mercredi 20 décembre 2017

Le programme Initiative Jeunes en route vers un nouvel horizon


1.       Un plan de renouveau stratégique

Le Programme Initiative Jeunes (PIJ) de FOKAL a entrepris un processus de rénovation de son programme-phare qui est le programme de débat. Après 21 ans d’existence, il était opportun d’effectuer cette entreprise ambitieuse de transformation pour mettre le programme sur une trajectoire de renouveau.

Le programme avait effectivement besoin d’un renouvellement, impulsé par l’envie d’approfondissement de ses activités et de ses actions de ses nombreux bénéficiaires (débatteurs, coaches, juges, collaborateurs-trices réguliers et même des observateurs avisés), que viendrait supporter un nouvel engagement des différents acteurs qui y sont mobilisés.
La famille PIJ
Telle est l’ambition de ce plan stratégique que le coordonnateur du programme Initiative Jeunes a commencé à entreprendre depuis septembre 2017, et qui continuera à être mis en œuvre pour l’année à venir, suivant la métaphore d’une mission d’aventure spatiale.

1.       La plateforme de lancement et la mise à feu à Petit-Goâve

La stratégie définie pour faire aboutir ce processus s’exécute en différentes phases. Tout d’abord, elle a démarré avec le recrutement, de septembre à novembre 2017, de 8 nouveaux animateurs (4 hommes et 4 femmes) intégrés dans 6 clubs de débat des 14 qui constituent notre réseau - Gros Morne, BMC, Darbonne, Diquini, Cayes, Jérémie-, en remplacement de collaborateurs-trices dont nous avons mis fin au service envers le programme.

Ensuite, le PIJ a organisé une retraite de 3 jours, à Petit-Goâve, du 8 au 10 décembre 2017, avec les 28 animateurs et animatrices. Cette retraite constitue en fait un séminaire d’orientation, de formation et de planification qui avait pour ambition de satisfaire 4 objectifs majeurs : 10) doter les animateurs des compétences nouvelles au débat; 20) leur fournir de nouveaux outils, méthodes et plan de travail pour les aider dans leur mission, dans leur fonction et dans l’animation de leurs clubs ; 30) recréer un rapprochement et de la solidarité entre eux/elles ; 40) enfin, insuffler un nouveau dynamisme dans le réseau.
Le coordonnateur du PIJ apprend le format World Scool debating Championship
aux participant-es de la retraite
En outre, la base de lancement du programme vers ce nouvel horizon s’étend de la mission de nos  animateurs et animatrices, qu’il  a été nécessaire de leur rappeler au séminaire à Petit-Goâve, au nouveau contrat d’engagement légèrement remanié qui leur a été soumis pour signature. La mission de ces 28 éducateurs-trices bénévoles repose sur 4 objectifs fondamentaux :

1) transformer les jeunes, pour aboutir à une jeunesse responsable, empreinte de civisme, animée par l’esprit critique, grâce à la formation et la pratique du débat qui leur inculquera savoirs, savoir-faire, savoir-être, savoir-vivre cristallisé dans le vivre ensemble, la fraternité, la franche camaraderie, le partage, l’empathie et la solidarité ;

2) encadrer la jeunesse, grâce à un accompagnement adapté dans les projets d’actions, à un coaching rigoureux des débatteurs, à la fourniture de documents appropriés pour les débats ;

3) de l’engagement et de la responsabilité dans le programme dont les considérants sont notifiés dans le nouveau contrat d’engagement qu’ils ont signé ;

4) de l’obligation de résultats. Ce sera l’épreuve pour eux de combler les attentes des jeunes mobilisés dans les clubs, de satisfaire les objectifs du programme fixés par la fondation, de placer leur club sur une trajectoire de performance ou de succès dans les tournois officiels organisés par FOKAL.

Les principes de notre action étant posés et communiqués, les ressources qui vont alimenter, enrichir et booster le travail des animateurs-trices ont été données durant la retraite de Petit-Goâve.

2.       Une fusée à 3 étages  

Le moteur de propulsion de ce plan est un  système à 3 étages liés, qui comprend :
Le coordonnateur du PIJ en pleine intervention
Premièrement, la formation au nouveau format international de débat,  largement répandu en Europe et en Amérique, le World School Debating Championship (WSDC). Le coordonnateur a enseigné durant 2 jours ce nouveau format aux participant(e)s du séminaire, qui à leur tour auront à le transmettre aux jeunes débatteurs de leurs clubs respectifs. Ils l’ont expérimenté au cours d’un débat de démonstration avec 6 animateurs volontaires qui ont découvert le charme mais aussi les difficultés de ce modèle.

Loin d’abandonner le format Karl Popper que nous utilisons sans discontinuer depuis 21 ans, le WSDC, une sorte de modèle hybride entre le Karl Popper et le format parlementaire britannique, sera introduit progressivement dès 2018 dans le programme national de débat de FOKAL. Les clubs du réseau l’expérimenteront d’abord en tournoi mixte, au camp d’été 2018 ; puis il sera étendu à tous les autres tournois officiels organisés par la fondation les années à venir. Parallèlement, une campagne de formation de juges au WSDC sera menée l’an prochain dans toutes les villes d’implantation des clubs.
Elizabeth Pierre-Louis Augustin, la directrice des Programmes de FOKAL
expliquant le nouveau système de notation du débat dans le format Karl Popper
Deuxièmement, l’introduction d’un nouveau système de notation des débats Karl Popper et des débatteurs. C’est une démarche initiée par Elizabeth P-L Augustin, la directrice des Programmes de FOKAL à la suite du camp d’été de débat en juillet 2017 à Jacmel, élaborée avec le concours de la présidente de la fondation, Michèle D. Pierre-Louis et le coordonnateur du PIJ en octobre. Ce nouveau système de notation a été validé par la direction en novembre, et appris aux animateurs-trices lors du séminaire à Petit-Goâve le 8 décembre dernier, par la directrice des programmes en personne. Un document-guide de ce système de notation a été fourni à tous en support à la formation.

La coordination du PIJ a entrepris cette initiative par souci de :

a. améliorer le travail du juge de débat en lui fournissant les paramètres techniques à noter dans les discours qui fondent son verdict final ;
b. éviter toute frustration des débatteurs et des coaches, en rendant l’arbitrage plus technique afin de faire taire les critiques des uns et des autres, de réduire l’insatisfaction des coaches et le désarroi des débatteurs occasionnés par la décision des juges ;
c. améliorer la concentration du juge, le forçant par ce système à être plus attentif aux discours des débatteurs, sinon il sera incapable de noter les différents paramètres indexés. Gare aux dormeurs et aux distraits !
d. éliminer toute subjectivité dans la décision finale des juges puisque la victoire est donnée mécaniquement à l’équipe dont le total des points de ses 3 débatteurs est supérieur ;
e. satisfaire enfin les doléances des animateurs et juges portés avec vigueur par une revendication légitime de l’animatrice du club de Martissant, Jennyfer Dérosiers, dont son équipe de débatteurs s'est estimée lésée par l’ancien système, au tournoi national au Cap-Haïtien en juillet 2016.
Karl Foster Candio intervenant sur le leadership
Troisièmement, nous avons jugé opportun et nécessaire d’inculquer à nos collaborateurs-trices des méthodologies de travail éprouvées qui amélioreront leur efficacité dans la conduite de projets d’action avec les jeunes de leurs communautés et l’animation des activités régulières hebdomadaires du club, et qui également leur permettront d’anticiper et de gérer une éventuelle crise au sein de leur groupe. Le responsable communication de FOKAL, Karl Foster Candio, a réalisé une présentation au séminaire à Petit-Goâve, sur le leadership organisationnel (Leadership, organisation et action : piloter le changement).

Karl a fait, à proprement parler, une restitution adaptée d’une formation donnée par la prestigieuse université Harvard des Etats-Unis, commanditée par Open Society Foundations. Il a pu la suivre en ligne, de février à mai 2017, grâce à un financement de FOKAL. Le coordonnateur du PIJ a lui-même également bénéficié de cette formation, en présentiel à New-York,  durant une semaine intensive, en Aout 2016 [Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien https://vaguedufutur.blogspot.com/2016/09/les-organisations-communautaires.html?q=leadership+et+organisation ]

L’intervention de Karl visait à fournir aux animateurs-trices les outils méthodologiques et la démarche à suivre pour qu’ils puissent être en mesure d’atteindre un objectif orienté vers le changement. Leur terrain d’expérimentation sera l’encadrement des jeunes de leurs clubs respectifs, lancés chacun dans un projet d’action de sensibilisation sur les droits humains dans leur communauté. Cette initiative verra sa première réalisation, en janvier 2018, à Fond Parisien.
Match d'exhibition de débat dans le format WSDC
Le leadership comportemental a été l’objet d’une deuxième présentation effectuée par le coordonnateur du PIJ qui leur a fourni une méthode (d'organisation) de travail et des règles de conduite pour inspirer l’exemple aux jeunes, et des règles de base pour bien remplir leur fonction et inspirer la confiance aux membres du club.

3.       Le lancement pour une mise en orbite

Une feuille de route pour l'année 2018 leur a été remise. C'est un outil de travail qui fixe les ambitions et les orientations du programme pour l’année, (plus d’activités de débats, plus de bénéficiaires, plus de visibilité), dresse les échéances des grands rendez-vous de débats (tournois local, régional et national), établit un protocole de communication dans le réseau, fournit des méthodologies des actions à entreprendre (recrutement, formations), et instruit sur le pilote d’évaluation des clubs selon 7 critères objectifs.

Des outils de travail leur ont été également remis tels que un kit de documentations, comprenant des documents-guide de formation, de gestion du club, un mini routeur wifi pour chaque club pour faciliter l’accès et la disponibilité internet pour les recherches d’information lors de la préparation des débats, pour amplifier la communication dans le réseau, d’autres matériels de travail : clipboard, polos d’identification des animateurs quand ils/elles visitent les établissements scolaires aux fins de promotion du programme.
les animateurs recevant leur mini routeur 4G internet
Les moyens de communication déjà à leur disposition pour interagir dans le programme (blog, page FB, groupe WhatsApp) ont été renforcés et les dispositifs financiers (subventions mensuelles du club et gratifications des animateurs revues à la hausse) optimisés afin de pousser les moteurs d’activités des clubs à un meilleur rendement.

4.       La trajectoire et les points de rendez-vous

L’année 2018, FOKAL veut mettre le programme de débat sur une trajectoire d’activités et d’actions qui vise à augmenter le nombre de jeunes bénéficiaires lors des recrutements, à accroitre davantage l’expérience des jeunes grace aux exercices et compétitions de débat divers, et à donner plus de visibilité aux clubs grâce à leurs initiatives propres.

Pour atteindre ce résultat, le PIJ va insister désormais davantage sur le caractère obligatoire des  tournois de débat locaux (compétitions organisées dans les clubs localement), apportera des améliorations aux 2 tournois régionaux (celui du grand Sud et celui de l’Ouest) en tenant compte des suggestions des animateurs-trices, encouragera et soutiendra les compétitions interscolaires organisées par les clubs qui le veulent, dans leurs communautés.

Le camp annuel d’été de débat, le plus grand rendez-vous du PIJ, subira lui aussi un lifting important dans son organisation - elle sera menée conjointement avec le Programme d’Education Citoyenne (PEC) de FOKAL-, dans les critères et conditions de participation révisés pour éviter les choix de complaisance de jeunes par les animateurs et permettre une meilleure rotation des débatteurs des clubs, et dans l’aménagement des activités qui y seront programmées.
Carine Schermann (Programme Education Citoyenne)
faisant un atelier sur les droits humains
Enfin, les journées d’action de sensibilisation sur les droits humains constituent une activité-phare qui sera réalisée par chaque club dans sa communauté, sur une période de 2 ans. Elles seraont exécutées selon un calendrier et un ordre de préséance déterminé à partir de la sélection des projets les plus originaux, sous le leadership du PEC de FOKAL et d’Avocats Sans Frontières Canada. Les prochains rendez-vous pour ces journées sont fixés au mois de janvier et mars 2018, respectivement à Fond Parisien, à Gros Morne et aux Cayes.

5.       Le voyage final : un pari pour l’avenir

Tout ce remue-ménage et remue-méninges dans le programme de débat aboutiront à trois projets majeurs, à court, moyen et long terme :
Alfred Désir (Christ-Roi) partageant une initiative de son club
1. A court terme, la création d’une base de données relationnelles pour le PIJ, dont l’objectif est de disposer en permanence d’informations structurées, et mises à jour de manière récurrente, sur tous les acteurs-cible du programme (animateurs, débatteurs, juges). Ce projet est parti de 3 besoins majeurs de la coordination du PIJ et de l’administration de la fondation :

-   se procurer rapidement des informations organisées, relatives aux 14 clubs du réseau, aux différents événements du programme et aux différents membres des clubs
-    transformer ces informations en outils opérationnels : outil de recherche, outil d’évaluation; outil de gestion ; outil d’archivage ou de mémoire
-  élaborer des statistiques, des infographies pour informer le public et les partenaires de FOKAL

La mise en œuvre de ce projet démarrera en janvier 2018, et va de la conception de la base de données jusqu’à son implémentation, en passant par la saisie de toutes les données sur une période de 6 mois et une période d’expérimentation et de rodage du dispositif.

2. A moyen terme, le retour d’Haiti dans les compétitions internationales de débat. Après une absence de 4 ans dans ces tournois mondiaux, organisés régulièrement par International Debate Education Association (IDEA), organisation néerlandaise de débat dont FOKAL est membre, nos jeunes débatteurs vont revenir dans ces tournois et pouvoir affronter à nouveau leurs camarades du monde entier.

Trois jeunes des 2 sexes, issus de 3 clubs de la capitale (Santo, Christ-Roi et Cote-Plage), ont été sélectionnés pour participer au tournoi panaméricain de débat, PanAms  2018, qui aura lieu du 12 au 20 février 2018, à Lima au Pérou. Ces jeunes sont en pleine préparation depuis octobre 2017 et sont coachés par Magalie Civil, l’animatrice du club de Cote-Plage. Alex Sylné, l’animateur du club de Gros Morne accompagnera la délégation conduite par le coordonnateur du PIJ.

3. A long terme, un projet de tournoi international de débat en 2019 en Haiti est en pleine réflexion à FOKAL. L’idée suit de plus en plus son cours et le PIJ travaille à le faire aboutir, donc à le concrétiser. Nos différents partenaires nationaux et internationaux seront mis à contribution. Nous serons bien inspirés de l’expérience du programme Bibliothèque de FOKAL qui a organisé 2 colloques internationaux en Haiti au cours de ces 4 dernières années, et de nos participations antérieures aux forums jeunesse en Europe.
Fraternisation entre animateurs
Conclusion

Le plan d’amélioration, plus exactement du renouveau du programme de débat de FOKAL est définitivement en marche. Il est mené dans le but premier de satisfaire les jeunes qui sont ou qui seront à l’avenir engagés dans les clubs de notre réseau. Néanmoins, parents et éducateurs trouveront dans ce programme un formidable outil qui améliore les capacités de leurs enfants et leurs élèves. Nous ferons en sorte que les jeunes y trouvent le moyen d’apprendre, de se divertir et de s’épanouir.

Les perspectives sont dégagées, Le processus de transformation est sur le pas de tir.

Bienvenue à bord !

Jean-Gérard Anis
Coordonnateur du Programme Initiative Jeunes
FOKAL  - Open Society Foundation Haiti

20 Décembre 2017

Aucun commentaire: