lundi 17 décembre 2012

Les jeunes du club des Cayes à l’école du débat

 Ce que les jeunes du club des Cayes ont appris du débat
Le coordonnateur des Programmes Initiative Jeunes (PIJ) de FOKAL a organisé une rencontre avec les jeunes du club des Cayes, exceptionnellement samedi 8 octobre à 5H pm (le club se réunit habituellement le dimanche de 4h à 7h pm). Près d’une vingtaine de jeunes de ce club, en majorité des filles, ont été présents à la réunion, samedi après-midi à 5h. Cinq des treize juges formés le matin aux Cayes ont été présents à cette rencontre.
La rencontre avait pour objectifs de connaitre le sentiment des jeunes concernant le fonctionnement de leur club et de ce que le débat leur a apporté, et également de familiariser les juges avec l’univers d’un club de débat pour comprendre la mission que ce programme se propose de réaliser pour et avec les jeunes.
La rencontre a donné lieu à un échange ouvert entre le coordonnateur et les membres du club sur ce qu’ils ont appris du débat. Ils ne se sont pas fait prier pour y répondre. Pour le jeune Pierresandre, l’une des  choses qu’il a acquis du débat, c’est la recherche documentaire. « Le débat nous force à effectuer des recherches, à avoir des connaissances riches sur plusieurs sujets ». Un autre jeune d’ajouter que « le débat nous aide à avoir des connaissances plus claires ».

Une très jeune débatteuse a affirmé que « le débat lui a donné la capacité de réfuter, de ne pas toujours accepter pour vrai tout ce qu’on lui dit ». Une autre camarade du club a renchéri, tout en soulignant que «  en plus de nous faire faire des recherches, le débat permet de défendre un point de vue plus efficacement, d’être tolérant, de vaincre sa timidité, de se contrôler ».
Le coordonnateur a apprécié ses réponses en les invitant à s’impliquer davantage dans les activités du club. Il a rappelé aussi aux jeunes que ce programme de débat implique qu’ils se montrent responsables en venant régulièrement aux réunions du club, en participant toujours dans ses activités, en s’engageant dans les tournois de débat.
De leur expérience du débat : les leçons d’une finale
Ensuite, la réunion s’est poursuivie avec le visionnage sur l’ordinateur portable du coordonnateur de la vidéo d’une finale de débat entre deux équipes du Lycée Toussaint à Port-au-Prince, en mars 2009 à FOKAL. Ce visionnage visait à permettre à 5 des juges formés le matin aux Cayes de voir comment se déroule un débat, et également d’avoir les réactions des débatteurs du club sur leur propre expérience à partir de ce débat. La résolution de ce débat a été : « Le suffrage universel devrait-il être aboli en Haïti ? »
Les jeunes ont retenu plusieurs choses du débat qu’ils venaient de regarder. Tout d’abord, la gestuelle et le ton sérieux des débatteurs qui tranchent avec la nonchalance et le peu d’énergie dont ils font souvent montre eux-mêmes dans leurs interventions. Toutefois, certains jeunes ont trouvé qu’un des débatteurs était trop excessif dans son attitude, frôlant parfois même le ridicule. Ils n’ont pas eu tort.




La deuxième remarque qu’ils ont faite est le nombre important de supports et de citations issues de la Constitution Haïtienne de 1987 que les débatteurs du lycée Toussaint ont utilisé. Ils ont reconnu que cet aspect a été quelque peu négligé dans leur préparation d’un débat quand ils participent à un tournoi. Ils ont promis de renforcer cet aspect pour les compétitions à venir.
La rigueur des exposés des débatteurs aussi bien dans la présentation que dans l’argumentation et la réfutation des arguments constituait un autre aspect apprécié par les jeunes du club. Ils étaient admiratifs devant la performance de ces débatteurs, jeunes comme eux, qui ont délivré un excellent travail selon eux.
La dernière observation faite, et non des moindres, est l’éloquence et l’aisance avec laquelle les débatteurs dans la vidéo s’exprimaient. Surpris par tant d’efficacité dans le discours, les jeunes des Cayes étaient quelque peu préoccupés par la possibilité de réitérer de telles performances.
Débattre davantage pour mieux faire

Voulant effacer leur appréhension, le coordonnateur les a rassurés en leur expliquant qu’ils ont certainement le potentiel, mais qu’une préparation sérieuse, une maîtrise de leur position à défendre, un discours convaincant, et une pratique régulière du débat leur permettront d’atteindre, selon toute vraisemblance, le même résultat.




Le coordonnateur du PIJ a demandé aux 2 animateurs du club, Jean-Hervé et Yvens, de renforcer la formation des débatteurs en utilisant au mieux les nouveaux manuels de débat ainsi que les ressources disponibles sur le blog. Il les a encouragés à organiser, dans un délai raisonnable, un tournoi de débat pour que les anciens et nouveaux membres s’exercent à combler leurs faiblesses.
Le coordonnateur a invité les jeunes du club à redoubler d’effort, à mieux s’approprier les techniques de débat, à débattre davantage dans le club. Il leur a donné rendez-vous pour le tournoi national d’été l’année prochaine, en souhaitant que le club atteigne la finale.

Jean-Gérard Anis
Coordonnateur du PIJ - FOKAL

Aucun commentaire: