lundi 11 avril 2011

Election de Michel Martelly: Les jeunes du club VDF de Martissant opinent

          
Élection de Michel Martelly, 
une victoire pour la démocratie ?
       
      L’exercice de la démocratie dans un pays comme Haïti n’est pas une chose facile. Lors des inscriptions présidentielles, plus d’un considéraient la candidature du musicien Michel Martelly comme étant un show médiatique tout en ignorant l’impact que cela puisse avoir sur le peuple haïtien. Samedi 2 avril 2011, 5 jours après  la proclamation des résultats du 2e tour des élections présidentielles et législatives, les jeunes  du club VDF de Martissant ont débattu de ces 2 questions :
       Quel est leur sentiment par rapport aux élections ?
       Quelles sont leurs attentes envers le nouveau président élu, Michel Martelly ?

- Malgré les irrégularités enregistrées lors de ces élections (en particulier lors du premier tour), les jeunes de Martissant ont un sentiment de joie par le fait que la voix du peuple haïtien peut être encore respectée à travers son bulletin de vote. Et c’est la preuve que la démocratie ne s’est pas totalement éteinte dans notre pays. Il falloir maintenant que le peuple sache accompagner et contrôler ce gouvernement qu’il a choisi lui-même. La démocratie c’est d’abord respecter la voix de la majorité malgré les différences.   

- D’un point de vue général et par rapport aux conjonctures du pays, les jeunes de Martissant pensent que les choses ne passeront pas exactement comme Martelly le souhaite. D’ailleurs, il n’a que trois députés au parlement. Or ces décisions doivent être validées par le parlement dont la majorité n’est pas en sa faveur. Face à cette situation, les jeunes croient  qu'ils n’ont pas à attendre grand chose de lui, sinon de déplacer les gens encore sous les tentes qui restent jusqu'à présent l’un des grands défis pour le prochain gouvernement.

Par contre, en dépit de toutes ces difficultés, si Michel Joseph Martelly arrive vraiment à prouver que la scolarisation gratuite n’était pas des paroles de campagne, il sera un président exceptionnel.

Et par rapport à aux nombreuses choses qu’il a promis, les jeunes craignent que ses promesses ne se retournent pas contre lui avant même la fin de son mandat.  


Propos recueillis
Jennyfer J. Dérosier
Animatrice adjointe
Club VDF de Martissant
   

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Vous avez raison de mentionner que la majorité du parlement ne sera pas en faveur du président Martelly, car beaucoup espère qu'il échoue afin de justifier leur crainte poste-électorale. Désormais, ce sera à vous de supporter les projets votre président en vs mobilisant derrière lui face aux parlementaires. Sachez que les parlementaires sont là pour «parler», que le pays avance ou recule, ils auront quand-même un chèque. Trop souvent on demande le départ du président et on oubli ceux qui lui mettent du bâton dans les roues. Bonne chance!