mardi 27 mars 2012

Compte-rendu de la journée de sensibilisation du club de Camp-Perrin

La Journée de sensibilisation du Club VDF de Camp-Perrin a eu lieu comme prévu le samedi 24 Mars 2012. Placé sous le thème de l’environnement et ayant pour slogan « Pwoteje pye bwa pwoteje lavi », cette J.S a réuni deux cent trente-cinq (235) jeunes,  représentant treize écoles secondaires de la commune. 
Les jeunes à leur arrivée à ORE
Fixé à neuf heures devant l’Eglise Ste Anne, le départ eut lieu avec trente minutes de retard après les formalités de routine qui comprennent l’appel nominal et l’exposé des consignes ; nous sommes arrivés vers les 10h15 à la ferme de ORE (Organisation pour la Réhabilitation de l’Environnement). Là, la Directrice de ORE, Madame Mousson Finnigan nous a accueilli en personne pour d’abord souhaiter la bienvenue aux jeunes et ensuite dans un bref exposé faire l’historique de cette ONG qu’elle dirige et dont la mission consiste essentiellement à contribuer à la réhabilitation de notre environnement en proie au déboisement, à l’érosion.
Mousson Funnigan explique la mission de ORE
ORE, en effet, produit des millions de plantules par année, prépare pour le pays des tonnes de semences améliorées. Elle a attiré ensuite l’attention des jeunes sur la menace que constitue la Ravine du Sud pour Camp-Perrin et les Cayes par les tonnes d’alluvions qu’elle charrie à chaque crue. Ensuite elle a passé la parole à l’Agronome Eliassaint Magloire, Directeur technique de ORE : «  Deux choses, avait-il dit en substance, devraient préoccuper un jeune : son avenir économique, puisqu’après ses études il lui faudra apprendre un métier et se trouver un boulot pour gagner sa vie ; puis l’environnement dans lequel il va vivre, car sans un environnement sain, il ne peut se sentir bien, confortable. » 
L'agronome Eliassaint Magloire souhaitant la bienvenue aux jeunes
Puis, on est passé à la présentation des divers visiteurs et de certaines personnalités qui allaient jouer un rôle réellement important dans la réussite de cette belle journée : Anis Jean Gérard, coordonnateur de Programme  Vague du Futur, Monsieur Ignace Beauboeuf, technicien dans le domaine du reboisement qui aime tant travailler avec les jeunes et leur transmettre son savoir-faire ; les employés de ORE, qui au nombre de six, à la demande de Mme Finnigan se sont mis gracieusement à notre service ; les visiteurs du Club VDF des Cayes venus en bons voisins participer à notre J.S.

L'agronome Eberle Nazaire faisant visiter le site de ORE aux jeunes
 Les présentations finies, on a vite fait de diviser les jeunes en trois grands groupes. Tandis que le premier confié à la direction de l’agronome Eberle Nazaire de ORE effectuait une visite guidée dans la salle des machines de ORE pour faire la connaissances des divers engins utilisés dans la préparation des terres et des semences améliorées, un second groupe participait à une séance de travail sur le greffage. 

Monsieur Ignace Beauboeuf a pris le soin de leur expliquer avant tout les avantages de la technique du greffage, puis on est passé aux démonstrations. Mais où est passé le troisième groupe ? Accompagné d’un technicien de ORE, il effectuait une visite guidée dans les jardins de bambous de ORE, et faisait la connaissance des diverses variétés de cette plante ainsi que les divers usages qu’on en fait. On a fait grâce à un certain roulement que chaque groupe ait pu bénéficier des trois activités.
Ignace Beauboeuf en pleine démonstration de greffage
Après deux heures passées à la ferme de ORE, les techniciens de cette institution avaient encore envie de partager des connaissances avec les jeunes et ces derniers avaient encore des questions à leur poser, mais le moment était venu de passer à une autre phase de la JS. Il fallait aller à l’Etang Lachaux pour une séance de reboisement. 

Après environ trente  minutes de marche, les premiers groupes étaient déjà arrivés. Une vue splendide sur l’étang à environ quelques centaines de mètres d’altitude plus bas, un air pur et vivifiant ont fait oublier la fatigue. Un bref dialogue avec le propriétaire de la parcelle à reboiser. Une mise au point avec les techniciens de ORE et Monsieur Ignace Beauboeuf et hop ! Au travail ! 
Sur les hauteurs de l'étang Lachaux

Une centaine de plantules, pour la plupart des forestiers - ce terrain étant peu propice à la culture des arbres fruitiers – ont été plantés. Malheureusement un retard dans la préparation et l’acheminement du repas pour les jeunes nous a empêché de réaliser la troisième étape de cette J.S dont tout le monde est sorti malgré tout très satisfait. 
Des jeunes enthousiastes prêts à planter des arbres pour la vie!
Cette troisième étape consistait à visiter un verger de mille manguiers franciques plantés et greffés  par un des techniciens de ORE qui nous accompagnaient, Monsieur François. Homme frisant déjà la soixantaine, costaud, François a déjà guidé les jeunes de Fokal il y a quatre ans lors d’un camp réalisé à Camp-Perrin dans ce qu’il considère comme le chef-d’œuvre de sa vie. Il ne cesse de répéter : «  Mwen mèt mouri koulye, m pap regrèt. M kite anpil pou jenerasyon k ap vini yo . » Nous voulions justement par cette visite montrer aux jeunes l’impact du reboisement sur un milieu. La Journée s’est donc terminée à trois heures trente et non à deux heures comme prévu. 
Des jeunes plantant avec soin des arbres fruitiers
Le lendemain, dimanche, le club s’est réuni au collège CUC comme d’habitude. La fatigue se lisait dans les yeux. Mais la satisfaction aussi. Satisfaction d’avoir été non seulement le premier club VDF à réaliser cette expérience, mais aussi et surtout  d’avoir fait de notre mieux pour qu’elle soit un succès. En effet, malgré certaines petites failles, notamment au niveau de la gestion du temps, les participants se sont estimés à 80% satisfaits de cette journée.

Remerciements.
Le dévouement et l’engagement des Jeunes de Camp-Perrin était visible tant au niveau de la préparation qu’au niveau de la réalisation de l’activité. Nous sommes vraiment fiers d’eux en tant qu’animateurs. Mais ces qualités ne suffiraient pas à faire de ce projet une réalité. Aussi  présentons-nous nos remerciements :

1 - A la Fokal et à Droits et Démocratie pour leur précieuse contribution. Un merci spécial à Elizabeth Pierre-Louis, la directrice des programmes à FOKAL qui, lors de l’analyse du projet a suggéré que l’on fasse une activité pareille en plein air au lieu de nous enfermer dans une salle ; ce changement important n’est pas sans impact quand à ce qui a trait à la réussite de J.S. A l’infatigable Anis, qui nous a fait l’honneur ainsi que Magalie Civil du Club de Cote-Plage de participer à cette activité ;
Magalie Civil du club de Cote-Plage écoutant les explications de Nazaire
 2 - Au club des Cayes qui a envoyé sa délégation sous la direction de Jupiter et d’Yvens ;

3 - A Monsieur Yvon Toussaint, qui rêvant de faire de son terrain un site touristique dominant l’étang Lachaux s’est effectivement engagé à protéger les arbres plantés ;

4 - Nous soulignerons le précieux, voire l’indispensable apport de Mme Finnigan et l’équipe de techniciens de ORE. Sachez que la directrice de ORE a été contactée trois jours seulement avant l’événement ainsi que Monsieur Ignace Beauboeuf. Ces deux personnalités ont aidé dans la planification de l’activité par leurs conseils. 

5 - Au staff de techniciens de ORE en général. Ce sont des gens qui accomplissent de grandes actions avec tant de passion et de désintéressement. Tant qu’il existera encore des gens comme ça dans nos communautés, il nous sera permis de dire : « Il y a encore une chance pour Haïti . Ayiti pap peri ! ».
                               









Alex Sylné et Rebert Vital
Animateurs du club VDF de Camp-Perrin.

Aucun commentaire: