mercredi 9 janvier 2013

Tournoi de débat RALE 2012 : première édition à Darbonne


Une fois de plus, le club de débat de Darbonne a tenu son tournoi local de débat, les 15 et 22 décembre 2012. Ce tournoi est réalisé à la suite d’une session de formation de deux jours organisée les 1er et 2 décembre 2012 à l’intention des jeunes membres du club et des élèves de 3e 2e, rhéto et philo de quatre établissements secondaires public (le lycée Anacaona) et privés (Institution Saint Esprit, collège Surin Eveillard, collège Saint Jean) de Léogane et de Darbonne.



Douze (12) jeunes des deux sexes ont débattu dans une ambiance sereine, dans le respect mutuel, pour affronter leurs idées dans le cadre de ce tournoi dont la résolution fait souvent débat dans les cercles intellectuels en Haïti : L’Etat devrait dispenser l’éducation seulement dans la langue nationale du pays. 


Le bilinguisme à l’école en Haïti, un sujet qui fait débat

Dès l’annonce de l’énoncé, l’engouement des jeunes a été évident par le fait qu’ils se sont adonnés résolument à la recherche documentaire pour trouver des arguments valables. Tous les jours, ils ont fait le va et vient entre leurs établissements scolaires respectifs et la bibliothèque Rasin Lespwa de Darbonne, pour lire et relire les ressources disponibles, noter, discuter et comprendre les extraits de textes de spécialistes de l’éducation en Haïti, comme Yves Dejean, Emmanuel Vedrine, Francois Latortue, Frantz Lofficial, Odette  Roy Fombrun...


  
En suivant les règles et principes du débat Karl Popper et l’application des notions fondamentales apprises lors de la session de formation de décembre, ils ont vaillamment défendu leur position sur la controverse. De part et d’autre, certains arguments se sont montrés très convaincants, d’autres au contraire ont été très discutables. Ainsi, l’équipe de  l’Institution Saint Esprit de Darbonne a gagné face au nouveau collège Surin Eveillard de Léogane.

Les trois jeunes débatteurs du collège Saint Jean (Rose Mica HILAIRE, Rose Berline Auguste, Frantzy  DESIR)  et leurs adversaires de l’Institution Saint Esprit (Rose Berline JONATAS, Etzer PAUL, Charlancia REMY)  ont montré un talent très prometteur au débat, par leur maitrise du format, leur culture générale. Le fair play a particulièrement caractérisé les échanges entre eux lors des contre-interrogatoires et particulièrement lors de la finale.

Le collège SAINT JEAN de Léogane, champion RALE 2012



Après ce match choc entre ces deux équipes, les 3 juges ont accordé à l’unanimité la victoire à l’équipe du collège Saint – Jean, devenue ainsi Champion RALE 2012. Tous les membres du jury ont salué le travail impeccable de la meilleure débatteuse du tournoi Rose Mica HILAIRE. Charlancia Rémy  et Rose Berline Auguste se sont aussi fait aussi remarquer par leur aisance. Mica n’a pas caché son admiration pour Charlancia en félicitant son adversaire qui lui a donné du fil à retordre. Les deux ont donc exprimé leur joie et leur amitié à la fin du tournoi. Ces jeunes ont donné la garantie qu’ils intégreront le club de Darbonne dès la nouvelle année.


La formation de deux jours et le tournoi de débat ont permis à ces jeunes d’apprendre beaucoup. Ils sont conscients que le vrai intellectuel ne doit pas être une caisse de résonnance des propos et des slogans, mais plutôt quelqu’un qui s’adonne à la lecture et à la recherche. Ce tournoi leur a ouvert les yeux sur les problèmes, les limitations, les dérives dans le système éducatif Haïtien, sur la complexité de la question de langue d’enseignement, du bilinguisme en Haïti. Cette activité a montré une nouvelle fois de quoi les jeunes sont capables, lorsqu’ils sont bien encadrés.
Rose Mica Hilaire, meilleure débatteuse du tournoi

Les deux équipes ont été conviées ce 27 décembre 2012 à la cérémonie commémorant le 21e anniversaire du centre socioculturel Rasin Lespwa pour recevoir des livres en guise de trophées. A signaler que le club de Darbonne a reçu le support du responsable du Programme Initiative Jeunes de FOKAL (conseils, guides de débat et autres livres) de Christ Moise Léon et Jonas Anélus, deux anciens débatteurs venus de Port-au-Prince qui ont servi comme juges.

Maxandre Bien-Aimé
Animateur du club de débat de Darbonne

Aucun commentaire: