mardi 22 janvier 2013

Radiographie du club de débat de Darbonne


Le club de débat de Darbonne a commencé à fonctionner à partir de mars 2009. Deux animateurs préparent et réalisent les rencontres hebdomadaires au local de la bibliothèque Rasin Lespwa de Darbonne, tous les vendredis après-midi, de 3h à 5h. L’effectif des jeunes dûment inscrits au club est estimé actuellement à une soixantaine et tend à augmenter après chaque activité réalisée. Agés entre 16 et 25 ans, ils viennent de quartiers divers de la commune de Léogane (Darbonne, Belle Fortune, Nan Denba, Centre-ville, Guérin, Place d’or, Mathieu, Sarbousse, Lapointe). Certains sont déjà à l’université, mais la majorité est encore au secondaire.
Les jeunes du club lors de la journée de sensibilisation
Etre membre du club, c’est facile !
Pour recruter ces jeunes, les animateurs vont dans les écoles pour parler du programme, ce que les jeunes peuvent tirer comme profit et du même coup inviter les élèves intéressés à venir  participer aux séances. Certains membres du club se transforment en ambassadeurs du club, qui sont allés plaider ailleurs les bienfaits du programme de débat, qui incitent aussi leurs ami(e)s, leurs camarades de classes à l’intégrer.

Une programmation diversifiée
Plusieurs rubriques constituent le menu des rencontres. Chaque semaine un/une  jeune se propose de préparer et présenter la rubrique qu’il aura lui même choisie. Beaucoup d’entr’eux témoignent que cela leur permet de s’initier à la recherche et du même coup à améliorer leur capacité d’expression orale. Pour ce faire, ils reçoivent toujours le support d’un animateur/bibliothécaire, qui les accompagne et les oriente.
1.      Le coin grammatical
Les animateurs ont constaté que bon nombre de participants ont de grandes difficultés  à s’exprimer en français qui est un outil indispensable pour les matchs de débat. Ainsi ont-ils introduit cette rubrique où un jeune vient exposer une particularité grammaticale comme par exemple, comment écrire le pluriel des noms composés, la différence entre les verbes d’état et les verbes d’action, etc.
2.      Connaissez-vous ce personnage ?
Combien de jeunes ne connaissent pas le génie Franckétienne, le titre de son dernier ouvrage ? Combien ne connaissent pas l’auteur de « les fous de Saint Antoine », « Mon pays que voici », les prix qu’ils ont reçus ? Combien ne connaissent pas les prouesses du feu Azor, les vraies racines de ce grand tambourineur/chanteur du groupe Rasin Mapou, la magie de la guitare de Boulo Valcourt ou la diva Emeline Michel ?
Les jeunes du club au Festival de théâtre 4 chemins
Cet espace est surtout consacré à la présentation d’un personnage du milieu culturel. Après une petite présentation de la biographie de la personne, les œuvres du personnage choisi sont passées au peigne fin. Un vrai travail de documentation. Ce qui permet au jeune d’enrichir ses connaissances générales.
3.      Le sujet de réflexion
A chaque rencontre, un sujet de réflexion est toujours mis sur le tapis. Les sujets varient selon l’époque ou l’actualité. Lors des grands événements : comme les fêtes nationales, la journée internationale de la femme, de l’enfant, les jeunes sont invités à y réfléchir. Chaque participant apporte son point de vue sur la question tout en faisant appel à son sens de discernement et son esprit critique.

Outre les rencontres hebdomadaires, les jeunes du club sont souvent invités à participer aux séminaires de formation sur la problématique du genre et sur le secourisme. D’autres séances de formations liées aux techniques de plaidoyer mais surtout aux techniques de débats sont aussi réalisées à leur intention.

Chaque année, quatre d’entr’eux représentent le club au tournoi national de débat, suivant leurs aptitudes et leur performance au tournoi local de débat réalisé au sein du club. La meilleure performance de l’équipe de Darbonne a été une troisième place conquise lors du tournoi d’été en juillet 2012, au Cap Haïtien.

D’autres activités ludiques comme des pique-nique, des sorties au bord de mer et autres excursions sont aussi réalisés à l’intention des jeunes. Ce qui permet de sortir de la routine des rencontres hebdomadaires et créer beaucoup plus de liens entre les jeunes.

Les jeunes du club préparent une exposition

Un club de jeunes dynamiques
Personne ne peut douter du dynamisme de ces jeunes. L’enthousiasme dont ils font montre lors des différentes activités, prouve qu’ils sont vraiment le poumon du centre socioculturel de la bibliothèque Rasin Lespwa. Pour les 20 ans du centre, ils sont là ; pour la journée de sensibilisation sur l’éducation civique des jeunes à l’école, les voici au devant de la scène. Lors de la vente signature de TOUTOUNI (Erold SAINT LOUIS) et de TAN LAPLI (Max Grégory SAINT FLEUR), ils se sont fait encore remarquer. Livres en folie, Festival Quatre Chemins, Festikreyòl, aucune activité ne les échappe.

Voila le modèle de jeunes dynamiques que ce pays a tant besoin pour se redresser et prendre la route de vrai développement. Si lè n te timoun nou te Rasin Lespwa, jodi a nou se jenès sa vle di nou se Lespwa tout bon.

Max Grégory SAINT FLEUR
Animateur du club de débat de Darbonne

Aucun commentaire: