mardi 18 décembre 2012

Les jeunes du club de Jérémie bénéficient d’une formation en secourisme


Dans le but de contribuer à une meilleure préparation à l’urgence des jeunes du  Programme Initiative Jeunes de FOKAL, en favorisant la formation d’une majorité d’entre eux dans la gestion des risques et désastres, des premiers soins et des gestes et comportements à adopter dans les cas de séisme, inondation et incendie, le club de débat de Jérémie (CDJ) a accueilli deux formateurs en secourisme du Groupe des Citoyens Concernés, les 15 et 16 décembre 2012, au Centre Numa-Drouin.



1er jour : Des impondérables mais …

Malgré le fait que les formateurs du GCC sont arrivés avec trois heures de retard, les 33 jeunes présents sont restés à les attendre, ce qui démontre leur intérêt pour suivre cette formation. Cependant, le responsable du club, Waldinde Germain, avait la présence d’esprit d’improviser plusieurs activités dont un débat de démonstration avec 2 équipes de volontaires, des tours de blagues, de sketches et même de danse, des déclamations de poésies, pour calmer leur impatience et du même coup les retenir jusqu’à 1h20 pm.

Etape 1 de la formation : Diagnostic d’une victime

Les formateurs ont été chaleureusement accueillis par un chant de BIENVENUE des jeunes. Tout émus, les animateurs, après avoir salué les jeunes, se sont présentés et ont expliqué l’objectif de ce premier module de formation en secourisme et son importance dans leur vie. Après quoi, ils ont distribué des matériels aux jeunes (livres, plumes, papiers…).



Ensuite, avec force d’explications et d’exercices de simulation, les formateurs ont fait la démonstration du diagnostic approfondi d’une victime en détresse, qui comprend les étapes suivantes :

1)      Examen des lieux : pour assurer la sécurité de soi-même (secouriste), de la victime et des  badauds.
2)      Examen primaire : contenant 3 sous-étapes (vérification de la voie respiratoire, de la respiration et de la circulation) Avec le RES (regarder, écouter et sentir)
3)   Examen secondaire : contenant 4 sous- étapes (histoire médicale de la victime  avec le SAMMDE (Signes et Symptômes, Allergie, Médicament, Maladie antérieure et actuelle, Dernier repas, Evénement), examen de la tête aux pieds pour déceler les blessures,  Soins des blessures, soins continus
4)    Soins continus : c’est la 4e étape du PCSU et 4e du soin secondaire : surveiller la victime pour voir si son cas s’aggrave ou s’améliore, recouvrir la victime pour conserver la chaleur de son corps et l’amener à l’Hôpital.
5)      Analyse des signes
-          Respiration
-          Circulation
-          Température
-          Niveaux de conscience

Pour clore cette première journée de formation, l’animatrice Antoine Joanna Barthèlemy a remercié les jeunes pour leur participation et leur patience, et leur a donné rendez-vous pour le lendemain à 8h AM.

2e jour : Geste de bons Samaritains

Le 2e jour, pendant qu’ils étaient en route vers le Centre Numa-Drouin où se déroule la formation, les formateurs ont croisé sur leur chemin une fille tombée en syncope. Sans hésitation devant les badauds qui entouraient la victime, les formateurs l’ont rétablie, l’ont ramenée chez elle et ont expliqué son problème à ses parents. 



Etape 2 de la formation : Les gestes qui sauvent

Arrivés au centre, ils ont fait un rappel des notions vues la veille. Ils se sont basés sur le cas de la fillette qu’ils ont secourue pour revoir le dernier point de la dernière notion (niveaux de conscience). Après ce rappel qui les a rassurés sur l’acquisition des notions abordées le premier jour, ils ont poursuivi avec les notions suivantes :



-          Etat de choc
-          Comment aider une personne en état de choc (méthode trendelembourg, Position Latérale de Sécurité, Semi-assise, immobilisation)
-          Expérimentation de l’animateur
-          Expérimentation par des jeunes
-    Étouffement, différents types d’étouffement, comment secourir une victime d’étouffement partiel ou total (Méthode d’HEIMLICH ou compression abdominale)
-          RCR : Réanimation Cardio-Respiratoire (Bouche à bouche, bouche à bouche et nez, bouche à stomate)
-          Arrêt cardiorespiratoire, Réanimation complète et l’utilisation du défibrillateur en terme Automatique (DEA)
-          Expérimentation par l’animateur
-          Expérimentation par des participants
-          Hémorragie
-          Brulures, types et degrés
-          Comment aider les personnes brûlées
-          Fracture et comment aider une personne victime d’une fracture

Après avoir vu toutes ces notions, deux évaluations ont été soumises aux participants : la première c’était pour évaluer la qualité de la formation (formateurs, contenus, méthodes, objectifs…)  et la seconde pour vérifier si les participants ont bien appris les notions transmises pendant ces deux jours de formation.

Commentaires des jeunes : Satisfaction garantie

Suite à la remise des feuilles, les jeunes nous ont témoigné en ces mots. Verbatim.

« Il n’est pas toujours facile de bénéficier gratuitement une formation pareille. Cependant, grâce à Monsieur Anis, le Coordonnateur du Programme Initiative Jeunes et le Groupe de Citoyens Concernés, nous en avons bénéficié. Au cours de cette formation, nous avons acquis plein de connaissances en secourisme qui vont nous permettre de sauver des et des vies. En somme, nous pouvons dire que le taux de mortalité en cas d’accident, de catastrophes naturelles… sera réduit à Jérémie, grâce à cette formation reçue. » (Casimir Grégory)

« Je suis réellement content d’avoir eu la chance de participer à une formation grâce à laquelle je vais pouvoir protéger et sauver des vies. Je suis devenu, je peux dire, un protecteur et un sauveur de vie. Merci à la FOKAL et au GCC. » (Juste Oriol)

« Cette formation a fait de moi un technicien qui sera toujours à l’affût des occasions (Etats d’urgence) de sauver la vie, le cadeau le plus précieux qu’on ait. » (Augustin Wesny)

« Mwen manifeste gratitid mwen anvè FOKAL ak GCC pou bèl fòmasyon sa a. Se yon fòmasyon ki montre n kouman pou n pwoteje tèt nou ak pwochen nou yo lè gen aksidan, ijans ak katastwòf. Nou pwomèt FOKAL ak GCC, nou pral aplike tout sa nou apprann pandan 2 jou fòmasyon sa a pou ede nenpòt viktim nou ta kwaze sou chimen nou. Mèsi anpil, anpil ! » (Beauchamp Dina)

« 13 desanm ak jou anvan yo, mwen te konn gade moun k’ap mouri men mwen pat kapab ede yo. Jodi a, gras ak fòmasyon mwen pap gade yo ankò men map kapab sove yo! » (Maxo Joseph)



Enfin, la jeune Beauchamp Fedline, a remercié les formateurs  pour cette formation de qualité qu’ils ont donnée à ces 33 jeunes du Club de Débat de Jérémie et a souhaité que Dieu les bénisse et qu’ils continuent à apprendre à sauver la vie.

Comme pour donner plus de poids à ces mots de remerciements, l’animateur Waldinde  Germain a demandé aux jeunes d’applaudir chaudement les formateurs.

Waldinde GERMAIN & Joanna Barthélemy ANTOINE
Animateurs du club de débat de Jérémie

1 commentaire:

Programmes Initiative Jeunes a dit…

Bravo Waldinde et Joanna pour cet excellent article! Good job!