lundi 22 septembre 2014

Idées pour redynamiser le Programme Initiative Jeunes (PIJ)

Franclin Louis-Jean

Le débat est l’une des activités maitresses du Programme Initiative Jeune depuis son existence. Souvent cité comme l’un des programmes phares de la FOKAL1, on y organise annuellement des tournois nationaux entre les clubs dont certains membres représentent Haïti régulièrement sur le plan international. On vient d’inclure les compétitions régionales, sans oublier celles qui se tiennent régulièrement au sein des clubs dans le but de former les jeunes débatteurs aux principes du débat contradictoire.

De nos jours, il est d’une importance cruciale de faire comprendre à nos jeunes que ce sont les idées qui mènent le monde. Dès lors, celui ou celle qui apprend à affronter ses idées avec celles des autres et à s’imposer dans le respect et la tolérance s’engage déjà dans la grande révolution pacifique qui demeure la condition sine qua non pour que se produise un changement véritable dans notre pays, comme sur le reste de la planète.

En dépit de la performance de ce programme, il est plus que nécessaire d’engager de sérieuses réflexions autour de cette noble activité  qu’est le débat afin d’en tirer le maximum de profit. Ainsi, nous tenons à féliciter le Coordonnateur qui saisit l’occasion de l’anniversaire du blog pour lancer cette belle initiative susceptible de stimuler l’imagination de tout un chacun.

Cela va sans dire, pour avoir de meilleurs résultats auprès des jeunes débatteurs, il est nécessaire d’avoir des animateurs madrés et expérimentés en techniques de débats. Jusqu'à date, toutes les théories pédagogiques ont prouvé qu’il n’y a pas de meilleure méthode d’enseignement que d’être l’exemple soi même. Ainsi, Michaёl Omraam Aïvanhov2 pense qu’au lieu d’écrire des livres, celui qui veut être un excellent enseignant devrait apprendre plutôt à se transformer en un livre vivant !

Considérant que les animateurs ont la noble tâche d’accompagner les jeunes vers le succès dans leur carrière de débatteur, pourquoi ne pas instaurer le tournoi national des animateurs afin de porter ceux-ci à mieux remplir leur rôle d’enseignants ?  

Voici quelques uns parmi les multiples bénéfices que l’instauration du ‘’Tournoi des Animateurs’’ au programme pourrait apporter :

1.      Un meilleur apprentissage pour les jeunes
2.      Un nouveau leadership chez les animateurs
3.      La reconnaissance des clubs ayant effectué un effort supérieur
4.      La formation continue des animateurs
5.      La participation éventuelle à certains forums internationaux
6.      Une utilisation plus concrète de leurs connaissances et aptitudes en débats dans leurs champs d’intervention
7.      L’opportunité pour les animateurs qui n’ont pas été débatteurs d’en faire l’expérience
8.      L’expérimentation d’autres formats de débats
9.      Le renforcement des structures pour un véritable débat universitaire
10.  L’établissement des bases pour la création de la ligue de débat nationale 

Notre deuxième proposition est une rubrique intitulée  ‘’Débat d’actualité’’
Dans cette rubrique, les animateurs analyseront des sujets donnant lieux à des débats contradictoires qui dominent l’actualité nationale et internationale.
Ces analyses seront publiées sur le blog régulièrement.
L’on jugera s’il est nécessaire de primer les meilleurs articles sur une certaine fréquence et suivant certains critères dans le but d’encourager la production.

’Le débat en quatre langues’’ est notre troisième proposition.

Le Créole, notre langue maternelle, facilitera l’expression des idées et des émotions avec une meilleure aisance lors des joutes oratoires.
L’Espagnol, langue la plus parlée dans la région facilitera notre intégration dans cette espace stratégique sur les plans économique et politique ; et cela sans oublier les échanges culturels.
L’intégration du débat en Anglais dans notre programme sera un élément très positif et très pratique, pas seulement en raison de l’importance de l’Anglais dans le monde aujourd’hui, mais surtout pour assurer une meilleure performance dans les tournois internationaux, lesquels se déroulent toujours dans la langue de Shakespeare.
Nous sommes conscients que la maitrise de la langue en elle seule ne suffit pas pour remporter une compétition, par conséquent d’autres efforts doivent être déployés tant du coté de la coordination que du coté des clubs pour s’assurer d’une préparation optimale des jeunes.
Finalement, le Français est un atout à conserver. L’usage du Créole comme des autres langues dans le débat devra permettre une meilleure utilisation du Français et le la suppression des complexes liées à cette langue.

Espérant que ces modestes propositions contribueront à dynamiser davantage le PIJ et à rendre notre blogue plus utile par la communication des informations importantes tant pour nos clubs et pour nos lecteurs à travers le monde, nous souhaitons longue vie à ce programme. De surcroît, nous devons une fière chandelle à la coordination qui alimente continuellement ce blog en publications enrichissantes. Aussi, nous espérons que nos autres collègues et les jeunes emboiteront le pas en apportant leurs idées pour enrichir les réflexions.  

Ce faisant, nous inscrivons notre nom en lettres d’or dans les annales de l’histoire à coté de ceux et celles qui ont fait choix de l’arme de la dialectique comme moyen privilégié pour la résolution des conflits dans notre société.

Par Francklin Louis-Jean
Animateur du club de Santo

Tel : (509) 3849-0523
------------------------------------------------
1.       FOKAL : Fondation Connaissance et Liberté
2.       Omraam Mikhaёl Aïvahov, Éléments d’Autobiographie, t.I : Afin de devenir un livre vivant, Prosveta, France, 2009 

1 commentaire:

Programmes Initiative Jeunes a dit…

Vos idées d'innovation pour le programme sont très intéressantes, Francklin. Merci pour cet apport. Il serait bon que les autres animateurs et animatrices fassent également des propositions. Je suis curieux et très enthousiaste à l'idée qu'ils reproduisent cette initiative.