vendredi 25 janvier 2013

Le club de Santo à l’école du débat


Dans le cadre de ses activités de fin d’année, le club de débat de Santo a organisé, le jeudi 27 décembre dernier, une grande journée de formation et de détente dans la ville de Petit-Goâve.
Trente trois (33) jeunes du groupe ont pris part à cette journée qui s’était fixé ce triple objectif à savoir : améliorer la capacité des jeunes dans la pratique du débat Karl Popper ; renforcer les liens d’amitié entre les membres du groupe ; découvrir les richesses de la ville de Petit-Goave.

Arrivés aux environs de 11h am à Petit-Goâve, les jeunes ont été accueillis par le Centre d’Art et d’Artisanat de Petit-Goâve, créée par le célèbre plasticien José Hermantin. Qu’il s’agit des tableaux exposés, des pierres taillées ou des sculptures en bois, les jeunes ont pu apprécier les grandes œuvres de cet artiste ainsi que celles des jeunes de leur âge.

Certains s’interrogeaient sur la condition de la vie des artistes : comment devenir artiste peintre ? Mais surtout comment survivre avec un tel métier dans un pays où les gens ont tendance à se tourner plutôt vers ce qui parait utile, tangible ? D’autres ne se lassaient jamais de se faire prendre en photo avec les pièces exposées tant ils ont été éblouis par la qualité des œuvres qui s’y trouvent.

Deux séances de formation ont été réalisées : l’une sur la procédure à suivre dans la préparation d’un match de débat que j’ai animé. Cette séance devait répondre à la préoccupation de certains jeunes qui avaient des difficultés à savoir le processus à suivre pour arriver à présenter un débat de qualité.

L’autre séance de formation concerne les techniques d’expression orale qui constituent l’un des facteurs déterminants dans le débat puisque c’est par elle que les positions (affirmative et négatives) sont connues. Elle a été animée par Francklin qui, dans un exposé d’une trentaine de minutes, a démontré aux jeunes que devenir un bon orateur n’est pas sorcier. C’est une qualité qui s’acquiert à force de travail. L’important c’est d’avoir le souci constant d’une présentation réussie que l’on obtiendra du moment que l’on parvient à faire usage des gestes, des regards, d’un ton varié et à mesure que l’on veut accentuer un aspect ou fait particulier du débat. 

Puis, il leur a demandé de faire des exercices répétitifs de présentation devant un miroir, ce qui leur permettra de corriger les gestes ainsi que leur posture, de lire à voix haute des textes qu’ils trouveront dans un quotidien par exemple, avec le souci d’être audible, d’avoir le sens du rythme et de maitriser le temps alloué à la présentation.

Après le repas, eut lieu un match d’exhibition sur l’énoncé : « La protection de l’environnement est plus importante que le développement économique. » C’était un match très animé au cours duquel les débatteurs de chaque équipe ont fait valoir leur position. Ce match d’exhibition a été suivi de commentaires des jeunes sur ce qu’ils y ont apprécié et ce qui pourrait être renforcé.

Suite à cette activité, les jeunes ont visité la ville de Petit-Goâve. Nous avons visité le Lycée Faustin Soulouque, la Mairie, le port de Petit-Goâve qui est actuellement en construction et la plage publique de Bon Repos où ils s’y sont baignés.

A 5h pm, on a repris la route pour Santo, avec le sentiment d’avoir eu une journée bien remplie. Les jeunes ont beaucoup apprécié cette journée qui a su combiner à la fois formation et distraction, l’utile à l’agréable.

Wisguerby Bellegarde
Animateur du club de Santo

Aucun commentaire: