jeudi 13 décembre 2012

Formation de juges de débat dans le Sud


De nouveaux juges formés au débat

Durant sa mission dans le Sud, Le coordonnateur des Programmes Initiative Jeunes à FOKAL a organisé samedi 8 décembre, au Business & Technology Institute aux Cayes, une formation de quatre heures pour treize juges de débat, pour les clubs des Cayes et de Camp-Perrin. Les animateurs de ces 2 clubs (Alex, Rebert, Jupiter et Yvens) avaient auparavant identifié ces candidats-juges puis les avaient invités à suivre la formation.



L’effectif était composé des personnes suivantes : trois enseignants, un journaliste, six étudiants (1 en administration, 1 en gestion, 1 en droit, 1 en économie, 1 en sciences comptables, 1 en mécanique industrielle), une comptable, un jeune entrepreneur et le cadre d’une ONG. Parmi eux, 2 jeunes femmes, les 4 animateurs des 2 clubs précités et 4 anciens débatteurs.

Cette formation itinérante, déjà réalisée dans le Nord (voir article dans le blog), est organisée dans la perspective que les clubs de débat en province disposent sur place  d’un panel de juges capables d’arbitrer dans les compétitions locales qu’ils organisent. Ainsi, ces derniers ne seront plus empêchés d’organiser leur propre tournoi à cause de l’absence de juges disponibles sur place. Les quatorze juges formés dans le Sud pourront donc être sollicités par les clubs de Cayes et de Camp-Perrin pour constituer le jury dans leurs tournois respectifs.

Les participants à la formation ont été tout d’abord sommairement initiés au format Karl Popper. Pour cela, deux sujets ont servi de support à l’enseignement : « La peine de mort devrait être rétablie en Haïti » et « Les préservatifs devraient être disponibles dans les écoles en Haïti ». Dans un premier temps, plusieurs notions leur ont été enseignées: la définition et objectifs du débat, la structure d’un argument, la réfutation, la reconstruction, le déroulement du débat KP avec les différents discours des débatteurs, les cas affirmatif et négatif.



La méthode participative a été préférée pour cet enseignement : les participants intervenaient à tout moment par leurs questions et leurs remarques, et par leurs réponses aux questions qui leur sont posées directement. Egalement, à l’aide d’exercices pratiques avec les 2 résolutions citées auparavant, ils ont créé des arguments structurés pour et contre, identifié les faiblesses de ces arguments, les a réfutés et les ont reconstruits ensuite.

Dans un deuxième temps, la formation a porté sur le profil et la fonction du juge, les outils de travail du juge (ordinogramme et bulletin de vote), l’attitude du juge durant le débat, les critères pour juger un débat, la manière pour remplir l’ordinogramme et le bulletin de vote, et enfin les commentaires aux débatteurs après match. Le coordonnateur les a incités à consulter le blog du projet pour accéder des informations supplémentaires sur le débat, et le site Idebate.org pour jouir du nouveau programme de mentorat en ligne de l’International Debate Education Association (IDEA).

A la fin du séminaire, les participants ont rempli une feuille d’évaluation constituée de 12 questions à choix multiple qui visent à savoir s’ils ont bien assimilé le contenu de la formation. Enfin, un kit de documentation qui contient des imprimés sur les principales notions du format Karl Popper, et la fonction du juge de débat, un guide de débats édité par FOKAL, a été remis à chaque participant. Tous les participants se sont dits satisfaits de la formation et prêts à collaborer à ce programme de débat.



La formation s’est poursuivie dans l’après-midi pour cinq d’entre eux par le visionnage de la vidéo d’une finale de débat entre 2 équipes du Lycée Toussaint à Port-au-Prince en mars 2009, durant la rencontre du coordonnateur avec les jeunes du club des Cayes; elle s’est achevée, le lendemain après-midi à Camp-Perrin, par une expérimentation des acquis lors d’un mach d’exhibition avec 2 équipes de débatteurs de ce club. 

Jean-Gérard Anis
Coordonnateur du PIJ - FOKAL

Aucun commentaire: