mardi 15 mars 2016

Le collège Saint-Louis de Bourdon ne sait pas perdre

Le collège Saint-Louis de Bourdon (CSLB) a frappé encore un grand coup le samedi 12 mars, en remportant, pour la deuxième fois consécutive cette année, le tournoi de débat inter scolaire organisé sous le leadership du club de débat de Christ-Roi. Après le premier gagné, le 30 janvier dernier, contre l’institution Georges Marc (lire l’article http://vaguedufutur.blogspot.com/2016/03/un-veritable-tour-deforce-le-club-de.html ), la même école est championne de la deuxième édition, face à une vaillante équipe du Nouveau collège Bird. Quinze matches ont été joués au cours de cette longue journée, arbitrés par une douzaine de juges qui sont soit des animateurs d’autres clubs de la capitale et soit des étudiants formés par FOKAL à cet exercice.
Linda, Thafaina, Mie Micheline, du collêge St Louis de Bourdon
championnes du tournoi inter scolaire
Ce tournoi a opposé 8 équipes secondaires de Port-au-Prince : les collèges Saint-Louis Roi de France, Saint Louis de Bourdon, Cœur Immaculée de Marie, Nouveau Collège Bird, Institution mixte Sainte Geneviève, les lycées Anténor Firmin, Marie Jeanne, le lycée national de Carrefour-Feuilles. Une délégation de quinze jeunes accompagnés de leurs animateurs sont venus spécialement de Jacmel pour assister à la compétition. De 14 établissements inscrits au préalable, 6 ont désisté à regret pour cause d’examens trimestriels dans leurs écoles. Mais ces 8 écoles avaient tous participé au précédent tournoi de janvier.

Débattre sur les dictatures pour entretenir la mémoire

Cette compétition organisée au CSLB, dans le cadre des activités de la « Semaine de la rencontre des Mémoires Haiti-Argentine », du 8 au 12 mars, sous l’égide de FOKAL (http://vaguedufutur.blogspot.com/2016/03/semaine-de-la-rencontre-des-memoires.html), a été entreprise dans le but de faire réfléchir et débattre les jeunes sur les besoins de justice des populations opprimées par les régimes autoritaires et les modes de résistance des peuples contre les dictatures. Des élèves supporteurs de ces écoles, quelques parents de débatteurs, 2 universitaires argentins participant à la Semaine de la rencontre des Mémoires, étaient venus encourager les débatteurs.
Contre-interrogatoire entre Nouveau Collège Bird et Lycée A. Firmin
Il y avait de la revanche dans l’air. L’enjeu était donc de taille. Les 24 débatteurs dont 16 filles, engagés dans ce tournoi ont effectué des débats passionnants et passionnés, avec des plaidoyers sur l’impact et l’exemplarité des luttes non violentes des communautés et des peuples contre l’arbitraire, et des argumentations fortes sur les conséquences et l’efficacité de l’usage de la force et de la violence pour opérer des changements dans une société. Le sujet principal a été le suivant : « La protestation non violente est le meilleur moyen pour provoquer un changement dans un Etat non démocratique ».

Les débatteuses, des maitresses du jeu

En demi finale, l’équipe du lycée Marie-Jeanne avait été percutant, mais cela n’a pas suffi pour faire la différence, celle de l’institution Sainte Geneviève a échoué de peu au même stade de la compétition qu’en janvier dernier. C’est une équipe redoutable car elle donne beaucoup de fil à retordre à ses adversaires. Une de ses débatteuses Kaïcha Jeanty, a été titrée « Meilleur Débatteur Espoir ». Les débatteurs du lycée Anténor Firmin sont une force montante à surveiller de prés. Les équipes des autres établissements ont démontré du potentiel, car elles progressaient au fur et à mesure qu’ils jouaient des matches.
Contre-interrogatoire entre
Institution Sainte Geneviève et Collège Coeur Immaculée de Marie
L’équipe féminine du collège Saint-Louis de Bourdon a fait coup double : elle a non seulement remporté les 5 matches à jouer de la compétition, mais encore l’une de ses débatteuses, Tafaïna Saint-Louis, a été sacrée « Meilleur Débatteur » du tournoi. Une prouesse qui mérite d’être saluée. La performance de l’équipe du Nouveau Collège Bird, un autre ténor de la compétition, est également à féliciter, car elle a montré une force de caractère et d’engagement qui les a permis de se hisser en finale.

Le club de débat de Christ-Roi, un modèle à suivre

Les jeunes coaches de ces 8 équipes ont beaucoup de mérite. Ce sont tous des anciens débatteurs et débatteuses, pas plus loin que l’année dernière pour certain-es. Ils/elles se sont dévoués pour encadrer leurs jeunes camarades dans la préparation de ce tournoi. Une pensée spéciale pour 5 jeunes filles du club de Christ-Roi qui se sont dévouées pour aider les organisateurs dans la logistique de l’événement qui a terminé très tard (7h pm). Tous ces jeunes ont contribué par leur générosité à la réussite de cette journée de compétition.
L'animateur A. Désir du club de débat de Christ-Roi,
réalisateur du tournoi
Alfred Désir et Joel Lazard, les 2 animateurs du club de Christ-Roi et promoteurs de ce tournoi inter scolaire, bénéficient à présent d’un vivier important de débatteurs, surtout de débatteuses, talentueux, expérimentés et déterminés (car participer à 2 tournois de débat en l’espace de 2 mois forge assurément l’esprit de combativité).

Jean-Gérard Anis
Coordonnateur du Programme Initiative Jeunes


Aucun commentaire: