi appelée rudologie est la collecte, le transport, le traitement, la réutilisation ou l’élimination des déchets habituellement produits par l’activité humaine, afin de réduire leurs effets sur la santé humaine, l’environnement, l’esthétique ou l’agrément du local. De nos jours, dans le processus de la gestion des déchets, l’accent est surtout mis sur la réduction de l’effet des déchets sur la nature et l’environnement et  leur valorisation.
            D’où l’importance du principe des 3 R pour pouvoir trouver un élément de solution au problème :
*     Réduire
*     Réutiliser
*     Recycler
            Il faut dire  que les déchets ne sont pas forcément un problème dans la mesure oùl’on saurait comment les utiliser à des fins utiles. Là ou il y a des gens il faut qu’il y ait absolument des déchets. Le gros problème c’est quand on en fait une mauvaise gestion.

            La problématique de la mauvaise gestion des déchets est l’un des graves problèmes environnementaux du pays. Ce problème majeur et grandissant va jusqu'à franchir la barrière  des écoles et s’y installent. C’est le cas des écoles de la ville de Gros-Morne.

Les responsables de certaines écoles n’ont pas hésité de nous faire part des difficultés auxquelles ils font face pendant les périodes scolaires : Des déchets s’amoncellent pelle mêle dans les périphéries des établissements scolaires.  Beaucoup d’écoles que nous avons visitées n’ont pas de poubelles à la disposition des élèves. Certaines autres, quoi qu’elles en disposent, n’en sont pas exemptes. Selon les directeurs, cela est dû à la mauvaise foi des élèves qui, au lieu d’utiliser les poubelles, prennent le plaisir de jeter les déchets n’importe où.  Ceux-ci le font dans le dessein de donner plus d’occupations aux gardiens parce qu’on les paie pour ça. Juste une question de manque d’éducation civique et de conscience  citoyenne.

Les déchets constatés dans les écoles sont  surtout des matières plastiques : sachets d’eau, de « sapibon », de bonbons, de bouteilles de tampico en plastique…les pâtés et les fritures sont vendus dans des sachets. Le sachet plastique est encré dans les habitudes de consommation quotidienne des habitants de la communauté.

La mauvaise gestion de déchets ne va pas sans de graves conséquences sur l’environnement et la santé :
Dans les écoles, pour se débarrasser des détritus composés en majeure partie de matières plastiques,  sont souvent brulés. Or les matières plastiques, lorsqu’on les brule, provoquent des fumées très toxiques qui touchent l’environnement. Ces fumées sont aussi très néfastes pour les poumons et les voie respiratoires de l’homme.

Les matières plastiques, lorsqu’elles se propagent dans la nature, ont des conséquences directes sur les écosystèmes, car ces déchets sont à l’origine de beaucoup d’enchevêtrement d’animaux de la faune et de la flore qui de trouvent pris au piège. Il arrive souvent que les animaux ingèrent les matières plastiques qui sont mortelles pour leur organisme.

Aussi, faut-il savoir qu’un sac plastique met environ 400 ans pour se dégrader. Les matières plastiques sont très désastreuses pour l’environnement en ce sens qu’elles atteignent et polluent de multiples façons. C’est pourquoi nous conseillons de limiter leur utilisation et procéder au tri sélectif ou collecte sélective des déchets.

Le tri sélectif ou collecte sélective : action consistant à séparer et récupérer les déchets selon leur nature (dégradables et non biodégradables). Les déchets biodégradables sont d’origine végétales ou animale en général, qui se décomposent grâce à d’autres organismes vivants (les décomposeurs) y compris les déchets agricoles et de l’industrie agroalimentaire et papetière.
Les déchets non biodégradables

La mauvaise gestion des déchets a d’autres conséquences :
Ø  Insalubrité des salles de classe et des cours des écoles
Ø  Environnement malsain des écoles qui peut exhaler de mauvaises odeurs, pollution d l’eau
Ø  Maladie
·         Reproduction de moustiques susceptible de produire la malaria
·         La diarrhée surtout le cholera et sa propagation
Ø  Blocage ou encombrement de canaux, des égouts et des voies d’accès
Ø  Attitude irresponsable des élèves à la protection de l’environnement : puisqu’ils ne sont pas sensibilisés pour en prendre conscience, ils auront tendance à continuer avec les mêmes pratiques chez  eux et dans les lieux publics
Ø  Pollution  de l’air et maladies en cas de brulis des matières plastiques

La quasi-totalité des élèves, écoliers et écoliers  abordés sur la question ne se montrent pas trop conscients de la nécessité d’une politique de bonne gestion des déchets dans les écoles. D’où l’importance d’une campagne de sensibilisation à ce sujet.


L’école, outre sa mission de transmission du savoir intellectuel, a incontestablement un rôle important à jouer  pour mettre en place une politique cohérente et efficace de gestion des déchets. Aussi, est-il important de  sensibiliser, éduquer tous les acteurs à de nouveaux gestes à adopter. Il faut leur inculquer les valeurs morales, les initier au civisme pour qu’ils puissent devenir des citoyens honnêtes et responsables. A l’école on doit former des citoyens.


Objectif global

Sensibiliser les élèves, les profs, et les responsables d’écoles de la ville à développer et à vulgariser la culture de la bonne gestion des déchets dans les écoles.

Objectifs spécifiques
§  Amener les responsables d’écoles à prendre des mesures appropriées à la bonne gestion des déchets : poubelle …
§  Les sensibiliser à mener une politique de réduction des déchets, les matières plastique surtout, et de réutilisation de  certains autres.
§  Amener les élèves à s’engager dans le processus de la bonne gestion des déchets dans les écoles et partout
§  Sensibiliser les élèves  présents à sensibiliser eux aussi les autres élèves



Public cible :

les responsables d’écoles – les élèves et les professeurs
Pour arriver à un résultat concret, nous pensons que chacun de ces acteurs a un rôle important à jouer.

Les responsables d’écoles : ils sont les véritables concernés en qui a trait à l’élaboration d’un plan de réduction des déchets.

Les professeurs des classes primaires surtout : ils sont tres écoutés. Une fois sensibilisés, ils peuvent facilement sensibiliser les élèves et assurer le suivi

Les élèves : ils sont les éléments  indispensables par lesquels nous devons passer pour arriver à un meilleur résultat.

Activités :

Conférence- débat sur la « gestion des déchets dans les écoles » pour faciliter la compréhension et la manière de faire du public sur la question.
Durée : 2 heures

Simulation de situation sous forme de sketch sur la problématique avec les jeunes VDF de Gros-Morne

Intervenant (conférencier) : Audalbert Norvilus, médecin vétérinaire.

Ressources utilisées et logistiques : un conférencier, vidéo projecteur, lap top, salle de conférence, sonorisation

Promotion : radio – banderoles - maillots

Résultat attendu

A la fin de la Journée de sensibilisation nous attendons que les élèves prennent leur responsabilité et qu’ils adoptent des comportements responsables, en qui concerne la bonne gestion des déchets dans leurs écoles, et que les écoles elles-mêmes aident à la mise en pratique des propositions issues de cette journée.

Slogans

·         Dans la bonne gestion des déchets, nous nous engageons !
·         Stop au gaspillage !
·         Disons non aux sacs en plastique !
·         Le suremballage, c’est du gaspillage !
·         Nap pwoteje anvironman nou !
·         Nap angaje n pou lekòl nou pwòp !
·         La pwòpte se lasante !

Conclusion

nous, jeunes du Club Vague du Futur de Gros-Morne, ayant constaté et étant conscient de la problématique  de la mauvaise gestion des déchets dans les écoles, prenons cette initiative jugée louable par les professeurs et les responsables d’écoles en vue d’arriver non seulement à avoir des écoles propres, mais aussi à les amener à s’engager dans la lutte incessante pour redonner à notre Haïti l’éclat de la perle des Antilles trop longtemps perdu sous les ordures.

Par Jonathan Vilméus,
Animateur du club VDF de Gros morne

Aucun commentaire: