mercredi 30 mars 2016

Mieux choisir votre 1A* (1er orateur de l'équipe affirmative)

Détrompez-vous, le rôle de 1A n'est pas le rôle le plus facile du débat. En fait, il n'existe pas de rôle qui soit plus facile qu'un autre -tout dépend de l'aptitude de celui ou de celle qui joue le rôle-, mais vous avez tendance à confier le rôle de 1A au débatteur ou à la débatteuse le/la moins expérimenté(e) ou le/la moins compétent(e) de votre équipe. S'il est plausible de concevoir un(e) débatteur (euse) plus compétent(e) et/ou plus expérimenté(e) qu'un(e) autre, confier le rôle de 1A à ce (tte) dernier(ère) n'est pas toujours une bonne stratégie. Pourquoi ?
Eh bien parce que le rôle du premier affirmatif (1A) est l'un des plus importants dans le format Karl Popper et ceci pour plusieurs raisons.
Premièrement, 1A est celui ou celle qui a la plus grande durée d'intervention sur tout le match pour un travail moins compliqué. En effet, 1A intervient pendant douze (12) minutes dans le match, soit un discours de présentation et deux contre-interrogatoires. 1N** a certes la même durée d'intervention mais son travail est beaucoup plus corsé que 1A dans la mesure où contrairement à ce dernier, 1N doit à la fois réfuter et présenter son cas. Ceci dit, 1A étant celui ou celle qui intervient le plus longtemps dans le match, doit être à même de porter le ballon dans le camp de son équipe et, si on garde la métaphore footballistique, doit être un(e) véritable meneur(euse) de jeu qui distribue le ballon à ses coéquipiers(ères) surtout son 2A (l'attaquant?) et donne les passes décisives.
Deuxièmement, 1A est la première personne à prendre la parole, elle doit donc donner la première impression pour son équipe et s'assurer que cette dernière gagne des points dès son discours de présentation. Ainsi 1A doit-il être à la fois un(e) bon(ne) stratège mais surtout un(e) très bon(ne) orateur(e).
Troisièmement, 1A subit le premier contre-interrogatoire du match donc assure la première confrontation pour son équipe. Si il(elle) ne maitrise pas le cas présenté et n'arrive pas à se défendre face aux questions souvent pertinentes du 3N, son équipe se trouvera, dès le départ, sur une mauvaise pente.
Pour finir, 1A a le contrôle du dernier contre-interrogatoire du match. Cette phase est très stratégique puisqu'on est à un stade très avancé du débat ou des mises au point et des clarifications, risquant d'être nécessaires et décisives pour les juges, méritent d'être réalisées, un bon contre-interrogatoire peut permettre à l'équipe affirmative de donner ses derniers coups à l'équipe adverse et mieux préparer la conclusion du troisième.
Il faut ajouter qu'assis(e) également,1A doit continuer à jouer son rôle de meneur(se) en prenant des notes lors des interventions et des contre-interrogatoires pour les utiliser après, en recadrant à chaque fois le débat pour ses collègues, en proposant des pistes de réfutation et de reconstruction et en suggérant des éléments de synthèse à son 3A. Le débat étant avant tout un travail d'équipe !
Tout ceci étant dit, j'espère que vous serez plus prudent sur le choix de vos 1A. De toute façon, il est important de savoir distribuer les rôles en fonction des aptitudes des débatteurs (euses) et le/la débatteur(euse) sans vie, désintéressé (e) et non impliqué(e) de votre équipe n'est pas le/la mieux placé(e) pour ce rôle!!
En guise de conclusion, je veux rendre hommage à tous les 1A qui ont fait leur preuve dans ce programme et spécialement la dernière en date, Tafaina Saint-Louis qui a su remporter un titre avec son équipe du collège st-louis de bourdon et être consacrée meilleure débatteuse du deuxième tournoi interscolaire organisé par le club de Pyepoudre en début du mois de mars.
Elle reste un modèle à suivre!!

Wedly Mozart MOZEAU
Animateur du club de débat de BMC/centre-ville
Collection « M a debat ... » 


REMARQUES :
*1A = premier orateur de l’équipe affirmative, qui soutient le sujet du débat
**1N= premier orateur de l’équipe négative, qui s’oppose au sujet du débat

L’exercice du débat en quelques mots
L'exercice du débat consiste en une confrontation verbale entre deux équipes de débatteurs. Une équipe parle en faveur et l’autre contre une thèse controversée soumise par défaut. Il faut respecter des règles strictes et les temps de parole impartis à chaque débatteur. À la fin du jeu, un jury évalue les arguments et la présentation.

Pour découvrir le déroulement du débat en format Karl Popper, aller à http://vaguedufutur.blogspot.com/2012/11/deroulement-du-debat-karl-popper.html

1 commentaire:

Francklin Louis-Jean a dit…

Tres bon article Mozo!
Ca va nous aider a avoir des debats de meilleure qualite. Les 1A doivent se reveiller et se rendre compte de l'ampleur de leur tache.
Cependant, tu n'as rien dit sur le fait que le discour du 1A est le seul qui soit completement prepare a l'avance. C'est exactement pour cette raison qu'on dit que c'est le role le plus facile a jouer. Se sa k fe yap enpadonab si yo fe fot nan nivo sa daye!