vendredi 24 mai 2013

Le débat de démonstration, un détecteur de talent au club de Camp-Perrin


En prélude au tournoi de débat du club de Camp-Perrin, les animateurs ont organisé un débat de démonstration dimanche 19 Mai au Collège Cœurs Unis (CUC), sur le sujet suivant : « L’instauration du  baccalauréat allégé en Haïti est justifiée ». Cet énoncé avait déjà fait l’objet de discussions lors de notre dernière journée de formation sur les techniques de débat Karl-Popper (KP), le 5 Mai dernier. Il nous avait servi de modèle pour initier la plupart des jeunes du club au débat.


Une heure avant le début du match, un extrait du film «  The Great debaters » de Denzel Washington, a été projeté pour les participants dans l’objectif de les porter à être plus efficace dans leurs interventions dans un  débat. Sans entrer dans les détails du match, la trentaine de participants présents ont eu droit à un débat d’une très bonne qualité, surtout qu’il faut tenir compte que les 6 débatteurs sont des débutants. Des progrès sensibles ont été observés, particulièrement dans le contrôle du contre-interrogatoire.

L’équipe affirmative composée de Béathilde Petit-Homme, Lorentz Ménélas et Mélissa Charles a surtout axé sa position sur le fait que le bac allégé contribuera à la modernisation de l’éducation en Haïti ; L’équipe négative représentée par Yvelande Jacques, Lorgine Jean et Bee-Lovemy Marcelin a argumenté surtout que le bac allégé décourage les élèves à étudier.


Deux personnalités importantes ont assisté à ce débat d’exhibition : Jean Daniel Méard, directeur du CUC, et Rébecca Gerlus, née de parents camp-perrinois, mais a grandi surtout à Port-au-Prince. Elle dirige l’Agence Internationale de Jeunes et de Jeunes adultes, qu’elle a fondée et dont la mission est de constituer une plate-forme internationale de ressources pour les jeunes haïtiens, selon ses dires.

Jean Daniel Méard qui a assisté pour la première fois à un match de débat, a considéré, avec beaucoup d’enthousiasme et de satisfaction, que cette activité est un exercice très important pour les jeunes. Rébecca Dorlus a été très heureuse d’assister au match d’exhibition. Fille d’éducateurs, elle dit avoir fait connaissance avec le débat à la fois dans sa famille dès sa plus tendre enfance, avec son père surtout, mais aussi au cours privé Edmé où à partir de la 3e et de la 2e, on pratiquait le débat.
Jean Daniel Méard, directeur du CUC

Après qu’elle ait félicité les jeunes pour leur performance, elle nous a avoué que la pratique du débat l’a servie dans beaucoup de circonstances de sa vie professionnelle. Aussi, a-t-elle encouragé les jeunes à prendre au sérieux cette activité. Les commentaires rigoureux qu’elle a faits sur le match n’ont laissé aucun doute sur ses performances de juge et son amour pour le débat.

Elle s’est dite disposée de manière bénévole à servir les jeunes du club. Il ne nous reste qu’à lui apprendre le format DKP, pour qu’elle constitue une ressource complète pour notre club.

Alex Sylné
Animateur du club de Camp-Perrin

Aucun commentaire: