mercredi 13 avril 2011

Election de Michel Martelly: Les jeunes du club VDF de Darbonne opinent

21 jeunes du club VDF de Léogane-Darbone se sont réunis comme à l’ordinaire, le vendredi 8 avril 2011, au local de  la bibliothèque Rasin Lespwa de Darbonne. Le thème de la rencontre portait sur le déroulement des élections et leurs attentes par rapport au nouveau président élu M. Joseph Michel Martelly.

Dans une ambiance de grande convivialité, les jeunes ont agité davantage de questionnements  que d’opinions. Ce compte-rendu donne une synthèse des propos exprimés par les jeunes:

En ce qui a trait aux élections, un jeune, parlant du 1er tour, affirme : « Il y a trop de candidats à la présidence. Pourquoi pas une instance qui peut limiter le nombre de candidats à la présidence? ». Il ajoute que « …c’est une perte de temps et une sorte de gaspillage des ressources financières  du pays qui ne compte dans ses trésors que de faibles moyens ».

Dans cette même veine, un autre a pensé le contraire : « Plus il y a de candidats, plus il y aura de nouveaux petits emplois, moins de chômeurs.  Partant des jeunes qui collent des affiches sur les murs jusqu’aux grands concessionnaires de voitures, il y a un peu d’argent qui se gagne! »

« Le CEP de Gaillot Dorsainvil n’a pas pu respecter ses dires, rétorque une autre.  Dans la journée du 20 mars, lors du 2e tour, il y eu des irrégularités de toutes sortes, ouvertures des bureaux de vote après l’heure, pas d’encre indélébile, liste électorale partielle, pagailles, désordres ».

« Haïti, malgré tout, n’est pas encore prêt pour organiser  les élections puisque sans les étrangers, sans le financement international, il n’y a pas d’élections », note un camarade.

« Pourquoi les partis politiques ne se regroupent pas en deux grands partis suivant leurs tendances et idéologies?  Les politiques se sont comportés comme des égocentriques.  Ils doivent penser Pays au lieu de voir leurs propres intérêts. Il faut qu’il y ait une autre mentalité, un changement au niveau de la mentalité », s’indigne un dernier.

A  la question quelles sont leurs attentes du gouvernement de Martelly?

Un jeune déclara tout bonnement : « Pas d’attentes! Puisque je n’avais pas confiance en lui. S’il réalise des projets, Ok ! Respect de la loi, de la constitution, Ok !  Mais pas d’attentes ».

« J’attends 2 choses particulièrement: changement du système éducatif, au niveau de l’enseignement de l’histoire nationale,  diminution du taux de chômage » précise son voisin de banc.

« L’Etat doit tout contrôler: Enseignement, l’université… », propose une autre.

« Ce gouvernement (l’équipe de Martelly) devrait travailler pour qu’Haïti soit belle…  Chak jèn dwe travay pou zòn pa yo bèl… Chak zòn dwe bèl. L’Etat doit reloger les sans abris. »

Une autre dit, quant à elle, espérer la création des centres culturels, des centres multimédias, des bibliothèques, des centres d’attraction pour les jeunes, les parcs de jeux, de loisirs etc.…

Le prochain gouvernement doit investir dans l’éducation des jeunes. Il doit favoriser des programmes à l’intention des jeunes pour qu’ils puissent produire des réflexions sur tous les aspects de la vie nationale.

Un jeune veut avoir des restaurants gratuits.

En définitive, les jeunes attendent le démarrage des grands chantiers de la reconstruction  afin de sortir dans un bref délai  la population sous les tentes, anba prela, dra chire

L’épineuse question de l’aménagement du territoire a été abordée. Les jeunes espèrent  que le prochain gouvernement règlera, une fois pour toutes, la question agraire. Selon eux, il faut une politique qui dit où est ce qu’on peut construire, où doit-on laisser  pour la production agricole, une délimitation nette des terres fertiles et non fertiles. Bref, une relance de la production nationale (Darbonne est une zone agricole de la commune de Léogane).

Les propos susmentionnés traduisent les déclarations et les opinions des jeunes à la rencontre tenue.

Max G. Saint Fleur et Maxandre Bien-Aimé
Animateurs club VDF de Léogane-Darbonne

Aucun commentaire: