mardi 26 avril 2016

Jacmel, champion!

Le club de Jacmel est devenu, dimanche 24 avril 2016 à Torbeck, le nouveau champion du tournoi régional de débat. Son équipe formée de Brunet BLAISE, Anizabelle SANON et de Marcorel NOEL, a mené en tête le tournoi régional de débat du grand Sud, remportant tous ses matches, joués contre des adversaires qui prétendaient tout aussi bien au titre. C’est un fait et une performance assez rare pour une équipe dans un tournoi de débat qui mérite justement d’être souligné.
De g à d, Brunet Blaise, Marcorel Noel, Anizabelle Sanon,
et le coach de Jacmel, Reginald Raymond-Fils 
Marcorel NOEL a été sacré Meilleur débatteur de cette compétition, tant sa performance a impressionné les juges, les coaches d’autres équipes et autres observateurs qui ont assisté au concours. Un coup double donc pour Jacmel qui a effectué un parcours sans faute à la 3ème édition du tournoi régional du grand Sud.

Le tournoi régional, une étape obligée du tournoi national

Ces concours régionaux (celui du grand Sud et celui dans l’Ouest), parallèlement aux tournois locaux organisés par les clubs eux-mêmes, constituent désormais une sorte de phase éliminatoire, qualifiant directement les 2 finalistes de chaque épreuve régionale pour la phase finale du tournoi national, en juillet prochain, au camp d’été.  
Le camp se concentrera davantage sur un tournoi à équipe mixtes (les débatteurs seront mélangés dans des équipes, indépendamment de leur club). Le tournoi national se limitera alors à un mini-tournoi entre les 4 finalistes des 2 tournois régionaux (une demi-finale + 1 finale). Ce mini-tournoi consacrera le club Champion national de débat pour l’année 2016.

Des débatteurs très investis, plus engagés

Six équipes se sont affrontées à ce tournoi régional du sud. 34 débatteurs, dont 8 filles, venus de 6 clubs (Jérémie Cayes, Camp-Perrin, Jacmel, Darbonne, Diquini). 12 matches ont été joués, 3 par round, arbitrés par un total de 13 juges, dont 6 coaches accompagnateurs des équipes et 7 juges formés par FOKAL.

D’autres jeunes des clubs des Cayes et de Camp-Perrin étaient venus spécialement soutenir leur équipe et apprendre du même coup du débat en compétition, et satisfaire leur curiosité de connaitre d’autres jeunes dans ce programme de FOKAL.

Il y a eu 2 sujets à débattre sur le thème: « Quand la démocratie est en danger… ». L’énoncé du premier est le suivant : «La seule forme de légitimité du pouvoir politique est à travers des élections», et le deuxième : «Palman ayisyen an ta dwe genyen yon sèl chanm».
La ferveur des jeunes à débattre a été impressionnante. Certainement, le nouvel enjeu du tournoi régional a été déterminant, puisque cette compétition n’est plus dorénavant un tour-noi de chauffe avant le tournoi régional, mais une épreuve de qualification à une étape finale. Ce système porte les débatteurs à s’investir davantage dans la préparation du tournoi, et à s’engager plus pour représenter leur club dans la compétition.

Jacmel, un club qui monte, monte…

Le club de Jacmel s’est beaucoup transformé depuis un an, grâce aux efforts conjugués de ces 2 animateurs Bettina Perono et Réginald Raymond-Fils. Ils ont entrepris une transformation profonde du club, en augmentant les heures de réunion (passant de 2h à 4 h sur 2 jours), en multipliant les exercices de débat, en restant à l’écoute des jeunes pour leur fournir un accompagnement précis et utile.

Ils ont renforcé la formation des jeunes au débat, en se concentrant en profondeur sur les rôles des orateurs, l’analyse d’un énoncé de débat, la recherche documentaire, l’utilisation optimale des supports. Effectivement, il est à remarquer que les débatteurs de l’équipe maîtrisaient parfaitement leur rôle, et ont délivré une excellente performance qui a forcé l’admiration de plus d’un, même de leurs adversaires.

Anizabelle Sanon est excellente comme 3e intervenante. De l’avis des juges ayant arbitré ses matches, elle a très bien effectué la synthèse des débats, et a été capable d’identifier les points de clash des argumentations, de pointer les faiblesses des réfutations de l’adversaire et de poser l’enjeu du match.

Son coéquipier, Marcorel Noel, a excellé à réfuter les arguments de ses adversaires, et à reconstruire ceux des siens. Il est très cohérent dans son discours, garde son sang-froid en répondant aux questions sans se départir et n’a pas peur d’aller à l’affrontement. Il a maîtrisé généralement bien les 2 sujets.

Brunet Blaise, plus en verve que les  2 autres, a posé généralement de très bonnes questions qui ont surpris ses adversaires (et les observateurs) plus d’une fois. Il a de la suite dans ses questions et ses idées. Il est un excellent orateur, bien qu’il lui faille travailler un ton agressif parfois.


A situation inédite, solution originale

Une situation inédite est survenue dans le tournoi : il n’y a pas eu de finale. En vertu du fait que l’équipe de Jacmel a gagné ses 4 matches, elle a été sacrée d’office, par décision finale, Champion 2016 du tournoi régional du grand Sud.

C’est une décision collective partagée et assumée par six coaches des clubs engagés dans la compétition. Le club de Jacmel a été automatiquement qualifié pour la phase finale du tournoi national en juillet 2016, au camp d’été. Cette décision originale fera jurisprudence dans toute situation semblable qui se reproduirait dans les autres compétitions régionales à venir.
L'équipe du club de débat de Diquini
Le club de Diquini est également qualifié pour la phase finale du tournoi national. Son équipe a gagné 3 matches sur 4, comme l’équipe de Camp-Perrin mais qu’elle avait battu dans un précédent duel dans ce concours régional. Ce qui a valu à Diquini d’accéder directement à la phase finale. Dans le cas contraire, il y aurait un duel entre ces 2 équipes pour les départager.

La stratégie gagnante au débat

Selon Réginald Raymond-Fils, coach du club de Jacmel, les débatteurs fournissent une meilleure performance, font un meilleur travail d’équipe, si le/la jeune n’est pas dépendante des arguments que son coach lui auraient préparés, pour ne pas dire dictés. Le débatteur ressent cela comme une pression de son coach, l’empêchant d’exercer librement son esprit critique et son talent.

C’est peut-être l’erreur que des coaches continuent de commettre. Mais, c’est la sage décision des coaches de Jacmel de laisser leurs débatteurs la liberté d’élaborer seuls leurs arguments. Cela a été certainement leur stratégie gagnante. Nouvèl pa chay !
FOKAL adresse ses vives félicitations aux 3 débatteurs de l’équipe championne ainsi que leurs coaches pour ce résultat remarquable. Bravo à Marcorel Noel pour cette distinction amplement méritée de Meilleur débatteur ! Félicitations également à l’équipe de Diquini pour sa qualification !

Jean-Gérard Anis
Coordonnateur du Progranmme Initiative Jeunes
FOKAL – OSF Haiti



Le programme de débat célèbre cette année ses 20 ans 

Aucun commentaire: