samedi 19 septembre 2009

DPF: Foire aux questions

LE DÉBAT PUBLIC FORUM 

Le Crossfire

Q Qu’est-ce que le « Crossfire » ou « Jeu de Q/R »?
R Deux débatteurs sont debout sur l’estrade. Mais la 1ère question doit être posée par l’adversaire de l’orateur qui vient juste d’intervenir. Après que sa question eut obtenu réponse, l’autre débatteur peut lui poser une question. Les débatteurs restent debout durant le Crossfire.

Q Cela ne risque-t-il pas de créer la confusion ?
R Comme les élèves pratiquent le format, ils apprendront des leçons très utiles : qu’un défenseur peut être plus efficace avec de bonnes réponses qu’en posant des questions ; que les bonnes questions doivent être brèves ; que les réponses d’obstruction seront mises à nu ; que la grossièreté sera pénalisée par les juges.

Q Est-ce que les débatteurs n’abuseront pas de ce format ?
R Non, s’ils veulent gagner. Les juges adultes de la communauté auront à utiliser un bulletin de vote qui exige que les questions soient « brèves » et les réponses portent sur « un point ». Les contestataires seront pénalisés pour impolitesse et une mauvaise communication.

Q Qu’est-ce que le « Grand Crossfire » ?
R Tous les 4 débatteurs sont en train d’interagir les uns avec les questions des autres. C’est un véritable test pour mesurer le travail d’équipe. La 1ère question est posée par l’équipe qui a le 1er discours sommaire à l’équipe qui a le dernier discours sommaire. Après cela, n’importe quel débatteur peut poser une question ou répondre. Les débatteurs doivent être assis pour le Grand Crossfire.

Q Est-ce que le juge ne pose jamais de questions ?
R Ceci n’est pas une pratique courante.

Q Je suis toujours inquiet que les périodes de Crossfire soient des « Tours de Babel ».
R Le juge est le président du match et peut arrêter n’importe quel Crossfire qui dérive. La plupart des débatteurs apprendront que les coupures intempestives, les éclats de voix et les grossièretés sont contre-productives.

Le Final Focus ou Dernier Coup

Q Qu’est-ce que le « final focus » ou « Dernier coup » ?
R Le « Final focus » est une persuasive répétition finale de pourquoi votre équipe a gagné le débat. Ce discours pourrait commencer ainsi : « Juge, voici pourquoi vous devriez voter pour notre position ». Le Final focus entraîne les élèves à choisir ce qui est vital pour faire la décision en leur faveur. Le Final focus doit être basé sur les arguments et les points évoqués auparavant dans le débat. De nouveaux arguments donnés dans le final focus seront ignorés par le juge.

Les discours sommaires

Q Est-ce que le discours sommaire et la réfutation sont la même chose ?
R Oui. Chaque équipe devrait résumer les arguments-clés qui lui donneront la victoire, et réfute les arguments les plus importants qui peuvent la perdre.

Q Peut-on présenter une nouvelle information au cours du discours sommaires ou du Final Focus ?
R Oui. Des faits, des opinions, des statistiques, des évidences de toutes sortes sont autorisés et sont bienvenus pour faire avancer le débat. Par contre, de nouveaux arguments introduits dans les discours sommaires et Final focus sont interdits. Une réponse en réponse à un argument présenté auparavant par la position adverse n’est pas un nouvel argument.


International Debate Education Association (IDEA)/FOKAL © Tous droits réservés.

Aucun commentaire: