mardi 1 septembre 2009

Rapport du camp d'été 2009

PROJET VAGUE DU FUTUR

Camp d’été 2009

Laborde, Cayes, 27- 31 juillet 2009



RAPPORT DES ACTIVITÉS


Préparé et rédigé par Jean-Gérard ANIS, Coordonnateur du projet
Port-au-Prince, le 10 Aout 2009

I. GENERALITES

Date : du 27 au 31 juillet 2009
Lieu : Laborde, Cayes
Centre des activités : Campus de la Caritas
Nb de clubs participants : 13
Nb de personnes : 89

Activités : 6
- Tournoi de débat
- Conférences et ateliers de réflexion
- Excursion écologique
- Excursion touristique
- Divertissements
- Sport

Financement : Droits et Démocratie, Haïti
Planification : M Jean-Gérard ANIS



II. ORGANISATION ET LOGISTIQUE

Planification du camp
Ce camp national, qui a pris moins d’un mois de préparation, a été une initiative de Fokal. Vingt jours auparavant, soit le vendredi 10 juillet 2009, le coordonnateur s’est rendu en voiture sur la zone prévue pour le camp, le campus de l’organisation appelée Développement Chrétien Communautaire Haïtien (DCCH) de la Caritas, à Laborde à 8 kms des Cayes, pour les raisons suivantes:
- visiter le site et voir les commodités offertes
- prendre contact avec les responsables pour les réservations et les formalités administratives d’usage
- connaitre les dispositions à prendre pour la planification


Laborde a été choisi parmi deux autres sites (Bergeaud à 6 kms de l’entrée des Cayes et le camping des Orangers à Jacmel) du fait que c’est une commune du sud d’Haïti qui remplit toutes les conditions idéales, conformes aux activités prévues, pour que ce camp soit une réussite :

- conditions de sécurité : c’est une zone du pays qui ne souffre pas de problèmes d’insécurité. Les activités de banditisme y sont quasiment nulles ou inconnues, et le campus de la Caritas est sécurisé. Le site est tout proche d’une base de la Minustah, ce qui n’est pas à négliger.

- conditions de logistique : c’est un site paisible, baignant dans une végétation tropicale humide, et pourvue de l’électricité toute la journée. De plus Laborde offre un choix de sites riches en histoire et en découvertes pour faire du tourisme.

Le campus de la Caritas où on a été, est situé à 10 minutes de voiture de la ville des Cayes. C’est un centre d’hébergement prévu pour ce genre d’événement, avec une grande capacité d’accueil, constitué de plusieurs bâtiments construits sur le domaine, pourvu de confort moderne et d’importantes facilités : des chambres doubles, triples et quadruples lits dotés de ventilateurs, avec toilettes intérieures, un bâtiment central avec 2 grandes salles de réunions au rez-de-chaussée, 1 immense salle de conférence d’une capacité de 250 personnes, l’accès Internet permanent par wifi, un vaste terrain de sport.

- conditions de circonstance : Laborde est à proximité des Cayes et de Camp-Perrin, deux villes où sont implantés un groupe Vague du futur. Ainsi on a pu compter sur les animateurs locaux de ces groupes pour faciliter la planification, de nos activités et nos déplacements prévus.


Participation
Le nombre de groupes ayant participé au séminaire est au nombre de 13 (le groupe du Cap-Haitien était absent); 7 sont issus des villes de province, 6 de la capitale. Ce sont :
- Le groupe Vague du Futur de Jacmel, du département du Sud-est
- Le groupe Vague du Futur des Cayes, du département du Sud
- Le groupe Vague du Futur de Camp-Perrin, du département du Sud
- Le groupe Vague du Futur de Jérémie, dans le département de la Grand Anse
- Le groupe Vague du Futur de Léogane-Darbonne, du département de l’Ouest
- Le groupe Vague du Futur de Fonds Parisien, du département de l’Ouest
- Le groupe Vague du Futur de Gros Morne, du département de l’Artibonite
- Les groupes Vague du Futur de la région métropolitaine de P-au-P, Ouest
▪ Mon Repos, banlieue sud de P-au-P
▪ Cote-Plage, banlieue sud de P-au-P
▪ Martissant, banlieue proche de P-au-P
▪ Centre-ville de P-au-P
▪ Christ-Roi, banlieue nord-est de P-au-P
▪ Santo, banlieue nord de la capitale

Chaque délégation était composée idéalement de 4 jeunes des deux sexes et 2 animateurs/trices. Pour pourvoir au remplacement des 6 Capois absents au camp, certains groupes ont vu leur effectif augmenter d’un nouveau membre, tels que les groupes de Santo, de Fonds Parisien, des Cayes, de Camp-Perrin, de BMC, de Cote-Plage. 3 animateurs/trices ne pouvaient pas faire le déplacement avec nous pour des raisons tout à fait justifiées. On les a aussi remplacés, un par l’animateur de réserve de son groupe, les deux autres par des jeunes issus de leur groupe.

Au total, il y avait un effectif de 31 filles et 58 garçons (animateurs et intervenants extérieurs inclus) au camp. Un formateur de Droits et Démocratie, le directeur national du bureau national de l’Action Civique rémunérés, un responsable de FOKAL ont été sollicités pour des interventions sur des sujets tels que la responsabilité individuelle et le vivre ensemble, la préparation d’une campagne de sensibilisation, les objectifs et les grandes lignes de la préparation d’une campagne de plaidoyer, sur la préparation et la gestion d’un budget.

Une formatrice-juge pour le mini-tournoi de débat, un moniteur sportif ont complété le groupe.

La programmation du camp d’été, a été envoyée par mail à tous les animateurs et animatrices du projet (voir Annexe A du rapport). L’agenda des activités du camp a suivi une modification au cours de notre séjour du fait qu’un des intervenants externes a du rentrer précipitamment à Port-au-Prince pour affaires, et qu’un autre est arrivé un jour après celui où on l’attendait. Donc, l’heure de sa présentation du premier a été avancée, celle de l’autre reculée, ce qui a causé le décalage de tous les autres.


Conditions de transport
Un gros bus de Camp-Perrin desservant la capitale a été affrété pour le transport aller-retour des participants de P-au-P jusqu’au site de Laborde aux Cayes. Le point de départ a été l’immeuble de FOKAL à P-au-P, et le voyage a eu lieu le jeudi 27 juillet, à 8h am. L’arrivée à Laborde était aux environs 13h. Le trajet a duré près de 5h, à cause des multiples pauses sur la route.
Les délégations venant de Gros-Morne, de Fonds parisien, et de Jacmel sont venus nous retrouver au point de départ à FOKAL.
Les participants des Cayes, de Camp-Perrin et de Jérémie se sont rendus par leurs propres moyens sur le site du camp où ils ont attendus leurs camarades arrivant de Port-au-Prince.
Trois bus de l’antenne locale de la Compagnie de transport public « Dignité » ont été également affrétés, mercredi 29 juillet, pour le transport des participants durant les visites touristiques des villes de Camp-Perrin et des Cayes.



Conditions d’hébergement
Les jeunes ont été répartis par genre dans les chambres, mais en prenant soin de les mélanger en fonction de leur provenance géographique, dans le but de faciliter les échanges et les rapprochements entre eux. Chaque chambre contenait soit 2 soit 3 soit 4 jeunes, en fonction du nombre de lits dans de la chambre. Les animateurs et intervenants ont été mis ensemble dans des chambres à part.
Un bémol cependant: le service de chambre n’est pas au point. C’étaient aux occupants de la chambre de faire le ménage. L’alimentation en eau donnait parfois des ratés gênants et le verrouillage des portes était défaillant pour certaines chambres.



Conditions de restauration

3 repas sont servis chaque jour :
- le petit déjeuner (dès 7ham)
- le déjeuner (à 13h)
- le souper (dès 19h)
Chacun de ces repas est servi sous forme de buffet copieux avec différents menus et jus naturel.
Seul hic : la nourriture est peu variée, pas assez abondante même si tout le monde a pu manger correctement, et le service est assez poussif. On s’est plaint à plusieurs reprises auprès de la cuisinière en chef pour les retards répétés dans le service.



III. LES ACTIVITÉS

Il y a eu au cours de ce camp 6 types d’activités réparties en ordre d’importance.

Activité 1 : Interventions et ateliers de réflexion (du lundi 27 au mercredi 29 juillet 2009)
Quatre interventions ont marqué cette activité durant 4 jours.
La première a été assurée M. Jean-Marie Pierre, le directeur du Bureau national de l’Action civique. Elle a porté sur une présentation interactive avec les jeunes: « Comment concilier responsabilité individuelle et collaboration avec autrui pour mieux vivre ensemble ? » Un échange fructueux de questions et réponses s’est établi entre lui et ses auditeurs qui demandent à avoir des réponses par écrit à leurs questions, même après le camp.


La deuxième intervention consistait en une restitution des différents travaux de réflexion engagés par chaque groupe pendant le mois de juillet sur les thématiques suivantes :
1. Qu’est-ce qu’un jeune ?
2. Quels sont les droits et les devoirs du citoyen ?
3. Quelles relations les jeunes entretiennent-ils avec les enfants, les adultes et les personnes âgées ?
De ces travaux, deux attentes devaient être exprimées : un sujet à mobiliser pour la journée de sensibilisation ; une proposition de loi à faire promulguer, les deux issus de chaque thématique traitée. Le coordonnateur, Jean-Gérard Anis, menait les débats et analysait les faiblesses et les points forts de chaque proposition, avec les commentaires avisés de Jean-Marie Pierre.

La troisième intervention a été faite par M. François Démézier, formateur et agent de suivi à Droits et Démocratie, Haïti. Elle consistait en une présentation sur POWERPOINT, projetée sur grand écran, d’un guide pédagogique sur la préparation d’une campagne de sensibilisation. Cette intervention a été suivie d’une simulation de planification d’une journée de sensibilisation avec 13 participants comme groupe-témoin et le reste des campeurs constitué en communauté-cible, avec atelier de préparation, enquête d’opinion et recherche d’information dans la communauté-cible et restitution par un membre du groupe-témoin. Le thème de sensibilisation choisi a été : « La grossesse précoce chez des jeunes filles dans une communauté ».


La quatrième intervention est assurée encore une fois par M. François Démézier. Elle consistait en une présentation sur POWERPOINT, projetée sur grand écran, d’un guide pédagogique sur les objectifs et les grandes lignes d’une campagne de plaidoyer. Cette intervention a suscité de nombreuses questions et soulevé de grandes attentes pour la suite du projet.


La quatrième intervention a été assurée en partie par le coordonnateur et par M. Real Chérizard, un des administrateurs de programme à FOKAL. La première partie concernait la préparation du budget de la journée de sensibilisation et la ventilation des dépenses à cette occasion. La deuxième partie de l’intervention portait sur la présentation et la gestion d’un budget en général.


Activité 2 : Activités de débat (jeudi 30 juillet 2009)
L’avant-dernière journée du camp, jeudi 30 juillet, a été entièrement consacrée aux activités de débat.
Elle a débuté par une intervention du coordonnateur, Jean-Gérard Anis, sur le rôle du débat dans la démocratie, sur les opportunités que cet exercice apporte aux jeunes puis sur une explication du format de débat Karl Popper qui sera utilisé pour le tournoi de la journée.
Ensuite on a enchainé avec un brainstorming sur le sujet du débat : Le baccalauréat haïtien devrait être supprimé. Chacun était invité à y donner leurs impressions, idées et points de vue : échange fructueux, riche et enthousiasmant qui a permis aux débatteurs du tournoi de recueillir des matériaux pour préparer leur argumentation pour le mini tournoi qui a lieu 2 h après cette séance de brainstorming.
Quatre (4) équipes mixtes composées chacune de 3 jeunes issus de villes différentes, se sont affrontées entre elles autour de la résolution suivante :

« Le baccalauréat haïtien devrait être supprimé. »

Entre-temps, un match d’exhibition s’est déroulé entre 2 équipes mixtes d’animateurs, sur la résolution suivante :
« Le football professionnel est devenu un sport dénaturé. »


Ce match d’exhibition avait pour but de faire découvrir aux participants, particulièrement les jeunes, le format de débat qu’ils auront à expérimenter dans leurs groupes au cours des 4 ans du projet, et de donner à des animateurs l’occasion de s’exercer à ce format après la formation subie lors du séminaire d’orientation à FOKAL, du 6 au 8 juillet 2009.


Vers la mi-journée, un mini tournoi entre 4 équipes mixtes (les débatteurs ne sont pas issus d’un même groupe Vague du futur, et chaque équipe était constituée d’1 fille et de 2 garçons) s’est déroulé en 3 tours. Le format de débat Karl Popper a été retenu pour ce tournoi. Un total de 5 matches a été joué durant cette journée. 3 juges ont eu à arbitrer ces matches : 1 juge par match aux 2 premiers tours, 3 juges pour la finale. Les matchs ont été joués dans deux salles différentes du complexe récréatif du campus de la Caritas. La finale a opposé les 2 équipes gagnantes des matches des 2 tours précédents.


Après les commentaires d’usage des 3 juges sur le déroulement du match, des lots d’ouvrages haïtiens, donnés gracieusement par FOKAL, ont été remis aux 2 équipes finalistes, et au meilleur débatteur du tournoi.



Activité 3 : Expériences-Découvertes (mercredi 29 juillet)
A bord de 3 autobus de la compagnie nationale DIYITE, loués pour l’occasion, les campeurs ont vécu une demi-journée de détente mais riche en découvertes, pour leur plus grande joie. Au cours de cette tournée, tous les campeurs indistinctement portaient un képi et un T-shirt estampillé « Vague du futur/ Eté 2009 » et frappé des logos de FOKAL et de Droits et Démocratie, comme en témoignent les clichés ci-dessous.


3.1. Excursion touristique à Camp-Perrin
Tous les participants ont eu à découvrir la petite ville de Camp-Perrin, particulièrement le domaine du collège congréganiste de Mazenod, où sont scolarisés bon nombre de jeunes du groupe Vague du futur de Camp-Perrin. C’était une manière pour les campeurs de se familiariser avec l’environnement de leurs camarades, par-delà le coté touristique. Les 2 animateurs et les 5 jeunes du groupe de Camp-Perrin ont servi de guides à leurs camarades au cours de la visite.


3.2. Découverte écologique à Bergeaud
Les participants ont joui d’une grande journée de découverte d’un jardin botanique en pleine construction à Bergeaud, une section communale des Cayes.
Ils ont pu visiter ce beau site naturel protégé accompagné d’un guide, en la personne de la responsable du jardin, l’agronome Florence François, qui leur a fait découvrir les charmes de ce vaste domaine et les différentes plantes et arbres exotiques qui le composent. Ils ont pu aussi bénéficier des explications de l’agronome responsable du projet, M Théogène, sur l’origine, les objectifs et les retombées de cette initiative écologique, dont FOKAL (à notre grande surprise !) est partenaire.


3.3. Découverte de la ville des Cayes
Après la visite du jardin botanique, vers les 18h, on a repris les bus pour nous diriger vers la ville des Cayes, bouillonnante de vie et de motocyclettes, le principal moyen transport à l’intérieur de la ville. On a sillonné les rues de la ville pour nous achever notre tournée sur la place centrale au centre-ville.


Là, ils ont expérimenté le Speakers’ corner, un exercice d’expression libre (issu de l’Angleterre du XIXe siècle, devenue aujourd’hui l’une des principales attractions touristiques de Hyde Park à Londres), sur la grande place principale de la ville des Cayes. Le Speakers’ corner consiste à offrir à quiconque le désire de s’exprimer publiquement et librement sur le sujet de son choix. Dans notre cas, les sujets ont été limités aux thématiques adoptées lors du séminaire de réflexion sur la problématique des jeunes, en mai dernier à FOKAL, à P-au-P. Un franc succès !


L’assistance formée de badauds de la ville que les jeunes en est sortie satisfait de cet exercice. Vu le nombre de speakers qui s’étaient enregistrés, et le peu de temps qui nous restait avant de rentrer à notre base, nous avons dû mettre fin à l’exercice au grand dam de plus d’un. Néanmoins, les speakers qui n’ont pas eu la chance de s’exprimer pourront toujours voir leur discours être publié sur le blog du projet http://vaguedufutur.blogspot.com, aussitôt qu’ils l’auront posté au coordonnateur.


Activité 4 : Gymnastique matinale et sport collectif (du mardi 28 au jeudi 30 juillet)
Tous les matins, dès 5h30 du matin au réveil, une séance de gymnastique sportive et relaxation au rythme de la musique, assurée par M. Robenson Sanon, est donnée à tous les participants. Etirements, sauts, courses, concentration et relaxation ont été les mouvements auxquels tout le monde a dû se plier de bon cœur. Cela a fait beaucoup de bien à tous, au vu des longues journées éreintantes de travail.



Après la séance de sport rythmique, des garçons ont improvisé un match de football avec des équipes créés ipso facto tandis que des filles s’adonnaient au saut à la corde. Ambiance bon enfant, émaillée de cris, d’applaudissements, de vivats et de plaisanteries.


Activité 5 : Divertissements (mardi 28 au jeudi 30 juillet)
Un premier divertissement consiste en projections de film (mardi28 et mercredi29). Deux (2) films au total ont été projetés : Le Dictateur de Charlie Chaplin, et The Great debaters, On a utilisé un vidéoprojecteur que les responsables de la Caritas ont mis à notre disposition pour cela.
Un deuxième divertissement consiste en des sérénades la nuit avant le coucher. Sur une galerie d’un des bâtiments du campus, les jeunes s’adonnèrent à des tours de chants accompagnés d’une guitare.


Un troisième divertissement a été la fête de clôture, dans la soirée du 30 juillet. Les filles comme les garçons joliment vêtus s’étaient préparés pour l’occasion. Après un copieux buffet avec au dessert 2 grands gâteaux de fruit renversé, on a enchainé avec la finale du mini tournoi de débat.


Ensuite, place au spectacle ! Tours de chants, récitation de poésies, sketches, blagues, chorégraphies, remise des primes aux gagnants du débat, discours de remerciement des responsables, ont égayé la soirée. A la fin s’en est suivi le bal, avec 2 animateurs qui se sont transformés en DJ pour l’occasion. Le bal s’est terminé aux environs d’1h du matin.

IV. CLOTURE DU CAMP ET EVALUATION

Le vendredi 31 juillet, dès 8ham, après le petit déjeuner, c’était l’heure de levée du camp et du voyage-retour pour les jeunes et animateurs de regagner la capitale.
Le coordonnateur a effectué un dernier briefing avec les participants, ce pour remercier les animateurs et animatrices pour leur collaboration, les intervenants extérieurs, les responsables du campus, pour faire remplir les feuilles d’évaluation du camp par chacun, et enfin pour donner les dernières recommandations pour l’après-camp.


Ce camp a été l’occasion pour la coordination du projet Vague du futur :
- de favoriser la mixité sociale des jeunes d’origine sociale et géographique différente ;
- de renforcer des liens et des engagements des participants avec le projet ;
- de créer une synergie et une concurrence d’idées exploitables pour les activités futures durant cette première année du projet ;
- de préparer les jeunes à l’expérience du débat ;
- d’approfondir les thématiques de travail adoptées pour l’année 1 du projet.

Les jeunes et les animateurs ont vécu une expérience éreintante, enrichissante, et divertissante, selon des témoignages (voir chapitre V. Témoignages). Ils manifestent clairement le désir de poursuivre dans ce programme, et souhaitent vivement le renouvellement d’une telle expérience.
Ce camp a été pour beaucoup de jeunes la première expérience de vie communautaire, loin de chez eux, avec des jeunes d’origine géographique différente. C’était un moment de rencontre, d’échange d’expériences, de création de nouvelles amitiés fortes.


Ce camp a été l’occasion pour les jeunes de réfléchir aux thématiques de travail de l’année 1 du projet et aux difficultés et défis qui les attendent pour la réalisation d’autres activités prévues dans les mois à venir telles que la journée de sensibilisation, la simulation parlementaire et électorale.
Ce camp laissera sans nul doute d’agréables souvenirs indélébiles à tous les participants et les encouragera à redoubler d’effort et de persévérance pour pérenniser ce projet. Indistinctement tous souhaitent revivre ou poursuivre cette expérience, selon les différents témoignages recueillis pendant et après le camp.


V. TEMOIGNAGES

1. Bonsoir à tous,

J'espère que vous allez bien. Je me suis renseigné, et Anis m'a confirmé que vous aviez eu un bon voyage de retour. J'ai eu beaucoup de chagrin à vous laisser partir hier matin, mais l'énergie que vous m'aviez apportée et la joie que votre présence a suscitée en moi pendant cette semaine étaient assez grande pour noyer mon chagrin. Je dois vous l'avouer, j'ai fait une bonne provision de votre humour et de votre personnalité, et vous m'avez laissé un immense océan d'agréables souvenirs.

Chacun de vous, à sa façon, m'a laissé ses empreintes. Ce camp était loin d'être la compilation de plusieurs séances de travail, c'était plutôt un morceau de vie riche en expériences et partagée entre près de 90 personnes. Ces liens qui ont été tissés cette semaine ont détruit dans ma petite boite de tête la notion de "Club Vague du Futur" pour la remplacer par "Famille Vague du Futur". Il y a des noms, des visages et des idées que j'emporterai avec moi le soir de mon dernier jour !!!

Je ne peux que vous remercier de m'avoir fait l'honneur de m'offrir une partie de votre vie, et je compte sur vous pour transmettre à tous les jeunes qui étaient présents mes salutations, mes respects et mes félicitations. Si vous en avez l'occasion, j'apprécierais beaucoup que ce mail soit imprimé et lu pour tous lors de votre prochaine rencontre.

Bien à vous,

Guy Gérald Fabre.
Animateur groupe Vague du futur des Cayes.


2. Bonjour,

C'est avec grande satisfaction que j'ai confirmé la bonne arrivée de tous les campeurs du Camp Vague du Futur été 2009.

De ce fait, tout en remerciant le ciel pour sa divine protection pendant ce séjour, je profite pour saluer le courage et la volonté des responsables du projet ,en parlant de M. Jean Gérard ANIS et François DEMEZIER .Ces deux infatigables, toujours présents quand nous avons besoins d'eux, ont pendant ces 5 jours du camp abattu une sacrée besogne .

Eh oui ! Depuis mon arrivée à La borde, la délégation qui m'accompagnait et moi même ont été étonnés de voir l'attention que les jeunes des autres clubs du pays portent à l'endroit de la ville des cayes. Cela nous a fait mis, d'entrée jeu beaucoup d'espoir dans ce camp, et nous n'avons pas été déçus .D'ailleurs, l'esprit d'équipe et le sentiment fraternel qui sont allés au delà des réalités haïtiennes; nous les avons retrouvés encore une fois, si aimablement partagés, dans les comportements de chaque participants.

A l'occasion du Camp d'été Vague du Futur Eté 2009, une famille a été fondée et je la confirme à travers certaines phrases entendues en coulisse. A ce sujet un jeune arrivait à appeler ses confrères :"d'Aniciens".Si je comprend bien, il voulait parler des adhérents aux idées véhiculées par notre coordonnateur Anis, puis un animateur pour parler des jeunes de son club disait :"Ou sont mes enfants? ". Sans aller plus loin nous pouvons sans réserve dire qu'une longue chaine d'amitié a été tissée.

Combien émouvant cela a été! Dans un cadre attrayant, un petit coin retiré, loin du bruit et de la fureur de certains endroits du pays .Dans un environnement sain, une atmosphère de fraternité, dans une ambiance de fête, de la parole en commun, de la générosité du regard; une ÉTERNITÉ a été partagée et qui confirme que la ville des Cayes reste et demeure un vrai havre de paix, un endroit de ressourcement.

En tant qu'animateur et Cayens (alors ce n’est pas celui qui a tué Abel, mais quelqu'un de la cité d'Antoine Simon (Cayens et non Caen)), je crois qu'il m'est un impératif d'envoyer à tous à titre d'informations sur les cayes Mon petit texte préparé pour vous et ayant comme titre :"Un Petit Moment d'histoire".
Enfin je remercie la FOKAL et Droit et Démocratie plus particulièrement Jean Gérard, François. Aussi mes remerciements vont à l'endroit de Réal, Jean Marie, mon proche collaborateur Guy Gerald, Alex, Rebert et à tous les autres animateurs et à toutes les Animatrices des clubs Vague du Futur, au moniteur de sport, et à tous les jeunes; garçons et filles membres des Clubs Vague du futur qui ont été au camp, pour leurs contributions aux activités du projet.

Sincèrement je fais confiance à votre maturité et à vos déterminations pour la réussite du projet. Et sachez que l'avenir nous donnera raison d'avoir fait ce qu'il y avait lieu de faire pour l'épanouissement des jeunes.

Je termine pour vous dire que le travail ne s'arrête pas là, au contraire voila une nouvelle occasion pour nous de réaffirmer notre engagement en continuant à donner le meilleur de nous même pour le plein succès du projet qui sera bien évidemment le succès de toute " LA COMMUNAUTÉ VAGUE DU FUTUR".
Merci a tous pour l'éternité partagée avec moi, avec ma ville et bonne continuation.
Je vous aime tous.
Jean Hervé JUPITER
Animateur adjoint du groupe Vague du Futur des Cayes





REMERCIEMENTS

Je remercie chaleureusement :
- L’administration de FOKAL pour son appui logistique et les ressources (humaines et matérielles) mises à notre disposition
- M. Alex SYLNÉ et Guy Gérald Fabre respectivement animateurs des groupes Vague du futur de Camp Perrin et des Cayes qui ont grandement facilité les démarches logistiques et qui ont beaucoup œuvré pour la réussite de ce camp.
- Les intervenants Jean-Marie PIERRE, François Démézier et Réal Chérizard pour leur brillant exposé.
- Les différents groupes « Vague du futur », animateurs, animateurs et jeunes, qui ont participé au camp qui, sans leur présence, n’aurait pas lieu.



Fait à Port-au-Prince, le 7 Aout 2009
Par Jean-Gérard ANIS
Coordonnateur Projet Vague du futur


ANNEXE A : Programmation du camp d’été 2009

27-31 juillet 2009/ Laborde/Cayes


1. Objectifs généraux du camp d’été
Ce camp d’été de 5 jours (4 nuits) sera un espace de présentation et de partage d’idées, une sorte d’incubateur d’initiatives d’actions de plaidoyer ou d’initiatives communautaires citoyennes pour les 14 groupes Vague du futur.

2. Objectifs spécifiques
Ce camp vise à :
- Favoriser la rencontre entre jeunes des deux sexes de différents milieux géographiques du pays ; groupe ;
- Faire le point sur le réseau ;
- Approfondir et partager les réflexions engagées dans les différents groupes ;
- Définir des actions à entreprendre pour les journées de sensibilisation, en support aux thématiques choisies ;
- Définir et proposer des initiatives spécifiques ou communes de chaque zone ;
- Statuer sur la réalisation d’actions de plaidoyer ou d’actions communautaires à caractère citoyen.)

3. Participants (90 personnes attendus)
- 56 jeunes des 2 sexes (28F et 28 G)
- 28 animateurs/trices attendu(e)s, dont 16 de la province, 12 de la capitale
- 2 personnes-ressources de FOKAL
- 1 intervenant de Droits et Démocratie
- 1 intervenant externe

4. Bénéficiaires (attendus)
- 56 jeunes (28F et 28 G)
- 28 animateurs/trices (5 femmes et 23 hommes) issus des 14 groupes « Vague du futur » du pays : Cap-Haïtien, Gros Morne, Fonds Parisien, Léogane, Jacmel, Cayes, Camp-Perrin, Jérémie, Port-au-Prince (Mon Repos, Cote-Plage, Martissant, Centre-ville, Christ-Roi, Santo)

5. Résultats attendus
A l’issue du camp, le participant devrait bénéficier des apports suivants :
- mixité sociale favorisée
- renforcement des liens et des engagements
- synergie et concurrence d’idées exploitables
- adoption d’initiatives d’action communautaire

6. Activités prévues
- Formation
- Atelier
- Présentation
- Débat
- speakers’ corner
- Tourisme
- Spectacle culturel

7. Méthodologie
- Exposés d’intervenant(e)s
- Ateliers de travail
- Séances d’information
- Projection vidéo de films
- Remise de primes (ouvrages, CDs) et de certificats d’excellence pour valoriser les meilleures performances durant les sessions de débat au camp

8. Interventions
- 1 intervenant externe (Jean-Marie Pierre)
- 2 intervenants de FOKAL (Jean-Gérard Anis et Réal Chérizard)
- 1 formateur de Droits et Démocratie (François Démézier)

9. Logistique
Espace prévu pour le camp : le campus d’une organisation de la Caritas appelée Développement Communautaire Chrétien Haïtien (DCCH), à Laborde à 8 kms de la ville des Cayes dans le Sud.
Espace prévu pour les réunions : La salle de conférence très spacieuse de la DCCH et payante, pouvant accueillir 200 personnes. Elle dispose des équipements suivants : matériel Hi-Fi, projecteur vidéo, internet wi-fi, tables, chaises, podium.
Matériels à emporter : Flip chart, Films, 2 rames de papier, marqueurs, voiture de FOKAL avec chauffeur, ouvrages et CDs pour primes

10. Trousses à fournir
A. – Kit de matériels : 90 bloc-notes, 90 stylos bleus, 56 badges jaunes, 28 badges bleus
B. − 8 dz de T-shirts et 100 casquettes estampillées « Vague du futur », portant les logos de FOKAL et de Droits et Démocratie

11. Transport des participants
Les animateurs/trices et les jeunes issus des 4 provinces suivantes : Cap-Haitien, Gros Morne, Fonds Parisien et Jacmel voyageront en bus de leur lieu d’origine jusqu’à Port-au-Prince. Le projet leur fournira intégralement les frais de transport pour le trajet aller/retour selon un montant prévu. Ils rejoindront alors les jeunes et animateurs/trices des 6 autres groupes à Port-au-Prince, d’où ils prendront le bus ensemble pour le voyage vers les Cayes. En chemin, ils récupèreront les jeunes et animateurs/trices de Léogane, à Darbonne.
Il y aura donc 11 groupes au départ de Port-au-Prince soit 66 personnes + autres ressources humaines pour le camp, soit un total de 72 personnes.
Les jeunes et animateurs/trices des 3 provinces suivantes : Jérémie, Cayes et Camp-Perrin, se rendront directement sur le site du camp de leur lieu d’origine, soit 18 personnes au total. Des frais de transport seront versés aux 6 participant(e)s de Jérémie. Les 2 groupes se retrouveront sur le site du camp à Laborde, le même jour, à l’heure près.

12. Séjour des participants
Tout le monde logera sur le campus de la DCCH, à Laborde. Ils seront répartis dans des chambres communes disposant de 2, 3 ou 4 lits, dans 4 bâtiments différents, mais proches l’un de l’autre. Les filles et les garçons seront séparés, et logés dans des bâtiments différents. Une personne-ressource sera affectée à la surveillance (Jean-Marie Pierre, Marc Jean-Baptiste, François Démézier, Elisabeth Saint-Val, Ginia Alcimé et Marie Maud Sanon) et à la discipline de chaque bâtiment.

13. Restauration des participants
1 petite collation sera offerte aux participants durant le voyage, au départ de Port-au-Prince jusqu’au site du camp, consistant en 1 pâté et 1 boisson fraiche en bouteille, type Tampico.

La DCCH offrira 3 repas-buffet par jour : 1 au déjeuner à 7h, 1 au diner à 13h, 1 au souper à 19h. Le menu sera varié et costaud. La veille de notre départ, un menu spécial plus riche, plus achalandé est prévu au souper du soir.

14. Budget
- Frais de voyage 30 jeunes + animateurs/trices de province issus de 5 groupes de province.
- Frais de taxis pour les 54 jeunes et animateurs/trices de la zone métropolitaine, des Cayes et de Camp-Perrin
- Location d’un bus pour assurer le trajet aller/retour Port-au-Prince/Cayes
- Location de bus pour une visite touristique des zones Camp-Perrin/ Cayes
- Hébergement et Restauration des participants (à la DCCH)
- Matériels didactiques (blocs-notes, stylos,)
- Gratification des 14 animateurs/trices principaux
- Gratification des 14 animateurs/trices assistants
- Défraiement de 2 intervenants externes


15. Sujets des interventions

- Comment préparer une campagne de sensibilisation, comment mettre en œuvre une campagne de sensibilisation (une vue d’ensemble) ?
François Démézier, formateur et Agent de suivi, Droits et Démocratie, Haïti

- Le débat et son importance pour les jeunes, le Public forum format, comment préparer un budget
Jean-Gérard Anis, Coordonnateur du projet

- Responsabilité individuelle et Collaboration avec autrui pour faciliter le « vivre ensemble »
Jean-Marie-Pierre, Directeur du Bureau de l’Action civique au MJSSAC

- Comment planifier et gérer un budget ?
Réal Chérizard, Administrateur de programme à FOKAL



16. Suivi
Après le camp d’été, la phase des opérations pour les journées de sensibilisation sera mise en œuvre dans chaque groupe Vague du futur. Les animateurs/trices pourront alors se servir des orientations, du calendrier et des recommandations discutés et définis durant le camp.


ANNEXE B : Agenda du camp d’été 2009

Du 27 au 31 juillet 2009
DCCH, à Laborde

Programmation

Lundi 27 juillet 2009


Tranches d’heure Thèmes Activités Objectifs Méthodologie
7h :00 Départ vers les Cayes Arrivée à P-au-P du club de Jacmel Point de départ Building FOKAL
12 h :00 Arrivée aux Cayes, à la DCCH Arrivée et installation Se familiariser avec le site du camp Formation des chambrées

Facilitateur : Jean-Gérard Anis
13:00 - 14:00
Douche
Dîner et repos
15:00 – 16:00 Programmation du séjour - Présentation des participants
- Communication des objectifs, des conditions et des attentes du camp
- présentation de la programmation Faciliter les différentes activités et préciser les questions de principe - Réunion d’information
- Distribution de la programmation
- Répartition des taches aux animateurs

Intervenant : Jean-Gérard Anis

Facilitateurs : François Démézier / Jean-Marie Pierre
16 :00  17 :30 Responsabilité individuelle et collaboration avec autrui pour mieux vivre ensemble Conférence-débat
Faire comprendre aux jeunes
- le sens du vivre ensemble
- la nécessité de se « nourrir » soi-même pour pouvoir collaborer avec les autres
- la notion de liberté individuelle face à l’altérité Court exposé suivi de questions


Intervenant : Jean-Marie Pierre

Facilitateurs : Jean-Gérard Anis
17 :30 - 19:00 Présentation des résultats des travaux des séances de travail sur les thématiques des 14 groupes Vague du futur, durant le mois de juillet (1ère partie) Présentation des propositions de sujets pour les journées de sensibilisation Partager les diverses propositions de sujets retenus par les groupes pour les journées de sensibilisation - Rappel des thématiques de travail
- Présentation des travaux des groupes
- Analyse et correction des faiblesses enregistrées

Facilitateur : Jean-Gérard Anis / Jean-Marie Pierre

19 :00 – 20 :00 Dîner
20:00- 20:30 Rencontre avec les animateurs et animatrices des 14 groupes Vague du futur

20:30 – 22:00 Cinéma: Les Temps modernes, avec Charlie Chaplin
22 :00 Cessation de toute activité


Mardi 28 juillet 2009

Tranches d’heure Thèmes Activités Objectifs Méthodologie
5:30 - 6:30 Réveil et exercices physiques (étirements / gymnastiques)
Responsable : Jean-Marie PIERRE / Robenson SANON
6:30 – 7:00 Douche
7:00 – 8:30 Petit déjeuner
8 :30  9 :30 Présentation des résultats des travaux des séances de travail sur les thématiques des 14 groupes Vague du futur, durant le mois de juillet (2e partie) Présentation des propositions de sujets pour les journées de sensibilisation Partager les diverses propositions de sujets retenus par les groupes pour les journées de sensibilisation - Rappel des thématiques de la journée précédente
- Présentation des travaux des groupes
- Analyse et correction des faiblesses enregistrées


Facilitateur : Jean-Gérard Ani s/ Jean-Marie Pierre
9:30 – 11:30
Comment planifier une campagne de sensibilisation ? Exposé sur la stratégie et la planification d’une journée de sensibilisation
Présentation d’un guide pédagogique sur Powerpoint - Faire connaître aux participants les enjeux, défis pour réaliser la journée de sensibilisation
- Aider les animateurs/trices à préparer le budget de l’événement - Rappel de la journée précédente
- Méthode participative
- Présentation sur Powerpoint

Intervenants : François Démézier

Facilitateurs : Jean-Gérard Anis
11:30 – 13:00 La planification de la journée de sensibilisation Atelier de préparation avec un groupe-témoin Permettre aux participants
- de travailler sur un modèle pour l’occasion
- de comprendre le rôle que chacun peut jouer
- de satisfaire aux conditions de réussite - Choix d’un thème de sensibilisation
- Enquête d’opinion dans une communauté-cible
- Recherche d’information
- Simulation de la préparation de la journée

Intervenant : François Démézier
Facilitateurs : Jean-Gérard Anis
13 :00 – 14:30 Diner
15:00 –18:30 Restitution du travail du groupe-témoin préparant un modèle de journée de sensibilisation Simulation de la planification de la journée de sensibilisation à partir du thème choisi - Partager le travail effectué par le groupe-témoin
- identifier les difficultés de l’opération
- Corriger les faiblesses des propositions
- Présentation des travaux
- Comparaison et analyse des propositions

Intervenant : Jean-François Démézier

Facilitateurs : Jean-Gérard Anis
18:30 – 19:30 Dîner
20:00 – 22 :00 Cinéma : Borat, de Sacha Baron Cohen

22 :00 Cessation de toute activité



Mercredi 29 juillet 2009

Tranches d’heure Thèmes Activités Objectifs Méthodologie
5:30 - 6:30 Réveil et exercices physiques (étirements / gymnastiques)
Responsable : Robenson SANON
6:30 – 7:00 Douche
7:00 – 8:30 Petit déjeuner
8:30 – 11 :00 Comment préparer une campagne de plaidoyer : une vue d’ensemble? Exposé sur la mise en œuvre d’une campagne de plaidoyer
Présentation d’un petit guide pédagogique sur Powerpoint Apprendre aux participants
- comment établir un objectif de plaidoyer
-comment établir les conditions de réussite de la campagne - Méthode participative
- Présentation sur Powerpoint


Intervenant : François Démézier

Facilitateurs : Jean-Gérard Anis
11 :00 – 12:30 Les thèmes des débats en discussion: le baccalauréat haïtien et le football professionnel Brainstorming
Réflexions communes partagées sur les 2 sujets Nourrir les sujets en débat de multiples idées et réflexions issues de tous et ainsi aider les compétiteurs à préparer le tournoi. - Introduction des sujets
- Questions/Réponses

Intervenant : Jean-Gérard Anis

Facilitateurs : François Démézier / les animateurs
13 :00 – 14:00 Repas
14:00 –18:30 Visite guidée de Camp-Perrin puis des Cayes Visite de la ville de Camp-Perrin puis de la ville des Cayes
Exercice de « speakers’ corner » sur la place des Cayes Permettre aux participants de découvrir les villes de Camp-Perrin et Cayes, du jardin botanique de la commune de Bergeaud, et de faire l’expérience du « speaker corner » Facilitateurs : Alex Sylné / Guy Gérald Fabre (animateurs de Camp-Perrin et des Cayes)


19:00 – 19:30 Dîner
20:00 – 22:00 Cinéma : The Great debaters, avec Denzel Washington

22 :00 Cessation de toute activité



Jeudi 30 juillet 2009

Tranches d’heure Thèmes Activités Objectifs Méthodologie
5:30 – 6:30 Réveil et exercices physiques (étirements / gymnastiques)
Responsable : Robenson SANON
6:30 – 7:00 Douche
7:00 – 8:30 Petit déjeuner
8:30 – 10:00 Le débat : le format Public forum Explication des notions de ce format : argument SEXI, réfutation, Contre-interrogatoire, responsabilité des orateurs Permettre aux participants de :
- connaître ce qu’est le débat
- connaitre le Public forum format Intervenants : Jean-Gérard Anis et Ginia Alcimé

Facilitateurs : Jean-Marie Pierre/ Real Chérizard

10:00 – 11 :00 Match d’exhibition de débat avec le format Public forum Sujet : le football professionnel est devenu un sport dénaturé
11: 30 – 12 :30 1er tour du mini tournoi de débat avec le format Karl Popper : Sujet : Le baccalauréat haïtien devrait être supprimé
15:00 – 16:00 2e tour du mini tournoi de débat avec le format Karl Popper
16:0 – 17:00 La préparation d’un budget Présentation et explication de la planification et la gestion d’un budget Permettre aux animateurs et animatrices
-de savoir comment concevoir un budget pour les activités qu’ils auront à entreprendre
- de savoir gérer un budget Exposé
Distribution de documents de support

Intervenant : Real Chérizard
Facilitateur : Jean-Gérard Anis
17:30 – 17:30 Proclamation des résultats 2 premiers tours et des équipes finalistes
17:30 - 19:30 Préparatifs pour la fête
19 :30 – 20 :00 Repas-buffet
20 :00 – 21 :00 Finale du mini tournoi de débat
21 :00 – 00 :00 Spectacle et bal

Vendredi 31 juillet 2009

Tranches d’heure Thèmes Activités Objectifs Méthodologie
7:00 – 8:00 Petit déjeuner
8:00 – 9 :00 Evaluation du camp
9:00 Départ vers Port-au-Prince

Aucun commentaire: