mardi 18 décembre 2012

Un film pour enseigner le débat aux jeunes de Santo


Le club de débat de Santo a effectué, dans le cadre de ses activités de formation au débat Karl Popper, la projection du film intitulé « Douze hommes en Colère », le dimanche 16 décembre 2012, à 4h pm, à la Bibliothèque Ti Jan Pyè Lwi, à Croix-des-Bouquets, pour 35 jeunes du club.



Les objectifs de la projection de ce film a été de sensibiliser les jeunes sur l’importance de se défaire de ses préjugés, des idées toutes faites dans un débat, de les enjoindre de ne pas se fier aux apparences des phénomènes, de les enseigner les qualités d’un bon débatteur plus précisément l’esprit critique, l’expression orale, l’écoute active, la quête de l’information.
       
Ce film retrace l’histoire de douze jurés qui devaient statuer sur la culpabilité ou non d’un jeune accusé dans la mort de son père. Alors que onze d’entre-eux, se fiant aux apparences des preuves et à leur jugement, étaient convaincus de la culpabilité de l’enfant, un seul allait devoir convaincre les autres un à un, de la non culpabilité de l’enfant.

Pour se faire, il n’hésite pas à faire acte de ses doutes, de persuasion, de raisonnement logique, invitant parfois les jurés à entrer dans leur propre passé et expérience.



Les jeunes du groupe ont beaucoup apprécié ce film en noir et blanc certes mais très instructif pour eux. Certains ont fait remarquer que souvent les préjugés d’un membre de jury participent à sa prise de décision, et qu’ils constituent un blocage au bon fonctionnement de la justice.

D’autres membres du jury condamnent le jeune pour sa provenance. Pour eux, le fait que cet enfant vient d’un milieu défavorisé justifie qu’il commet un tel crime, car c’est ce qu’ils font dans ces milieux. A noter que le regard d’un membre du jury sur un autre membre n’est pas exempt de préjugés non plus.


D’autres jeunes ont été conscients cette lutte de pouvoir qu’il y a entre les jurés où deux grands pôles de leadership ont émergé : l’un réunissant ceux qui démontrent la culpabilité de l’enfant, l’autre ceux qui croient en sa non culpabilité. L’un travaille à éliminer l’autre pôle  c’est-à-dire à avoir sa complète adhésion.




A la question « En quoi ce film vous est utile dans  votre formation ? », les jeunes ont témoigné que ce film leur enseigne le respect des autres, la mise à l’écart de leurs préjugés, de ne pas se fier aux apparences, de savoir que le fait qu’un phénomène parait vrai ne veut pas dire qu’il l’est réellement. Ils affirment que ce film leur montre aussi l’importance d’écouter activement les arguments de l’adversaire pour analyser et en faire ressortir les failles dans un souci de lumière.

Ils espèrent que les autres clubs pourront faire usage de ce film dans leur formation, car ce film enseigne d’une manière pratique ce que les animateurs enseignent en théorie.

BELLEGARDE Wisguerby & LOUIS JEAN Francklin
Animateurs du club de débat de Santo

1 commentaire:

Programmes Initiative Jeunes a dit…

Good job! Bravo pour cette initiative!